Retour à Cedar Cove, T.1 : La maison d’hôtes de Debbie Macomber

Bonjour à tous !

Quand je vois qu’une nouvelle édition d’un roman de Debbie Macomber est à paraître, je n’hésite pas une seule seconde ! Je crois que c’est mon autrice doudou préférée, ses romans me font du bien, et La maison d’hôtes ne fait pas du tout exception ! Un grand merci aux éditions Charleston pour cet envoi.

Après le décès tragique de son mari, Jo Marie décide de changer de vie et reprend une maison d’hôtes dans la petite ville de Cedar Cove : la Villa Rose. Sa première cliente, Abby, a survécu à un accident de voiture, dans lequel sa meilleure amie a trouvé la mort. Elle n’a jamais eu le coeur à retourner dans la ville où elle est née, jusqu’à ce jour, dix ans après l’accident. Josh, le second client, doit prendre en charge son beau-père, un vieil homme à présent, avec qui il ne s’est jamais entendu. Derrière les portes de la jolie maison d’hôtes, ces personnages inoubliables trouveront l’amour, le pardon et la possibilité d’un nouveau départ.

Un roman chaleureux et touchant sur les destinées humaines, avec des personnages que l’on rêverait d’avoir comme amis, dans une ville où l’on aimerait vivre, et une intrigue délicieusement captivante.

J’avais tellement hâte de pouvoir découvir le tome 1 de cette saga, étant donné que j’avais déjà lu La mélodie de l’été, qui est le troisième volume de Retour à Cedar Cove. J’avais beaucoup apprécié les personnages, et la protagoniste qui relie les 2 intrigues est Jo Marie. La maison d’hôtes permet donc de découvrir son aventure depuis le début. Elle est déjà aussi douce, très délicate et attentionnée, et permet à ses hôtes mais aussi aux gens qu’elle va rencontrer dans la ville qu’elle rejoint de l’apprécier pleinement. Elle sait laisser l’espace qu’il faut pour s’habituer à sa présence, tout en s’imposant afin qu’on ne l’oublie pas. J’aime son équilibre et sa personnalité. En fait, elle me touche, aussi par la découverte de son histoire qui a su m’émouvoir, et l’introspection dont elle fait preuve. Bref, Jo Marie est mon amie ! L’autre personnage que l’on va retrouver plus tard, c’est Mark, et j’aime bien son côté ronchon, négatif qui le rend mystérieux. Poruquoi est-il si renfermé sur lui-même ? A découvrir par la suite, j’espère !

Bouquet de fleurs vintage Vecteur gratuit

Comme toujours dans les romans de l’autrice, on aborde des problématiques complexes. La Villa Rose va devenir le refuge de plusieurs personnes très tristes d’avoir perdues des être chers, sans pour autant trouver le chemin de la guérison. Le deuil est la thématique principale, et la maison que reprend l’heroine va devenir un lieu de pleinitude et de réparation pour Abby et Josh afin qu’ils puissent se reconstruire. Le jeune homme arrive plein de colère et de rancune, et en fait je me suis vachement identifiée à lui, parce qu’il doit faire face à une situation difficile qui le force à se remettre en question. Abby est quant à elle présente pour le mariage de son frère, une occasion heureuse, ce qui ne l’empêche pas d’être angoisée. Les 3 vont se croiser, sans vraiment partager quoi que ce soit, à part la Villa Rose, et c’est ce point d’ancrage qui rend cette histoire si jolie.

« Tous les deux étaient revenus à Cedar Cove, la ville où ils avaient passé leur enfance, avec un fardeau. Chacun de nous en porte un, je m’en rendais compte. Certains êtres s’habituent tellement à ce poids supplémentaire qu’ils ne semblent plus en avoir conscience. »

Bon, comme toujours, c’est un point récurrent que je soulève dans mes chroniques, Debbie Macomber ne sait pas me surprendre. Je savais comment allait finir l’histoire en rencontrant chaque personnage secondaire, sachant qu’ils ne sont pas dans les prochains, puisque chaque tome aborde l’histoire d’hôtes différents. Mais je sais que je ne peux pas attendre cela d’elle. Du coup, je continue de lire ses romans simplement parce qu’ils me font un bien fou, et qu’ils sont doudous. Quand j’ai besoin de partir m’évader sur la côte, de rencontrer des amis le temps d’un bouquin, je me balade dans les fresques que nous peint l’autrice, et j’y suis bien. Elle reste donc une valeur sûre ! Sa plume me plait beaucoup, elle est travaillée, et elle va plus en profondeur dans ses romans publiés chez Charleston, bien plus que ceux de chez Diva Romance. L’écriture est fluide, et l’alternance des points de vues entre les personnages permet de dévorer le roman en quelques heures. Oui, je plaide coupable, je l’ai lu d’une traite !

Bouquet de fleurs vintage Vecteur gratuit

Retour à Cedar Cove permet de passer quelques jours en compagnie de la douce Jo Marie et de se ressourcer avec la plume de Debbie Macomber. Une histoire touchante et mignonne, même si peu surprenante. Je recommande tout de même cette autrice et ses romans que j’apprécie toujours à la même valeur. J’ai très hâte de retourner a la Villa Rose en mars, lorsque le deuxième tome sortira en poche !

Mes chroniques des autres romans de Debbie Macomber :

3 réflexions sur “Retour à Cedar Cove, T.1 : La maison d’hôtes de Debbie Macomber

  1. Pingback: Bilan #68 : Février 2020 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Throwback Thursday Livresque #58 – Les livres de Rose

  3. Pingback: Retour à Cedar Cove, T.2 : Un printemps à la Villa Rose de Debbie Macomber | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.