Le Dernier voyage de Monsieur Baxter de Matthew Crow

Bonjour à tous !

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Milady, pour l’envoi de ce coup de coeur ! J’ai adoré cette histoire, je l’ai dévoré, je n’ai plus eu envie de la lâcher. Mille mercis !

M. Baxter a quatre-vingt-quatorze ans lorsqu’une chute dans son escalier le condamne à la maison de retraite. Cet homme qui a vécu mille vies s’accommode mal de la routine de Melrose Gardens. Ses vieux jours, il veut en profiter à tout prix, et troquer la télévision, le thé, et les antidouleurs contre du bon vin, de la bonne musique et des divertissements dignes de ce nom. Accompagné d’un jeune infirmier qui traverse une période sombre, Baxter se lance dans une folle équipée pour rendre hommage à son amour perdu. À mesure que le vieillard lui raconte ses souvenirs, son compagnon de route comprend que la vie n’est pas destinée à être subie ; que le monde est vaste et magnifique ; que la gentillesse est une force. Et que la meilleure façon d’honorer les morts est de vivre pleinement.

J’aime les histoires humaines, alors forcément, lorsqu’on me propose un roman qui se passe dans une maison de retraite, j’accepte presque toujours. Parce que j’aime les personnes âgées, j’aime ce qu’elles ont à raconter, j’aime savoir qu’elles ont vécu une vie pleine de moments de joies, et malheureusement aussi de peine. J’aime le partage de l’experience d’un existence. Forcément, j’allais adorer. J’attendais simplement le bon moment, celui où j’étais certaine que j’allais me retrouver seule avec mon roman et une tasse de thé, à pouvoir m’échapper dans une autre vie, une de celles qui allaient faire battre mon coeur, et j’ai très bien fait, pusique cela à engendrer un vrai coup de coeur.

Klavier zeichnung vektor Kostenlosen Vektoren

Nous filons en Angleterre, à la rencontre de Greg, un jeune homme triste, au fond du gouffre, dont le coeur saigne. Il est en plein deuil, vit seul avec son père, un homme froid qui s’est retranché dans ses habitudes pour ne surtout pas avouer à quel point il souffre, lui aussi. Greg est un infirmier intelligent de Melrose Garden, où il va faire la rencontre de Baxter. Ce monsieur, dont on ne connait pas le prénom puisqu’il refuse de l’utiliser, va l’emmener dans une aventure pleine de surprises et de moments de joie, où Greg pourra vraiment faire son deuil et retrouver goût à la vie. J’ai beaucoup aimé cette façon d’aborder la douleur et les difficulté, de transformer la peine en bonheur.

Le monde n’est pas là pour t’aplatir, tu sais. Il faut profiter de la vie. Une fois que tu perds cette soif, elle est parfois impossible à retrouver. Prends le plaisir où tu peux le trouver, à chaque occasion, et ta vie sera soit longue, soit heureuse, soit les deux. Le reste, mon garçon, n’est qu’une question de chance.

Matthew Crow aborde de nombreuses thématiques dans son roman. Cela commence par le deuil, dont j’ai déjà parlé à plusieurs reprises. La défense des droits LGBTQ+ est aussi central au roman. Nous en rencontrons beaucoup, tous plus touchants les uns que les autres ! Il y a Winnie, la mamie rock. Il y a aussi tous les personnages de Melrose Garden, adorables, que ce soit les aides-soignants ou les résidents. C’est ainsi que j’ai envie d’imaginer la vie dans une maison de retraite, en tous cas. Et puis il y a Thomas et Michael, les disparus qui sont pourtant toujours si présents. Impossible pour moi de choisir lequel j’ai préféré de tous les protagonistes du Dernier voyage de Monsieur Baxter, tant je les ai tous aimé. Et vous savez que c’est ce qui génère chez moi un vrai coup de coeur.

Klavier zeichnung vektor Kostenlosen Vektoren

J’ai eu pour ce roman un coup de coeur incroyable, tant par sa douceur que par les moments difficiles qu’ont du traverser les personnages. C’est un magnifique portrait de l’humanité, bien que tous ne soient pas des anges, loin de là. Mais la bonté triomphe sur la noirceur, et c’est un message qui m’a particulièrement touché.

Vous allez aimer ce roman si vous avez aimé ceux-ci :

11 réflexions sur “Le Dernier voyage de Monsieur Baxter de Matthew Crow

  1. Pingback: Bilan #63 : Septembre 2019 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.