L’école des femmes de Molière

Bonjour à tous !

Dans le cadre du challenge des fruits frais, pour lequel il s’agit d’une pièce de théâtre, et dans le cadre du challenge 1 mois / 1 consigne, pour lequel je dois lire un livre jaune, j’ai décidé de lire cette petite pièce de Molière. Je l’avais déjà lu au lycée, mais je dois avouer que je ne m’en souvenais pas du tout. Et cela ne fait pas de mal de rafraîchir sa mémoire en terme d’œuvres classiques.

Arnolphe ? Un riche vieillard, ridicule et jaloux, convaincu que beaucoup d’or et quelques précautions lui permettront de gagner le cœur d’Agnès, sa jeune et jolie pupille… Précautions bien inutiles ! Empêche-t-on une fleur de se tourner vers la lumière ? Enfermée dans la maison de son tuteur, élevée à l’écart des garçons de son âge, maintenue dans l’ignorance des choses de l’amour, Agnès, pourtant, ne peut détourner son regard du garçon qui se promène sous son balcon et lui parle si tendrement…  » Le petit chat est mort…  » dit Agnès au vieil Arnolphe. Mais l’amour, lui, est bien vivant. Et capable d’instruire rapidement la plus parfaite ingénue. Alors, d’Arnolphe ou d’Agnès, qui sera le plus rusé des deux ?

l'école des femmes moliere

C’est une oeuvre qui se lit très facilement, malgré les paroles en rimes et les mots d’une autre époque. Je l’ai trouvé assez intuitif au niveau de la lecture, ce qui m’a un peu étonnée.

J’aimais beaucoup l’histoire a proprement parler. J’ai énormément ris, parce que les situations sont loufoques et tellement ironiques. Les personnages sont surprenants, surtout Agnès en fait. Elle a l’air douce et docile, et finalement, de part sa nature, qui va au delà de son éducation, on découvre un personnage vif d’esprit. En fait, on suit une évolution de l’image des personnages. Arnolphe semble tout d’abord assez intelligent, et il se transforme en gros rustre au fil des pages. Alors que c’est la même personne, le même caractère et le même discours !

Et puis il y a la chute. Sur deux pages, tout est remis a plat, tout est époustouflant. J’ai du relire a deux reprises, tant cela m’a étonné ! Finalement, c’était la meilleure façon de conclure l’histoire, et j’ai éclaté de rire.

Donc au final, ce petit classique vaut largement le détour. Il se lit facilement, comme on peut se prendre le temps de savourer chaque ligne. Il est plein d’humour, on rit énormément. Je le conseille a tout un chacun, même a ceux qui, comme moi, ne sont pas trop fans de littérature classique.

1 mois 1 consigne

logo défis fruits frais

Publicités

11 réflexions sur “L’école des femmes de Molière

  1. Pingback: Challenge : 1 mois/1 consigne | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Bilan #14 : Août 2015 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s