Go pour une séance de spiritisme littéraire !

Bonjour à tous !

Halloween approche, et cette année, je suis très attirée par tous ces livres, romans ou non d’ailleurs, qui abordent l’au-delà. Que ce soit avec angoisse ou posément, je suis curieuse de l’imagination des auteurices à ce sujet, mais aussi d’un aspect plus factuel, grâce à un ouvrage en particulier. Alors, prêt.e.s pour une séance ?

Lire la suite

Mes autrices Charleston préférées étaient de retour avec des pépites cette année !

Bonjour à tous !

Il est déjà l’heure de la rentrée littéraire, et il est donc plus que temps que je vous parle de ces romans que j’ai dévoré en 2021 ! Eh oui, Clarisse Sabard nous a livré son premier vrai pavé, une perle. Debbie Macomber a terminé sa saga Retour à Cedar Cove. Et Lucinda Riley n’aura pas vu la publication de son dernier roman en France, malheureusement. Voici 3 lectures que j’ai beaucoup apprécié !

Lire la suite

Le vol des libellules de Leila Meacham

Bonjour à tous !

Certains romans prennent poussière dans la PAL sans que l’on s’explique pourquoi. On a envie de les sortir de là, mais étrangement, ça ne prend pas. Heureusement que la sélection du Prix des lectrices Charleston 2021 m’y a encouragé, puisque c’est certainement celui pour lequel je vais voter tant j’ai aimé ! Un grand merci à la maison d’édition pour cette lecture.

En pleine Seconde Guerre mondiale, cinq jeunes Américains idéalistes reçoivent une mystérieuse lettre du gouvernement leur demandant s’ils sont prêts à se battre pour leur pays. A priori, ils n’ont rien en commun : un Texan d’origine allemande, un fils de bonne famille gâté, un pêcheur, une styliste et une championne d’escrime. Pourtant, ils ont été choisis pour participer à une mission d’espionnage de grande envergure et sont envoyés à Paris sous le nom de code « Libellule ». Déterminés à combattre le fléau nazi, ils savent que le moindre faux pas peut leur être fatal. Partis à cinq, ils ne reviendront qu’à quatre… Mais faut-il croire aux apparences ? Cinquante ans plus tard, quelqu’un cherche à savoir ce qui s’est réellement passé au cœur de l’hiver 1944 à Paris. Commence alors une quête incroyable qui risque de bousculer des vérités qui dorment…

Lire la suite

Bazar littéraire #17 : All the ladies

Bonjour à tous !

Je reviens pour un Bazar Littéraire, avec quelques romans écrit par des femmes que j’ai pu lire dernièrement, tous aussi différents les uns des autres que c’est possible. Maintenant que je suis de retour, j’ai quelques chroniques en retard et je vais tout simplement tout mettre ici de ce que j’ai lu d’un point de vu personnelle dernièrement.

Lire la suite

Héroïnes de Sarah Jane Stratford

Bonjour à tous !

Avec les copines Ibidouu et Mamma Piment, nous avons découvert Héroïnes de Sarah Jane Stratford, et je dois dire que c’était un peu une déception, malheureusement. Pourtant, il avait vraiment tout pour me plaire. Merci beaucoup aux éditions Belfond ainsi qu’aux filles pour cette lecture, malgré tout.

lors que la Peur rouge s’abat sur l’ensemble des États-Unis, Phoebe Adler, talentueuse scénariste, est brutalement bannie de Hollywood. La cause ? Ses supposées accointances communistes, vraisemblablement le fruit des affabulations d’un collègue jaloux. Face à la menace d’un procès inique, la jeune femme se retrouve contrainte d’abandonner sa sœur malade et d’émigrer de l’autre côté de l’Atlantique.
Mais, au lendemain de la guerre, trouver du travail dans un Londres entièrement à reconstruire n’est pas chose facile. Jusqu’au jour où le chemin de Phoebe croise celui d’Hannah Wolfson. Productrice américaine, elle-même victime de dénonciations, Hannah a décidé d’offrir son aide aux artistes blacklistés.
Ensemble, les deux femmes jurent de prendre leur revanche, non seulement sur le maccarthysme, mais aussi sur le sexisme qui règne dans les studios. Duo de choc, de talent et de charme, Phoebe et Hannah voient leurs vœux exaucés au-delà de leurs rêves… avant de réaliser que la chasse aux sorcières ne connaît pas de frontières et que leur sanctuaire anglais est loin d’être sans danger.

Lire la suite

Le gardien de nos frères d’Ariane Bois

Bonjour à tous !

Je découvre doucement mais sûrement tous les livres d’Ariane Bois, et ce premier roman m’a décontenancé. Je vais vous expliquer pourquoi, mais je tiens d’abord à remercier les éditions Charleston pour cette lecture.

Rien ne prédestinait Simon et Léna à se rencontrer. Lui appartient à la bourgeoisie juive parisienne, patriote, laïque et assimilée ; il a été maquisard et blessé au combat. Elle est issue d’un milieu de petits commerçants polonais et a réussi à survivre au Ghetto de Varsovie. En 1945, la guerre leur a tout pris. Chacun de leur côté, ils vont accepter une mission très particulière : rechercher des enfants juifs cachés par leurs parents dans des familles, des orphelinats ou des couvents, quand il s’avère que ceux-ci ne rentreront pas des camps. Simon parce que son petit frère Elie a disparu dans des conditions mystérieuses ; Léna car elle espère ainsi redonner du sens à sa vie. Et cela va les entraîner bien au-delà de ce qu’ils auraient pu imaginer. C’est l’histoire de deux jeunes révoltés qui, dans une France exsangue, vont se reconstruire grâce à la force de l’amour. De Paris à Toulouse, d’Israël à New-York, un roman d’aventure porté par le souffle de l’Histoire.

Lire la suite

Dakota Song d’Ariane Bois

Bonjour à tous !

Dernièrement, j’ai lu des livres très importants, mais loin d’être légers, c’est certain. Du coup, c’était une pause bienvenue que cette lecture commune avec l’amie Nolwenn, alias Ibidouu ! Quoi qu’Ariane Bois sait aussi aborder de sacrées thématiques, mais là j’ai passé un excellent moment au Dakota. Merci aux éditions Charleston pour cette lecture !

New York, 1970. Shawn Pepperdine, jeune de Harlem, assiste, horrifié, au meurtre de son meilleur ami. Pour échapper aux assassins, il trouve refuge dans les sous-sols du Dakota, l’immeuble le plus mythique de Manhattan.
Au coeur d’une ville en pleine ébullition, le Dakota reste, lui, immuable : un club très fermé, un château médiéval sur Central Park, un havre de paix des  » rich and famous « . S’y côtoient Lauren Bacall, Leonard Bernstein et Rudolf Noureev. Ici, Polanski tournera les images du film Rosemary’s Baby.
Devenu le premier portier noir du Dakota, Shawn côtoie ses résidents : Nigel, Abigail, Nathan, Cherie, Becky, Andrew, Tyler et les autres.
Quand la plus grande star du monde, John Lennon, emménage à son tour, l’immeuble et sa communauté s’enflamment…

Lire la suite