Les secrets d’Amélie Antoine

Bonjour à tous !

Amélie Antoine est une auteure que j’affectionne de plus en plus, depuis ma lecture de Quand on n’a que l’humeur… et Sans elle. Je suis donc très heureuse de pouvoir vous parler de son dernier roman, Les secrets, que les éditions Michel Lafon ont eu la gentillesse de m’envoyer. Un grand merci à eux !

Vous l’aimez plus que tout au monde.
Vous lui faites aveuglément confiance.
Vous ne rêvez que d’une chose :
fonder une famille ensemble.
Mais rien ne se passe comme prévu.
JUSQU’OÙ IRIEZ-VOUS POUR ÉVITER DE TOUT PERDRE ?
Une histoire racontée à rebours, car il n’y a qu’en démêlant les fils du passé que l’on peut comprendre le présent.

Ce que j’apprécie beaucoup chez Amélie Antoine, ce sont ses projets d’écritures qui sortent du commun. Dans Quand on n’a que l’humour, elle commençait chaque nouveau chapitre avec la même phrase qui terminait le précédent. Avec Sans elle, elle se lançait dans un projet de romans miroirs avec son amie autrice Solène Bakowski. Et dans Les secrets, la pagination est à l’envers ! Quelle n’a pas été ma surprise de me rendre compte que le roman commençait… par la fin ? En effet, nous partons du dernier chapitre, et remontons le temps jusqu’au premier. J’ai vraiment beaucoup aimé ce travail de démêler les fils du passé, même si j’ai été un peu perturbée par cette façon de faire tout de même. Commencer une histoire en connaissant la fin, mais se demander quel est le début est un peu perturbant, parce que complètement inhabituel. Et pourtant, l’autrice s’en sort très bien !

Surtout que l’intrigue, en soi, n’a rien de complètement dingue. Et pourtant, Amélie Antoine nous pousse à nous demander si nous connaissons vraiment les gens qui nous entourent ? Ceux avec qui nous partageons une maison, notre vie ? C’est un peu angoissant ! Ce qui m’a beaucoup surprise, c’est que j’ai réussi à m’attacher à Mathilde, alors que la jeune femme est clairement mythomane. Je me suis aussi attachée à Yascha alors qu’il n’a pas grand chose de plaisant. Je sais que dans la vraie vie, je ne serais amie ni avec l’un ni avec l’autre. Mais Mathilde, surtout, m’a vraiment ouvert les yeux sur un aspect de la vie auquel je n’avais jamais réfléchis. Lorsque l’on tente de tomber enceinte depuis très longtemps, tout peut agresser. Je ne m’étais jamais rendue compte à quel point notre société met les bébés en avant, en fait. C’est ce qui m’a le plus marqué dans l’histoire, en réalité. Ce côté thriller psychologique est à nouveau très bien travaillé, et j’aime beaucoup l’autrice pour cette qualité précisément.

« On ne peut souffrir de ce qu’on ignore… »

Lorsque j’ai commencé ma lecture, je me demandais ce qui reliait Mathilde et Yascha. Ils ne sont pas les seuls personnages de l’histoire, mais ils en sont la clé. D’habitude, on commence par le début, et on rencontre deux personnages, et on se demande quand est-ce qu’ils vont se rencontrer lorsque le récit est à double voix. Là, je me demandais en fait exactement la même chose ! Sauf que je connaissais le dénouement de l’histoire. Et ce qui est intéressant, c’est de se demander, au final, qui est le plus… fourbe ? Celui ou celle qui à le plus grand nombre de secrets, ou celui ou celle qui a le plus gros ? A chacun de décider pour soi.

Encore un projet littéraire d’Amélie Antoine qui aura su me captiver… de la fin au début ! J’ai beaucoup apprécié les personnages alors qu’ils n’avaient rien de plaisants, et l’analyse psychologique est encore une fois fine et précise. Je recommande vraiment cette autrice !

Ma chronique de Quand on n’a que l’humeur… d’Amélie Antoine

Ma chronique de Sans elle

Publicités

16 réflexions sur “Les secrets d’Amélie Antoine

  1. j’aime bien les livres à la structure qui changent de l’ordinaire. On sent que els auteurs ont fait un vrai effort dans la reflection autour de la définition de ce qu’est un roman.

    • Je suis complètement d’accord ! J’aime beaucoup Amélie Antoine pour ca, on dirait qu’elle se met des défis quoi ^^ Comme si elle avait un pot plein d’idées de comment redéfinir l’objet Roman et qu’elle piochait dedans pour voir ! J’adore !

  2. Pingback: Les stagiaires, T.3 : Indéterminés de Samantha Bailly | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: IMM #159 : 19 au 25 mars 2018 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Bilan #46 : Avril 2018 | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Raisons Obscures d’Amélie Antoine | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.