Les Insurgés T.1 : Conquête de Elle Kennedy

Bonjour à tous !

Enfin un nouveau roman de la talentueuse Elle Kennedy ! Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de cette dystopie réservée aux adultes, que j’ai dévoré.

Hudson Lane est la demi-sœur du leader des Exécuteurs qui ont pris le pouvoir et instauré la loi martiale. Son frère a décidé de la marier à son second, ce qu’elle ne veut même pas envisager. Elle s’enfuit et risque la mort pour cette désertion. Dans sa fuite effrénée, elle croise le chemin de Connor Mackenzie qui a pris la tête des Insurgés. Elle ne peut lui révéler sa véritable identité. Entre ces deux-là naît une attirance immédiate, mais Connor n’est pas tout à fait prêt à accueillir une inconnue dans son groupe et Hudson va devoir lutter pour se faire accepter. Elle découvre ce que c’est que de vivre avec les Insurgés, les difficultés et les dangers du quotidien. Elle découvre aussi les histoires terribles qu’ont vécues ses nouveaux compagnons à cause des Exécuteurs, en particulier celle de Connor et de sa famille. Mais son terrible secret va finir par être découvert, sa situation au sein des Insurgés est devenue plus que précaire. Connor va-t-il accepter qu’elle reste parmi eux ?

Lorsque j’ai lu le résumé, j’ai été très intriguée. En effet, une dystopie dans la collection New Romance ? Cela me semblait étrange. La curiosité m’a donc poussé à demander ce roman, d’autant plus que j’ai adoré la saga Off-Campus de la même auteure, et découvrir sa plume dans un nouveau genre me tentait bien. Et j’ai vraiment bien fait ! Parce qu’Elle Kennedy créée un savant mélange entre dystopie… et littérature érotique ! Si je devais quantifier, je dirais qu’il y a 80% de scènes érotiques pour 20% d’histoire autour de la dystopie. C’est suffisant pour nous plonger dans le récit, mais disons qu’il risque d’être nécessaire de jeter sa culotte après. Parce que les scènes sont hot. Et pas qu’un peu ! Je ne suis pas la plus grande fan de littérature érotique, mais j’aime bien quelques scènes pimentées. Et là, pourtant, j’ai complètement adhéré ! Elles sont vraiment chaudes, cela dit. L’auteure joue sur les fantasmes enfouies, et mise le tout pour le tout en démontrant qu’en cas de danger quotidien, on profite de chaque jour, puisqu’il pourrait être le dernier, surtout en ce qui concerne l’amour physique.

C’est justement cette partie très adulte qui m’a vraiment permis d’adhérer à l’histoire. Ce que je déplore dans les dystopies que j’ai lu jusqu’à présent, c’est le coté assez irréaliste. Ce sont toujours des adolescents, ou de très jeunes adultes qui vont réussir a changer le monde. C’est chouette cette façon de penser, que le sang nouveau réfléchit par lui-même et permet de renverser un système, mais en vrai, je n’y crois pas trop, je me prends simplement au jeu. Là, ils ont entre 24 et 30 ans, ils connaissent l’ancien monde, libre, des histoires de leurs parents, et sont en mesure de se rendre compte que la dictature actuelle n’est en rien correcte. Alors que ceux qui vivent dans la cité, sous la coupe du gouvernement, ont peur mais s’en accommodent, mine de rien. Et même si on survole les raisons de destructions de l’ancien monde, je les ai trouvé assez réalistes. Donc la dystopie m’a vraiment convaincue, même si je me questionne sur ce que le second tome aura a nous apporter a ce niveau là.

Et puis, les personnages. Il faut qu’on en parle. Déjà, Hudson est une jeune femme forte et fragile à la fois, je l’ai trouvé vraiment humaine. Elle est intelligente, belle comme une déesse évidemment, agile, et entraînée. En fait, elle n’a que des qualités, si on fait abstraction de sa famille. Et pareil pour le groupe d’hommes qu’elle va rejoindre. Franchement, Connor et Rylan ont un potentiel de booksexfriend de Niveau 100 ! Mais même les autres sont beaux comme des Dieux, intelligents etc. On repassera pour le réalisme pour cela, mais en même temps, c’était déjà le cas dans Off-Campus, l’auteure nous y a habitué, et cela ne me dérange pas du tout.

J’était vraiment accro à ma lecture, Elle Kennedy nous prouve encore une fois son talent d’auteure. Le mélange entre dystopie et littérature érotique m’a convaincu, je me suis prise à l’histoire et j’y ai cru. J’ai vraiment hâte de tenir la suite entre mes mains !

Ma chronique de Off-Campus 1 : The Deal

Ma chronique de Off-Campus 2 : The Mistake

Ma chronique de Off-Campus 3 : The Score

Ma chronique de Off-Campus 4 : The Goal

Publicités

18 réflexions sur “Les Insurgés T.1 : Conquête de Elle Kennedy

  1. oulala ! ta chronique donne carrément envie ! j’adore la saga off campus de l’auteur et j’ai donc hâte de découvrir d’autres romans ! j’ai toujours trouvé cela étrange les dystopies pour adolescents : pour ma part à 17 ans je n’étais pas du tout mature pour résister à une dictature et provoquer une révolution comme dans beaucoup de romans ! enfin une dystopie adulte ! cela donne envie 🙂

  2. Pingback: Challenge : A vos PAL #65 – Thème : Débuts de séries | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Challenge : 1 mois/1 consigne 2017 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: IMM #138 : 4 au 10 Septembre 2017 | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #38 | Sorbet-Kiwi

  6. Pingback: Bilan #39 : Septembre 2017 | Sorbet-Kiwi

  7. Pingback: Les Insurgés T.2 : Addiction de Elle Kennedy | Sorbet-Kiwi

  8. Pingback: Les Insurgés T.3 : Domination de Elle Kennedy | Sorbet-Kiwi

  9. Pingback: Le Festival New Romance : mes envies | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.