La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi… de Rachel Joyce

Bonjour a tous !

J’ai acheté ce roman ce mois-ci, sur un marché aux puces pour un petit euro seulement J’avais hâte de pouvoir enfin le prendre en main. Et je ne regrette pas une seule seconde cette décision.

Jeune retraité à la vie bien rangée, malmené par une épouse exaspérée par le moindre de ses gestes, Harold Fry reçoit un matin une lettre de Queenie, une vieille amie perdue de vue qui lui annonce sa mort prochaine. Une lettre à laquelle Harold s’empresse de répondre mais qu’il ne postera jamais. Mû par l’intuition qu’il doit remettre cette lettre en main propre à son amie et que, tant qu’il marchera, elle vivra, sans boussole ni carte, sans téléphone ni chaussures de marche, Harold entame une traversée de près de 1 000 km à travers l’Angleterre. L’occasion pour lui de réfléchir sur sa vie.

la lettre qui allait changer le destin d'harold fry rachel joyce

Ce roman est un petit coup de cœur pour moi. Je n’ai pas réussi a m’arrêter de le lire. Commencé dans l’avion, terminé a l’hôtel, il m’a obsédé. En fait, je me suis terriblement attachée a Harold, et son destin m’a bouleversé. J’ai adoré ce monsieur, encré dans son quotidien, qui sur un coup de tête se rend compte qu’il a envie de faire quelque chose qui lui donnera du courage, qui lui permettra de ne pas avoir de regrets.

On pourrait croire que ce roman n’est pas réaliste en lisant le résumé. Apres tout, c’est un papy qui part sans rien, en Angleterre, le pays de la pluie. Mais Rachel Joyce a pensé a tellement de choses qui ont rendu ce destin si crédible et pourtant incroyable. Que ce soit le soleil agressif, la pluie qui trempe jusqu’à l’os, l’humidité quasi constante, les gens, la nourriture, la solitude… En fait, Harold passe par tout,il rencontre des personnes, écoute leurs histoires. Il en est émue, triste, heureux, et parfois lassé. J’ai aimé lire ce roman d’un point de vue extérieur et pourtant pouvoir connaitre tous les ressentis du personnage.

 » Je ne suis qu’un homme ordinaire, un simple passant. Quelqu’un qu’on ne remarque pas. Et je ne gêne personne. Quand je dis aux gens ce que je suis entrain de faire, j’ai l’impression qu’ils comprennent. Ils contemplent leur propre existence et ils ont envie que j’arrive au bout. « 

C’est ce qui fait la force de ce roman. Harold revoit sa vie défiler, il repense aux joies mais surtout aux peines. On apprend a le connaitre, et a le voir évoluer. Finalement, c’est un personnage nostalgique et mélancolique, avec une vie qui l’a totalement dépassé. Mais en fin de compte, ne nous dépasse-t-elle pas tous ? Les autres personnes que rencontre le protagoniste ont des histoires de vies singulières, et pourtant on peut tous les comprendre, les saisir, parfois s’y identifier. Et cela, c’est la force de l’écriture de Rachel Joyce, que j’ai découverte avec plaisir.

J’ai trouvé la fin d’une force incroyable. Elle est si humble, elle n’est pas du tout édulcorée ou enjolivée. Je l’ai aimé comme elle est. Je ne pouvais en imaginer une meilleure. Je ne dirais pas que je l’ai trouvé émouvante, je n’ai pas lâché une seule larme de tout le livre, mais quelques rires plutôt. J’ai senti naître en moi des réflexions sur l’age senior, sur la rétrospection, que je ne connais pas, que je ne peux pas saisir mais qui sont pourtant bien présentes et qui nous toucheront certainement tous un jour.

 

L’auteure, Rachel Joyce

 

J’ai adoré ce roman, que j’ai dévoré. J’ai aimé apprendre a connaitre Harold, mais aussi Maureen, ainsi que tous les autres personnages qu’il rencontre. J’ai apprécié le cheminement qu’il fait, que ce soit physique ou mental. Je le conseil absolument, et vais de ce pas prendre en main « La lettre de Queenie », la suite, qui semble plus triste néanmoins.

La lettre de Queenie Rachel Joyce

La couverture de la suite, qui se passe en même temps que le périple de Harold, du point de vue de Queenie.

Publicités

12 réflexions sur “La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi… de Rachel Joyce

  1. Pingback: La lettre de Queenie de Rachel Joyce | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Bilan #14 : Août 2015 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: IMM #51 : 20 au 26 Juillet 2015 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: The Christmas Classic Book Tag | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Bilan de l’année 2015 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s