Les Insurgés T.3 : Domination de Elle Kennedy

Bonjour à tous !

Et voilà, c’est déjà la fin de la nouvelle série d’Elle Kennedy, Les Insurgés, et ce troisième tome est pour moi le plus abouti de la saga. Une belle fin en apothéose ! Merci à Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

Malgré sa très forte et très magnétique personnalité, Rylan ne semble pas pouvoir séduire Reese, la leader sans pitié de la ville des Insurgés. Il adore les challenges et celui-là est très excitant, mais l’indifférence de Reese n’est pas le seul obstacle à son opération de séduction. S’il veut Reese, il faut qu’il réussisse à passer outre Sloan qui monte la garde fidèlement auprès de la belle jeune femme. Sloan a toujours aimé Reese, mais leur passé difficile et tumultueux a rendu impossible une histoire d’amour entre eux. Il voit bien que Rylan s’intéresse de près à elle, ce qui ne fait qu’intensifier la tension entre les deux hommes. Jusqu’à ce que Sloan se demande si cet homme sans foi ni loi ne va pas lui servir à se rapprocher de celle qu’il convoite. La dernière fois que Reese s’est trompée sur un homme, elle n’a eu d’autre choix que celui de le tuer. Aujourd’hui, elle voudrait ne pas avoir à choisir, car elle sait bien que sa décision peut être fatale et qu’elle risque de perdre les deux hommes de sa vie…

Le personnage qui m’intriguait le plus dans la saga est ici le principal de ce dernier tome. Nous découvrons le beau Rylan, détaché, sexy, intelligent, fort… Un homme parfait lorsqu’on ne veut pas s’attacher. Sauf qu’une de ses autres qualités, que certain peuvent considérer comme un défaut, est d’être terriblement têtu. Et on le sait depuis le début, il veut coucher avec Reese. C’est un de ses objectifs dans la vie, et il compte bien y parvenir. Nous avons pu rencontrer la jeune femme dans le tome précédent, Addiction, puisqu’elle est la cheffe de Foxworth, avec Sloan. Une des choses que j’aime chez Elle Kennedy, c’est qu’elle aime ajouter du girl power à ses histoires, et dans cette saga particulièrement. Dans le tome précédent il y avait de la baston féminine, ici il y a de grosses menaces entre deux femmes qui ne prennent pas la vie à la légère et sont prêtes à sortir les griffes pour protéger les leurs… Les femmes dans cette saga sont féroces, et ça m’a fait un bien fou, peu importe le tome des Insurgés.

Je disais que je trouve que Domination est le plus abouti de la saga. C’est ici qu’il y a le plus d’équilibre entre dystopie et érotisme, et c’est vraiment ce que j’attendais depuis le début. Le fait que Reese mette en place une révolution, et surtout, de quelle façon elle allait le faire, était ce que je voulais découvrir, en plus de ses relations intimes. Ce qui est parfait ici, c’est que l’un s’imbrique avec l’autre, certaines décisions, autant de la part d’hommes que de femmes, découlent de leur état émotionnel, et les conséquences peuvent être graves. On retrouve aussi des personnages des tomes précédents, comme Connor, Hudson, Dominik ou Bethany. Et à travers cette dernière, une question importante est soulevée : celle de la souffrance mentale suite à une stérilisation non-consentie, et le désir de maternité. En contraste, d’ailleurs, avec le refus de vouloir des enfants que ressentent d’autres Insurgés. La question du choix, sous toutes ses formes, est centrale finalement, et j’ai trouvé que c’était intéressant.

Il y a, enfin, un dernier point que j’ai vraiment su apprécier : c’est qu’il n’y a simplement pas de problèmes de genres dans ce tome. Un homme ? Une femme ? Peu importe le sexe, il y a du plaisir physique. Que ce soit hétérosexuel, homosexuel, à plusieurs, et cela dans une saga relativement grand-public. C’est clairement le tome le plus hot des trois, et j’ai carrément adoré les scènes entre deux hommes, qui sont bien écrites et ont su me prendre par surprise tout en me sortant de ma zone de confort. L’auteure a bien choisi son timing, puisqu’au moment de lire ce troisième tome, l’effet de surprise du mélange des genres est clairement passé, et si on est arrivé jusque là, c’est qu’on est plutôt très ouvert d’esprit, je pense. Et la voilà qui rajoute, tranquillement, une couche. Petite déception, cela dit, sur la fin. La rébellion est trop bâclée à mon sens, et l’histoire entre Xander et Kade n’est plus abordée alors que j’étais vraiment curieuse de savoir ce que ressentais Xan. Dommage.

Ce tome est pour moi le parfait équilibre entre dystopie et érotisme. Il n’y a que peu de romance, mais ce n’est de toute façon pas ce qui est vendu. J’ai adoré découvrir Rylan, Reese et Sloan d’avantage, et les scènes hot étaient pour moi très bien dosées. Dommage que la conclusion de la dystopie n’était pas plus approfondie, c’était tout ce qui manquait pour être un coup de cœur.

Ma chronique des Insurgés T.1 : La Conquête

Ma chronique des Insurgés T.2 : Addiction

Ma chronique de Off-Campus 1 : The Deal

Ma chronique de Off-Campus 2 : The Mistake

Ma chronique de Off-Campus 3 : The Score

Ma chronique de Off-Campus 4 : The Goal

Publicités

4 réflexions sur “Les Insurgés T.3 : Domination de Elle Kennedy

  1. Pingback: Les Insurgés T.3 : Domination de Elle Kennedy — Sorbet-Kiwi – musnadjia423wordpress

  2. Pingback: Nouveauté du mois #39 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: IMM #146 : 30 octobre au 5 novembre 2017 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Bilan #40 : Novembre 2017 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.