Cedar Cove T. 5 : Les miracles de Noël de Debbie Macomber

Bonjour à tous !

Vous le savez, j’adore Debbie Macomber, alors quand je vois un roman de Noël de sa part, je n’hésite pas ! Cela dit, pour le coup, ce n’en est pas vraiment un malgré le titre et la couverture. Merci à Netgalley ainsi qu’à Harlequin pour cette lecture.

A l’approche de Noël, Corrie est bouleversée. Depuis que Roy, son mari, a commencé à recevoir des cartes postales anonymes, elle ne ferme plus l’œil de la nuit. La situation est d’autant plus difficile pour elle que Roy observe un silence obstiné tout en feignant de ne pas être affecté par la situation. Qu’est-ce que tout cela peut bien signifier ? Heureusement pour Corrie, Linnette, sa fille adorée, a décidé de s’installer à Cedar Cove pour travailler dans la nouvelle clinique médicale et se rapprocher de ses parents. Si seulement Linnette pouvait vivre ici une belle histoire d’amour, ce serait merveilleux. Mais Corrie n’est pas sûre de réussir à la convaincre de faire connaissance avec l’homme dont elle rêve pour elle. Et puisqu’on parle d’amour, comment ne pas se réjouir du bonheur de Ian et Cecilia à l’approche de la naissance de leur bébé, ou encore de celui de Maryellen et Jon qui voient chaque jour leur adorable petite Katie devenir un peu plus belle ?

Je suis toujours un peu perturbée lorsque je me rends compte qu’un roman est une suite de saga, et que ce n’est mentionné nul part sur la couverture. En réalité, je ne m’en suis pas tant rendue compte à l’intrigue, qui était assez bien menée, mais à sa densité et au nombre de personnages. J’avais vraiment la sensation que quelque chose m’échappait, comme s’ils n’étaient pas introduits proprement. Alors que dans la saga Retour à Cedar Cove on peut tout de même les lire dans le désordre, ici j’ai trouvé cela plus difficile, parce qu’il y a beaucoup de personnages. L’autre chose qui m’a chiffonnée, c’est que ce n’est pas un roman de Noël. On commence en novembre et on termine bien après la Saint-Valentin. Les fêtes y sont évidemment représentées, mais ce n’était pas centré dessus.

Maintenant que j’ai pointé du doigts les quelques points qui m’ont un peu déstabilisés, parce qu’ils ne sont pas dérangeants plus que cela si on est prévenu, je peux en venir à ce que j’ai aimé. Je ne sais pas vous, mais moi j’adorais les émissions que regardait ma grand-mère, à la Eastenders ou Coronation Street. Et j’ai vraiment eu cette impression en lisant ce roman, d’être dans un soap opera où tout le monde a des soucis qui prennent de grosses proportions, et toutes les intrigues domestiques doivent être résolues ! C’est le genre de choses que j’aime, ça me donne l’impression de plonger dans une communauté soudée (ou pas) et de vivre de nombreuses péripéties à leurs côtés.

« Elle avait été élevée par une tante qui était morte lorsqu’elle avait dix-neuf ans et elle avait toujours été seule, depuis. Le chiens de la fourrière pouvaient se targuer d’avoir un meilleur pedigree qu’elle. »

Bon, cela implique parfois un côté un peu vieux jeu, notamment du côté des personnages plus âgés, mais cela met en avant le clivage entre les jeunes qui voient au delà des apparences et les personnes moins spontanées qui restent un peu figées dans leurs attentes des autres. Notamment via Anson et Allison, même si par moment je me demandais moi-même si j’approuvais cette relation ou non ! La maternité est très présente aussi dans ce roman, et comme souvent chez Debbie Macomber, les militaires et notamment les femmes de militaires ont une place importante ce que je trouve toujours intéressant et touchant.

Une chose est certaine, ce cinquième tome m’a surtout donné envie de découvrir la saga depuis le début ! J’ai parfois trouvé difficile de suivre tout ce qui se passe par mon manque de connaissance de l’univers, mais j’ai tout de même passé un moment intrigant à vouloir tout savoir. Et puis quelle fin !

Mes avis des autres romans de Debbie Macomber :

21 réflexions sur “Cedar Cove T. 5 : Les miracles de Noël de Debbie Macomber

  1. Ce que je n’aime pas quand on ne nous dit pas qu’il s’agit d’un tome dans une saga…
    Bon après ça a l’air sympa mais je me pose une question : comme je déteste les rencontres arrangées, les espoirs de parents qui aimeraient bien que leur enfant épouse cette personne alors que ça ne les regarde en rien…, est-ce Linnette va succomber à l’homme que qa mère lui a trouvé ? (Peut-être que la réponse va spoiler alors n’hésite pas à m’envoyer un mail ou MP, tu sais où me trouver 😉)

    • Moi non plus je n’aime pas ça ! Je trouve ça tellement important quand ça fait partie d’une saga que ça m’a un peu déstabilisé sur le coup.
      Si tu n’aimes pas les gens qui se mêlent des affaires des autres, passe ton chemin, parce qu’A Cedar Cove, on ne fait que ça 😂 après la mère de Linette ne lui impose rien, Linette fait surtout une fixette sur quelqu’un qui ne veut pas du tout d’elle et du coup sa mère essaye juste de lui changer les idées. Et en l’occurrence c’est un homme bien, c’est le seul pour qui j’aurai succombé du roman 😂 Mais les femmes dans ce roman ont de drôles d’idées sur le mariage je trouve, assez vieux jeu. « S’il ne s’occupe pas bien de toi, demande le en mariage, ça le forcera à se décider » eeeeeuuh comment dire 😂

    • Je suis entièrement d’accord avec toi. J’avais ça avec un Rachel Abbott, j’avais pas du tout aimé le bouquin parce que je comprenais pas l’intérêt de l’inspecteur et de sa vie privée dans le truc. Finalement je me suis rendue compte que c’était un tome 9, j’ai lu le 1er et ça a carrément pris sens. C’est important mine de rien ! Il se laissait comprendre sans la mention de la saga au niveau de l’enquête, mais c’était sans saveur. Dommage ! Suffisait de dire que c’est un tome 9.

  2. Je comprend l’histoire de la suite qui n’est pas mentionnée et du coup plein de trucs à comprendre et assimiler sans avoir lu les précédents ! Idem pour le côté couv de Noël sans l’être.. mais sinon ca a l’air d’être une bonne auteure que je n’ai pas encore lu !

  3. Pingback: Bilan #77 : Novembre 2020 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.