Bazar littéraire #2 : Winter is here

Bonjour à tous !

Me voilà de retour pour un Bazar Littéraire, avec un condensé de mes lectures d’hiver ! Et oui, depuis le 21 décembre, nous sommes officiellement dans la saison de la neige. Et puis bien sûr, avec un titre pareil, vous vous doutez bien de quelle saga je vais vous parler, entre autre.

Le Trône de Fer T.14 : Les dragons de Meereen de G. R. R. Martin

Résumé : A présent que Stannis Baratheon est parti reprendre Winterfell aux Bolton pour s’assurer la domination du Nord, Jon Snow est redevenu le seul maître du Mur. Cependant, le roi autoproclamé a laissé sur place Mélisandre, la prêtresse rouge, qui semble décidée à apporter son aide au bâtard. Les flammes lui révèlent l’avenir, mais quel avenir ? A Meereen, la situation s’enlise : le blocus du port par les esclavagistes ne semble pas vouloir prendre fin, et Daenerys refuse d’envoyer ses dragons y mettre un terme flamboyant. L’enquête visant à démasquer les Fils de la Harpie, coupables des meurtres qui ensanglantent le pouvoir, piétine elle aussi. Seul un mariage pourrait dénouer la situation, mais les prétendants sont nombreux et les conséquences hasardeuses. Quant aux Lannister, ils vont devoir attendre encore un peu avant de pouvoir décoller la tête de leur lutin de frère : le ravisseur de Tyrion a de tout autres projets pour ce dernier…

Mon avis : Les différences entre la série et le roman sont de plus en plus flagrantes, mais je ne vais pas les souligner ici, au cas où certains auraient envie de les lire. J’ai trouvé ce 14ème tome plus facile à lire que le précédent, il est plus dynamique, même s’il mériterait encore un coup de fouet supplémentaire. Pourtant il y a de nombreuses révélations assez dingues ! On a l’impression de découvrir une histoire parallèle à la série à partir des Dragons de Meereen, peu importe pour quels personnages, et franchement, ça vaut le coup. Je ne peux que vous conseiller de découvrir la saga !

Le Trône de Fer T.15 : Une danse avec les dragons de G. R. R. Martin

Résumé : Tyrion Lannister, membre éminent de la famille régnant sur Westeros, n’aurait jamais imaginé en être un jour réduit à jouer les bouffons. Capturé par des esclavagistes lors de la traversée qui devait l’amener à Meereen, puis vendu à un riche marchand, il doit apprendre à maîtriser l’art difficile de la joute à dos de cochon pour assurer sa propre survie. Mais peu importe la manière, seul compte le résultat : s’il faut en passer par là pour attirer l’attention de Daenerys Targaryen, qui a rétabli la paix dans sa cité en épousant Hizdahr zo Loraq et rouvert les arènes de combat, ainsi soit-il.
Au moins a-t-il réussi à garder la tête sur les épaules, une prouesse dont ne peuvent se targuer tous les nains du royaume. Pendant ce temps, au Nord, les portes de Winterfell demeurent obstinément closes, tandis que la forteresse disparaît peu à peu sous un épais manteau de neige. Ses occupants, victimes d’un mystérieux tueur en série, finissent par se demander si les remparts servent à les protéger de l’assaut de moins en moins probable des troupes de Stannis Baratheon ou à sceller leur tombeau.
Car l’Hiver n’a jamais été si proche…

Mon avis : Mais quelle fin ! J’ai adoré ce dernier tome, qui reprend un rythme de folie. Je suis clairement en deuil de la saga, que j’ai lu en LC avec Carnet Parisien, et ça me brise le cœur. Un grand merci à toi Mélu, tu m’as poussé à continuer quand j’allais abandonner, et aujourd’hui je suis vraiment heureuse d’avoir tenu bon. Je ne sais pas comment tenir jusqu’à la sortie du prochain, ce qui n’est pas prévu avant 2020 ! En plus avec Pygmalion qui sépare les intégrales en France… Cette pratique me révolte, j’avoue. Bref, on peut dire que les personnages ont énormément grandit depuis le premier, quand ils ont encore la chance d’être en vie. Et que la fin est juste incroyable ! Je ne m’attendais pas du tout à la révélation finale qui m’a vraiment marqué ! C’est d’autant plus dur d’attendre le prochain…

Les étoiles de Noss Head, tome  : Origines, Partie 2 de Sophie Jomain

Résumé : « Le danger était aux portes de la cité. J avais déjà affronté bien des tempêtes, mais celle qui venait vers nous était la pire de toutes. Un cataclysme, un fléau… Pourquoi ne nous croyaient-ils pas ? La mort s apprêtait à s abattre sur eux. Bientôt, le sang serait versé sur la Terre des loups. La désolation. Le néant. La ruine. C est tout ce qu il resterait. Ne pas fuir. Nous imposer et les convaincre. Pour les sauver tous. Pour le sauver… lui. »

Mon avis : Pour une fois, j’avais vraiment hâte de découvrir ce tome de la saga, suite à la révélation finale du tome 4 ! J’étais très curieuse et suite au rythme dynamique du précédent, mes attentes étaient assez élevées. Et du coup, la déception pique un peu plus. Ce n’est ni le meilleur tome, ni le plus nul de la saga pour moi, mais il y a trop de longueurs à mon goût. C’est un peu dommage mais j’ai tout de même beaucoup apprécié l’évolution des deux derniers tomes de la saga, qui se clôture assez bien. Merci à Carole du blog Les pages se tournent pour l’accompagnement annuel dans cette lecture !

Tout ce qui est solide se dissout dans l’air de Darragh McKeon

Résumé : Dans un minuscule appartement de Moscou, un petit prodige de neuf ans joue silencieusement du piano pour ne pas déranger les voisins.
Dans une usine de banlieue, sa tante travaille à la chaîne et tente de faire oublier son passé de dissidente.
Dans un hôpital du même quartier, un chirurgien s’étourdit dans le travail pour ne pas penser à son mariage brisé.
Dans la campagne biélorusse, un jeune garçon observe les premières lueurs de l’aube, une aube rouge, magnifique, presque inquiétante de beauté.
Nous sommes le 26 avril 1986. Dans la centrale de Tchernobyl, quelque chose vient de se passer. La vie de ces quatre personnages va changer. Le monde ne sera plus jamais le même.

Mon avis : Encore une lecture commune avec Carnet Parisien que j’ai beaucoup apprécié. Ce roman nous parle de la catastrophe de Tchernobyl, et des conséquences de celle-ci sur la population locale et les intervenants dépêchés sur place, et c’est horrifiant. Rien que pour cela, je vous conseille fortement de le lire ! Il m’a prise aux tripes par moment, notamment lors des scènes à Pripyat et à Kiev. C’est outrant de voir comment les autorités ont traité ce problème d’envergure internationale. Il m’était difficile de le lâcher malgré certains moments intenses et difficiles à lire. L’impact du nucléaire prend une toute autre dimension lorsqu’on lit cette histoire. Cela dit, j’ai un bémol sur la fin que j’ai trouvé trop précipitée, et qui semble balayer certains personnages comme s’ils ne comptaient pas, alors qu’ils étaient de ceux que je considérais comme les plus importants. Dommage ! Je suppose que la moralité de fin est que la vie suit son cours, mais tout de même, c’est un peu décevant.

La dame de Reykjavík de Ragnar Jonasson

Résumé : Soudainement poussée à la retraite, Hulda, inspectrice de 64 ans, est autorisée à rouvrir le cold case de son choix, le temps de voir arriver son jeune remplaçant. Elle se penche sur le cas d’Elena, une jeune russe retrouvée noyée il y a un an à 30 km de Reykjavik. Traitée par un collègue négligent, la mort de cette demandeuse d’asile est sur le point d’être classée. Mais Hulda refuse de laisser Elena tomber dans l’oubli… L’atypique inspectrice se jette à corps perdu dans cette enquête.

Mon avis : J’ai acheté ce roman en prévision de mon voyage en Islande. J’aime découvrir des auteurs locaux lorsque je visite un pays, et il était en exclusivité France Loisirs ce qui m’arrangeait bien. Et pour le coup, je crois que c’est une de mes plus grosses déception de 2018… Il est rare que je regrette un achat, mais celui-ci m’a vraiment ennuyé. Nous suivons une policière proche de la retraite qui ne fait que se plaindre de la jeunesse qui bâcle son travail et lui manque de respect, alors qu’elle devrait simplement se remettre en question. Elle ne prend que les mauvaises décisions, se met en danger constamment, ne communique pas, et a des associations d’idées farfelues qui manquent vraiment de logique. Bref, je vous déconseille cette lecture.

***

Et voilà, on arrive au bout de ce deuxième bazar littéraire, spécial hiver ! Qu’en pensez-vous ? Avez-vous aimé ces lectures, comme moi, ou pas du tout, au contraire ? Dites-moi tout en commentaire !

Publicités

4 réflexions sur “Bazar littéraire #2 : Winter is here

  1. C’est vrai que certaines scènes de Tout ce qui est solide (…) sont révoltantes.
    Moi aussi je te remercie ma Stéf, je suis tellement heureuse que nous ayons tenu bon et que nous soyons allées au bout de cette LC GOT toutes les deux ! Comme quoi grâce à l’amitié on est capables de se surpasser hihi. ❤

  2. Pingback: Cold Winter Challenge 2018/2019 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Bilan #55 : Janvier 2019 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.