Un Noël au bord du lac de Béatrice Courtot

Bonjour à tous !

Il y a un mois, Béatrice Courtot sortait son roman de Noël, et le résumé me faisait déjà super envie. Elle a eu la gentillesse de me le proposer, et je n’ai pas hésité une seule seconde à accepter. Honnêtement, filez le lire, surtout qu’il est à 2,49€ en ce moment !

À trente-quatre ans, Romie tient une boutique de tricot et élève seule son fils de six ans. Une vie tout à fait banale jusqu’à ce jour de décembre où elle reçoit un mystérieux legs de la part d’une de ses clientes : un chalet en bois au bord d’un lac de montagne. Voulant croire à la magie de Noël, Romie décide de s’y installer avec son fils pendant les vacances.Au cœur des montagnes enneigées, elle va progressivement se lier d’amitié avec les habitants de la station, et découvrir un pan de l’histoire de cette femme, ancienne patineuse sur glace. Un passé fait de secrets, et d’amours interdits qui fait étrangement écho à sa propre histoire.

Il y a 2 ans, j’ai eu la chance de découvrir la plume de Béatrice Courtot grâce à son roman La vallée des oranges, lauréat du Prix du Livre Romantique. Et j’avais passé un excellent moment. Ce que j’avais particulièrement aimé, c’était la mise en place du cadre et l’ambiance sur cette île lointaine que nous ne connaissons pas vraiment pour son côté pittoresque. J’ai retrouvé exactement cela également dans Un noël au bord du lac. Cette fois-ci, elle nous emmène en Suisse, à la découverte d’un village, qui me semble imaginaire. En tous cas, je ne l’ai pas trouvé. Mais elle le décrit si bien que j’ai eu envie de m’y rendre ! La Suisse et ses montagnes m’attirent depuis un moment, et nous rêvons de nous y rendre en plein hiver pour découvrir ce cadre enneigé qui se prête si bien à un roman de Noël.

L’autrice sait en tirer partie, et j’avais la saveur du chocolat chaud en bouche, l’odeur de la raclette, la vraie, dans le nez, et la sensation du feu de cheminée sur ma peau. J’ai imaginé son chalet comme s’il était réel, inventé de toutes pièces par mon esprit, et cela démontre bien qu’elle sait vraiment bien mettre en place un environnement à travers son écriture. En quittant les personnages, j’ai eu l’impression de les connaitre pour de vrai, également, et j’adore ça. J’ai bien aimé Romi, même si à un moment en particulier je l’ai trouvé blessante et virulente dans ses propos, mais c’est ce qui l’a rend humaine, finalement. Emile est mon petit chouchou, bien qu’il soit un petit peu trop parfait, mais on aime rendre les enfants idéaux dans ce genre de romans. Et puis il y a évidemment un beau-gosse suisse dans l’histoire, que j’ai apprécié, même si le déroulement de la romance était une évidence.

« Dans le marché de Noël, on retrouve des toupies en bois sculpté, des canifs, des coucous. Il flotte en permanence une odeur de cannelle et d’amandes grillées. Nous commandons deux chocolats chauds épais et fumants et flânons dans l’atmosphère des fêtes de fin d’année. »

Que l’histoire d’amour soit prévisible ne m’a pas du tout dérangé, parce que ce n’est pas l’intrigue centrale du récit. On part dans une enquête douce, à la recherche de réponses sur la vie de Jeannette et pourquoi elle a légué ce chalet à Romi. J’ai assez rapidement compris le gros de l’histoire, mais j’ai aimé suivre le développement de cette recherche. Bon, on reste dans une comédie de Noël, si vous cherchez du réalisme a 100%, vous allez forcément être un peu déçu. En tant qu’expatriée, je peux vous dire que la première année, c’est surtout de la paperasse et ce n’est pas toujours gai, donc j’ai gentiment sourie par moments, mais ce que je voulais, c’était rêver, et ce roman est top pour se lancer dans la saison. De toute façon, l’autrice le sait mieux que personne, puisqu’elle vit actuellement à Lausanne !

Un Noël au bord du lac propose une belle intrigue bien équilibrée entre une douce enquête, la magie de fin d’année, l’amitié et l’amour. Même si ce n’est pas toujours super réaliste, j’ai passé un excellent moment et j’espère vraiment que l’autrice nous ravira avec d’autres histoires festives au fil des ans.

D’autres comédies de Noël que j’ai aimé :

14 réflexions sur “Un Noël au bord du lac de Béatrice Courtot

  1. Pingback: Bilan #77 : Novembre 2020 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.