Jamais plus de Colleen Hoover

Bonjour à tous !

Un énorme merci aux éditions Hugo New Romance pour l’envoi de cette perle rare du genre. Quel roman bouleversant !

Lily Blossom Bloom n’a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu’elle trouve soumise, mais elle a su s’en sortir dans la vie et est à l’aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Lyle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu’elle l’est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n’est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu’elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ? Le chemin d’une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence. Est-ce que l’amour peut tout excuser ?

J’ai énormément entendu parler de It Ends with us, qui, selon les CoHorts, cette communauté de fans de Colleen Hoover, est un de ses meilleurs romans, sinon le meilleur. Pour ma part, je n’en ai que lu deux autres d’elle, mais c’est sans aucun doute le meilleur des trois. Peut-être parce qu’il est très personnel. Je me suis lancée dans cette lecture avec une idée générale, donc le thème, qui sont les violences conjugales. Et durant toute ma lecture, j’ai eu l’impression de me prendre des coups à l’estomac… Pour une fois, je peux le dire de façon littérale : ce roman m’a prise aux tripes. Je me suis sentie mal durant ma lecture. Ce qui ne l’a rend que plus intense.

Une fois que l’on ouvre ce livre, que l’on connait Lily, Ryle et Atlas, il est absolument impossible de le poser sans en connaître le dénouement. Colleen Hoover joue avec nos émotions et nos sentiments, quoi que jouer n’est pas le terme adapté. Elle nous donne des faits, et nous les interprétons, mais il est impossible de ne pas les vivre tant ils sont forts. Je suis tombée amoureuse de Ryle dés les premières pages, là où j’ai eu plus de mal avec Atlas, mais c’est venu plus doucement, avec le temps. Puis je les ai détesté, puis aimé, puis détesté. Atlas pas aussi souvent que Ryle, mais mon cœur a pu faire quelques bons à son sujet aussi. C’est en fait un triangle amoureux entre passé et présent, qui m’aura déchiré le cœur.

Je ressors de cette lecture complètement chamboulée. Et a vrai dire, je n’ai pas pleuré pendant la fiction. C’est une fois que l’auteure se livre à nous, dans une note, à la fin du roman, que mes lèvres se sont mises à trembler et mes larmes à couler. Parce que d’un coup, toute cette histoire prenait sens. Il faut absolument lire cette note, parce qu’elle permet de mettre des mots sur ces émotions que l’auteure nous fait ressentir. C’est là qu’on se rend vraiment compte que dans la vie, rien n’est noir ou blanc, et que juger une femme parce qu’elle est victime de violences domestiques n’est pas juste. « Elle n’a qu’a partir« , c’est trop facile, c’est trop simple. Cela m’a permis de me remettre en question aussi, par rapport à certains membres de ma famille. C’est une vraie réflexion psychologique que l’auteure a lancé en moi.

Avec ce chef d’oeuvre, Colleen Hoover a encore une fois su démontrer son talent et maintient sans aucun doute son titre de reine de la New Romance. Quelle histoire déchirante ! On sent qu’elle y a mis un peu plus de soi-même que d’habitude, et c’est incontestablement son meilleur roman, que j’ai lu jusqu’ici. Il me reste quelques titres à découvrir de CoHo, et j’ai hâte de pouvoir le faire !

Publicités

9 réflexions sur “Jamais plus de Colleen Hoover

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #20 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s