Ma vie, en plus sexy de Chiara Moscardelli

Bonjour à tous !

Ayant entendu beaucoup de bien Chiara Moscardelli, j’avais hâte de découvrir son dernier roman publié en France. Et quelle ne fût pas ma déception. Dommage ! Merci tout de même aux éditions Belfond pour cet envoi.

Longtemps, Chiara n’avait qu’un rêve : être une gatta morta, une séduisante mante religieuse déployant ruses et minauderies pour entraîner tous les hommes dans ses filets. Mais n’est pas manipulatrice qui veut. Malheureusement, Chiara est plutôt du genre spontané. Trop spontané. À côté, Bridget Jones passerait presque pour une femme fatale ! Alors qu’âgée de 33 ans elle s’apprête à se faire enlever une tumeur au sein, l’heure est venue pour Chiara de faire le bilan de sa vie. Et s’il n’est pas glorieux, il a le mérite d’être drôle. De l’adolescence à l’âge adulte, en passant par le lycée, la fac, une multitude de boulots, beaucoup de râteaux, et surtout une bande d’amis un brin névrosés mais dévoués, Chiara nous entraîne dans ses tribulations de serial gaffeuse à la recherche du job de rêve et du prince charmant.

Difficile de juger un roman qui est en grande partie autobiographique. J’ai toujours l’impression de d’emettre un avis sur la vie d’une personne, alors qu’aucune existence vécue ne mérite cela. Mais bon, je vais commencer par parler du personnage de Chiara tout de même, ne sachant pas ce qui est inventé ou non. J’ai assez apprécié la personnalité de cette femme que nous rencontrons alors qu’elle est adolescente, et que nous quittons au courant de sa trentaine, environ. Elle est gentille, et j’ai aimé le fait qu’elle ne soit pas super ambitieuse, et réussie pourtant a trouver un petit chemin relativement confortable dans la vie. J’ai aussi aimé son groupe d’amis, sans véritablement m’attacher à eux pour autant. Enfin, j’ai apprécié de découvrir un petit peu Rome et le reste du monde, comme les USA, à travers ses yeux.

Hand gezeichnet retro motorrad Kostenlosen Vektoren

Il n’y a donc pas que du negatif ! Le roman se lit tout seul, les pages défilent à la rapidité de l’eclair, étonnamment. C’est un moins un des points importants de la chick-lit qui est coché. Mais ce que j’attendais surtout de ce roman, c’est qu’il me fasse rire, ou tout du moins sourire, et là, c’est raté. Si j’ai trouvé Chiara mignonne, je ne l’ai pas du tout trouvé drôle. Ses histoires me faisaient, honnêtement, un peu peur, même ! J’étais horrifiée des choses auxquelles Chiara devait faire face ! Désolée, mais la plupart du temps, elle se fait insulter, et ce qu’on lui répond, c’est qu’elle n’avait qu’à ne pas se comporter comme une gourde désespérée ? Ah non non non, c’est pas possible, et surtout, ce n’est pas drôle ! A mon sens, l’autrice aurait mieux fait d’utiliser toutes ces choses qui lui sont arrivées, et les incorporé dans un roman dénonciateur oui. Bref, le message n’est pas passé.

« J’ai étudié la gatta morta à fond et je m’en suis fait une idée très nette. La gatta morta est un génie.
Sa passivité apparente dissimule une force et une agressivité hors pair. C’est une marionnettiste qui tire les pantins inconscients. On n’y peut rien, il n’existe aucune arme contre elle. « 

Avant d’écrire ma chronique, je ne m’étais même pas rendue compte à quel point cela m’a troublé. Parce qu’en réalité, je n’ai pas non plus détesté le roman. Mais finalement, je ne savais jamais où l’autrice voulait en venir. Je me suis rendue compte que j’avais souvent ce soucis en littérature italienne. J’ai l’impression que les écrivain.e.s se perdent dans leur récit, partent dans tous les sens, et du coup, me perdent, moi aussi. Je suis tout le temps entrain de me demander si je n’ai pas raté un truc. Tant pis, ce n’est pas simplement pas pour moi, et à présent, je le sais !

Hand gezeichnet retro motorrad Kostenlosen Vektoren

Ma vie, en plus sexy est malheureusement une grosse déception pour moi. Je m’attendais à de l’humour, je n’ai que trouvé perplexité face à cette femme dont le jugement d’elle-même m’a quasiment effarée. Dommage, mais les quelques points positifs n’ont pas réussi à me faire changer d’avis.

Belfond

Du même éditeur, je vous conseille plutôt :

Et dans le même genre, je vous conseille plutôt :

16 réflexions sur “Ma vie, en plus sexy de Chiara Moscardelli

  1. Pingback: Bilan #63 : Septembre 2019 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.