Les stagiaires, T.3 : Indéterminés de Samantha Bailly

Bonjour à tous !

Cela fait un moment que j’ai envie de découvrir cette autrice, puisque j’ai pu assister à une de ses conférences aux Imaginales. Un grand merci aux éditions JC Lattès pour l’envoi de ce troisième tome de la saga des Stagiaires ! Je précise que je n’ai pas lu les deux romans précédents.

Ophélie est promue, en moins de cinq ans, directrice de communication dans une entreprise du divertissement. Lorsque la société est rachetée par le géant de l’industrie des jeux vidéo, les licenciements et la tension font douter la jeune femme de son avenir. Sa vie professionnelle et personnelle est d’autant plus bousculée lorsque son ancien amant, Arthur Mareuil, est nommé analyste financier.

Je me suis lancée dans cette lecture comme si je lisais un one-shot, puisque je n’avais pas pu découvrir les deux tomes précédents de cette saga Les stagiaires. Cela dit, il y a eu vraiment peu de moments où j’ai eu l’impression de passer à coté de quelque chose. Peut-être de détails, peut-être d’une certaine complicité… Je me demande par exemple pourquoi certains personnages ont eu du mal avec d’autres, mais en réalité, cela m’a simplement donné envie de découvrir le début de l’histoire. Un peu comme dans Les secrets d’Amélie Antoine ! Je connais peut-être le fin mot de l’histoire, mais je suis très curieuse du début. Ophélie semble vraiment avoir mûri entre le premier et celui-ci. J’ai réussi à beaucoup m’attacher à elle. La force de ce roman, et j’espère de la saga, ce sont ses personnages. Il est vraiment facile de s’identifier à eux ! Pourtant, je n’ai pas vraiment de points communs avec eux. Quoi que, peut-être d’Arthur, si on met l’origine social à part. Mais ils pourraient être nos amis, sans aucun doute.

Sous cette couverture colorée se cache une histoire sérieuse. Je m’attendais à une histoire assez légère, et je me suis trompée. Il y a des moments vraiment intenses, et certains sont très durs également. La condition des femmes y est abordée, avec beaucoup de justesse, je trouve. Elle est introduit par le biais des abus de pouvoirs, et cela m’a beaucoup touché. Le monde de l’entreprise m’a beaucoup parlé aussi. Je suis intérimaire depuis bientôt 5 ans dans la même boite, on se rend bien compte lorsque le système est exploité à outrance. Le CDI oui, mais sous quelles conditions ? Dans quel cadre ? J’ai vraiment trouvé la thématique bien exploitée, et du coup j’ai envie de découvrir l’évolution de Stagiaire, CDD, CDI d’Ophélie et Alix. Je suis curieuse de savoir ce qui a poussé Arthur à partir. La romance a aussi une petite place, et si elle est importante dans le déroulement de l’histoire, elle est douce et évolutive. J’ai beaucoup apprécié.

« Après tout, à l’aube de la trentaine, les relations ratés, brisés, interrompues, deviennent de plus en plus nombreuses. Mes certitudes sur la vie, les gens, se sont peu à peu émoussés. Grandir, c’est douter toujours un peu plus, déonstruire ses convictions. »

Je trouve Samatha Bailly forte avec les mots. Elle démonte vraiment bien la force des mots « Déterminés » et « Indéterminés« . Non seulement dans un cadre professionnel, finalement très froid, mais personnel également. Et c’est là qu’il prend sa force. Déterminé, qui a une fin. Mais aussi déterminé, qui a de la force de volonté. Au contraire d’indeterminé. Finalement, où passe notre motivation ? Elle emploie ces termes de façon régulière mais discrète, et toujours pour démontrer un propos qui porte. Finalement, ce roman m’a mis face à moi-même (ce qui arrive assez souvent en ce moment). Il m’a questionné sur ma détermination. Quand est-ce que la sécurité de l’emploi à pris le pas sur ma passion ? Sur mon désir de m’épanouir ? Sur mon bonheur ? On pense voir à long terme, mais si on n’est déjà pas à l’aise au départ, que changera le CDI à part nous mettre des menottes ? Ce sont le type de questions qui ont fait surface lors de ma lecture.

Ce dernier tome de la saga des Stagiaires m’a donné envie de découvrir les premiers, que je n’ai pas lu. J’ai beaucoup apprécié les personnages, et l’histoire m’a forcé à me questionner. L’histoire est bien plus sérieuse que ce à quoi je m’attendais, et aborde des événements difficiles avec justesse. J’espère avoir l’occasion de découvrir Les stagiaires ainsi qu’A Durée Déterminée rapidement du coup !

Éditions Jean-Claude Lattès — Wikipédia

Publicités

7 réflexions sur “Les stagiaires, T.3 : Indéterminés de Samantha Bailly

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #69 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: IMM #157 : 5 au 11 mars 2018 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Le challenge des sagas 2018 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Bilan #46 : Avril 2018 | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Les Imaginales 2018 : mes envies | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.