Shining de Stephen King

Bonjour à tous !

Dans le cadre du défi des fruits frais de juin, nous avons décidé de lire Shining de Stephen King, un roman d’horreur devenu un vrai classique, surtout depuis l’adaptation de Kubrick avec Jack Nicholson, que j’ai pu visionner.

Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté… L’hiver, l’hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance : c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny. Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus. Ce qu’il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée ? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l’hôtel ?

shining

Ce roman mérite amplement son titre de culte de l’horreur. S’il est un peu long a démarrer, la situation familiale à déjà de quoi inquiéter le lecteur, et on ne peut pas dire que Jack Torrence soit un père modèle, ou même une personne attachante. Je l’ai détesté des les premières pages du livre, à cause de son attitude d’incompris, de victime d’une femme méfiante, de pauvre père non-soutenu et d’écrivain qui allait devenir une star de la littérature mais que personne ne lui souhaite. Bref, pauvre de lui. Sa femme, Wendy, la vraie victime de ce mariage raté, personne fade et sans caractère, soumise de nature à cause d’une mère envahissante, toujours à la recherche d’amour mais qui attire toujours la maltraitance, me faisait de la peine mais avait de quoi m’exaspérer également. Puis Danny, qu’on a envie d’arracher à ses parents pour son propre bien, puisqu’il est capable de lire leurs pensées. Un père alcoolique et une mère dépressive, ce devait être du sacré cinéma à observer dans leurs cervelles.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7c/Stanley_Hotel_Estes_Park_CO.jpg

Le Stanley Hotel, Colorado, duquel King s’est inspiré pour l’Overlook Palace

Mais ce que je vous expose là, c’est une psychologie de personnages travaillée à la perfection. Tous les mouvements de l’auteur sont calculés, toutes les caractéristiques des personnages bien à leur place, données aux bons moments. Et il en va de même avec chaque signe paranormal qu’il nous révèle. Cela commence doucement, avec un événement qui pourrait être naturel, mais qui, adolescente, m’avait énormément travaillé à cause de son côté trop naturel ! Puis, graduellement, l’Overlook Palace se libère et prend vie, sous les yeux d’une famille manipulée par des esprits et un enfant trop protecteur envers ses parents.

Citation Shining

La tension monte et monte toujours, comme la pression dans une chaudière, pour finir en apothéose. Je ne me souvenais pas de la fin, mais elle est des plus spectaculaires. En soi, elle n’a rien de surprenante, mais on est tellement happé par l’histoire, qu’on oublie les mêmes éléments que les personnages, et que l’on se retrouve tous ensemble au pied du mur, comme si nous étions, nous aussi, dans ce maudit hôtel.

https://s3.amazonaws.com/mylittleplanet/%3Ablog/2/large.jpg

Le Timberline Lodge, Oregon, décor du film, que je ne trouve pas proche du tout du livre.

Une fois terminé, cette nuit, je n’ai pas vraiment pu dormir. Toute cette histoire m’avait préoccupé, et la dernière partie ne me laissait plus lâcher le livre. L’Overlook Palace obsède également le lecteur, jusqu’à le poursuivre dans sa réalité. La tristesse de Danny m’avait touché et envahie, mais chaque bruit étrange dans la maison me faisait me recroqueviller sur moi-même. Un régal lorsqu’on est fan du genre, mais pas lorsqu’on travaille le lendemain.

L’affiche du film

Bref, un roman un peu long au début, avec des personnages agaçants, mais un enfant qui nous préoccupe tant qu’on ne peut plus lâcher ce roman. J’ai tellement envie de savoir ce qui est advenu de Danny, que j’ai tout de suite sortie Docteur Sleep, afin d’apprendre la suite de son histoire. En tant qu’amateur du genre, à lire au moins une fois dans sa vie.

Docteur Sleep - Stephen KingLa suite du roman…

Publicités

29 réflexions sur “Shining de Stephen King

    • Je n’ai pas du tout aimé le film par contre, trop différent du bouquin à mon sens, alors qu’il n’y avait pas du tout besoin. Et surjoué… Je trouve qu’il a mal vieilli, parce que je suis de cette génération qui a droit aux effets spéciaux de dingue depuis petite ^^

      • Je l’ai vu quand j’étais plus jeune donc je n’ai pas la même vision que toi sur les effets spéciaux 😉 et puis j’aime beaucoup Jack Nicholson.

      • Je trouvais qu’il était vraiment à sa place dans ce film, mais c’est le seul ^^ Je ne comprends pas pourquoi on a fait de Ullmann quelqu’un de gentil, pourquoi on a changé la couleur des cheveux de Wendy, pourquoi Jack embrasse la mamie… Pourquoi les jumelles ? Elles n’apparaissent jamais dans le livre. Kubrick exagère toujours tout, je n’aime aucun de ses films parce que j’ai toujours l’impression qu’il ne respecte pas l’essence du livre en fait. Je comprends certains changement scénaristiques d’un point de vue timing, mais là je comprends surtout pourquoi King à renié ce film. Je n’ai pas eu l’occasion de voir la mini-série que lui-même à soutenue, je pense que je vais le faire 🙂

    • Alors le livre est flippant, c’est vrai. Par contre, le film est terriblement nul…. Je n’ai jamais été aussi décue par un film je crois ! Il ne respecte pas du tout l’esprit du roman. Je pense que je vais écrire une chronique dessus, mais je risque d’être cassante et me mettre tous les vieux à dos qui le considèrent comme un chef d’oeuvre 😛
      Par contre, je viens de commencer la mini-série, et elle est vraiment pas mal je trouve !

      • Ok, je ferai ca dans la journée alors je pense 🙂 En fait, c’est King lui-même qui a scénarisé la mini-série. Il a dit qu’en tant que spectateur il avait bien aimé le film, mais en tant qu’écrivain il le renie, disant que le réalisateur n’avait pas du tout respecter le bouquin dans son âme ou quelque chose comme ca ^^ Je le préciserai dans ma chronique 🙂

      • Ohhh je ne savais pas. Mais c’est sorti il y a longtemps ce truc ? Ahhh tu me rends tellement curieuse, je serais presque prête à lire le bouquin ! Mais je n’en dormirais plus de la nuit… ahah.

      • Le film date de 1980, et la mini-série (3 épisodes de 90min) de 1997. Ce n’est pas tout récent donc ^^ A la limite essaye de regarder la série ? Le film ne fait pas du tout peur, il a tellement mal vieilli que ce n’est pas la peine. La série je te dirais encore ^^ Mais le bouquin reste angoissant je trouve. Surtout la dernière partie, le reste est largement supportable 🙂

      • Je pense que tu pourrais le lire alors. En fait je ne trouve pas que le roman soit terrifiant, mais il marque par certains moments. Il est surtout très psychologique, notamment en ce qui concerne la folie de Jack et la terreur de Danny, ainsi que la dépression de Wendy. Chacun a un peu sa propre facon de gérer l’isolement à l’Overlook et c’est ce qui le rend stressant je trouvais. Donc je pense que tu pourrais essayer. Tu en as déjà lu d’autres de King ?

      • D’accord, bon, alors je me le note pour un moment de courage ! 😀 Ahah, non jamais, j’ai honte… pourtant, ce n’est pas faute de me dire « il faut que je tente ! ». J’adore les thrillers mais j’ai toujours du mal à m’y mettre de moi-même. Ce n’est pas les lectures vers lesquelles je me tourne spontanément. Tu en as lu d’autres ?

      • Je comprends, c’est un genre un peu spécial mais qui peu aussi très vite être redondant. J’ai lu La peau sur les os, Carrie, et La tempête du siècle. Je trouve que chacun est différent mais tous mettent mal à l’aise, mais c’était il y quelques temps, j’étais ado. En ce moment je lis Doctor Sleep, la suite, et son écriture est beaucoup plus agréable je trouve aujourd’hui !

      • Là j’en suis à 157p et pas du tout. Mais captivant par contre ! Surtout que dans Shining on s’attahce a Danny, énormément, en tous cas c’était mon cas, et là toujours autant je trouve, même adulte.

  1. Pingback: Challenge : A…Z 2015 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Shining : Le film | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Bilan #12 : Juin 2015 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: #155 The Shining – Stephen King | Bienvenue à vous, petits curieux !

  5. Pingback: Tea Book Tag | Sorbet-Kiwi

  6. Pingback: Liebster Award #8 | Sorbet-Kiwi

  7. Pingback: Dôme T.1 de Stephen King | Sorbet-Kiwi

  8. Pingback: Dôme T.2 de Stephen King | Sorbet-Kiwi

  9. Pingback: Top Ten Tuesday #44 | Sorbet-Kiwi

  10. Pingback: Misery de Stephen King | Sorbet-Kiwi

  11. Personnellement, le livre m’a traumatisée, quand j’étais enfant. Je l’ai lu alors que j’avais une dizaine d’années et très franchement… Dix ans, c’est (beaucoup) trop jeune pour ne pas en ressortir terrifiée. D’ailleurs, cela m’a longtemps fait repousser le visionnage du film, craignant de réveiller une forme de terreur suite au souvenir que j’avais du cadavre de la vieille femme qui se relève de sa baignoire pour essayer d’attraper Danny… Et je préfère même pas parler de la sensation d’oppression et de malaise grandissant lorsque Danny a l’impression que les buis taillés en forme d’animaux le « suivent » ou que le labyrinthe se referme sur lui. Brrr.

    • Ouiiii je suis tellement d’accord ! Il représente tellement bien les pires angoisses des enfants en fait. Je l’ai lu pour la première fois a 13 ans environ, en plein été, et je faisais des cauchemars d’abeilles !! Il est vraiment super angoissant, moins en tant qu’adulte mais toujours vraiment très angoissant !

  12. Pingback: Bedtime Tag | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.