Les Outrepasseurs T.4 : Ferenusia de Cindy Van Wilder

Bonjour à tous !

J’attendais cette suite avec grande impatience, mais je savais également que c’était la fin, ce qui m’empêchait de prendre le roman en main. Hélène, du blog Ma toute petite culture, a réussi à me motiver avec une LC, et je lui en suis reconnaissante puisque toutes nos lectures communes sont géniales !

 » Qui étaient ces êtres, si semblables et pourtant si différents des hommes ? On ne pouvait pas nier leur peau grise, qui se détachait délicatement de la structure de fer à laquelle ils s’accrochaient avec toute l’aisance d’alpinistes chevronnés. Soudain, la caméra bascula sur le buste de la statue de la Liberté. En lettre majuscules, vert sombre, s’étalait le mot : « FERENUSIA »  » Privé de la magie presque disparue, l’empire des Outrepasseurs se disloque de toutes parts. Seul survivants dans cette débâcle, les Ferreux, des fés réduits à l’esclavage, s’échappent de leurs prisons. Soutenus par Ferenusia, un réseau clandestin, ils n’ont qu’un seul objectif : obtenir les mêmes droits que les humains, dans un monde qui ignore tout de leur existence. Mais leurs anciens maîtres sont prêts à tout pour protéger leurs secrets, quitte à éliminer le moindre témoin de leurs forfaits passés…

Alors que chaque tome de la saga des Outrepasseurs se concentre sur un personnage ou du moins sur un peuple de l’univers, ce final donne la parole aux Ferreux. J’étais très intriguée par ces personnes hors du commun, et notamment par Smokey qui n’était qu’esquissée au paravent et que je voulais connaitre d’avantage. J’ai été comblée, puisque nous allons jusqu’à découvrir sa famille, ses aïeuls, et toutes les origines de ce peuple opprimé. Cette fois-ci, je n’ai pas découvert de réécriture de conte, et pourtant, l’histoire de Cindy en est un à part entière, bien moderne mais absolument captivant et addictif, comme pour les tomes précédents et la saga de manière générale.

J’ai apprécié de retrouver les personnages que l’on connaissait déjà, et je ne pensais pas qu’ils auraient une place aussi importante. Après tout, Férénusia était plutôt présenté comme un spin-off qu’une suite. Néanmoins, l’histoire reprend peu de temps après la fin du tome 3 et dans la même lignée. J’ai beaucoup apprécié de voir l’évolution des couples Peter-Arnaut et Peter-Shirley, tout comme les conséquences des actions du final du Libérateur. Mais les nouveaux personnages sont tout aussi captivants que les anciens, surtout S. et sa relation avec son père (que j’ai redécouvert, sans vous dire de qui il s’agit), et les personnages importants des différents essaims. Je tiens aussi à remercier les éditions Gulf Stream de nous permettre de lire la nouvelle déjà éditée dans le recueil des Imaginales de 2016 et qui permet vraiment d’en apprendre plus sur les origines des Ferreux. Elle a entièrement sa place ici et permet une mise en perspective sympa.

« Nous sommes ceux que personne n’attendait.
Miracle, anomalie, fruit du hasard… Bien des mots ont été prononcés, utilisés pour qualifier notre venue en ce monde – du moins quand vous vous êtes enfin rendu compte de notre présence.
Longtemps nous nous sommes cachés dans le brouillard persistant qui embrumait ce siècle de fer et d’acier. Des silhouettes floues entraperçues l’espace d’un instant avant de disparaître. Le temps de fixer votre regard, de tourner la tête en notre direction, il était trop tard. »

Alors que la saga principale se concentrait d’une certaine façon sur l’égoïsme du monde, j’ai vu poindre ici des réflexions encore plus approfondies et vraiment d’actualité. N’oublions pas que Les Outrepasseurs vise un public jeunesse, bien qu’il ait su conquérir le cœur de nombreux adultes. Pourtant, Cindy Van Wilder n’hésite pas à nous parler de genderfluid et de bisexualité, et elle va même jusqu’à utiliser le pronom neutre « iel ». Wow ! Ce que j’aime de toute façon chez elle, c’est qu’à aucun moment on ne se dit qu’un genre à la main mise sur l’autre. tous les personnages sont égaux et forts, bien que Peter, Arnaut et le chasseur soient des hommes. Après tout, tous sont coupables, donc au final, pas de favoritisme. Et en terme d’actualité, on pourrait comparer les Ferreux aux migrants des pays de guerre, et des pays du tier-monde qui ne cherchent que refuge et liberté, tout comme une reconnaissance en tant qu’être humain.

Bien que je sois triste d’avoir terminé cette magnifique saga, je suis heureuse de cette issue. La plume de Cindy Van Wilder m’a encore une fois embarqué dans son histoire captivante et pleine de dynamisme, tout en abordant des sujets d’actualité et des réflexions sur notre société actuelle. Je ne peux que la recommander ! Pour ma part, il me reste Memorex et La lune est à nous à découvrir, et j’espère trouver le temps de le faire bientôt. Encore un grand merci à toi, Hélène, de m’avoir accompagné durant cette chouette lecture !

La chronique d’Hélène (à venir)

Outrepasseurs 1 van Wilder

Chronique des Outrepasseurs T.1

Les Outrepasseurs T. 2 La reine des neiges Cindy Van Wilder

Chronique des Outrepasseurs T.2

Chronique des Outrepasseurs T.3

7 réflexions sur “Les Outrepasseurs T.4 : Ferenusia de Cindy Van Wilder

  1. Pingback: Cold Winter Challenge 2017/2018 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Le challenge des sagas 2018 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #56 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: IMM #118 : 20 au 26 Mars 2017 | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Challenge : PAL 2017 à 0 ! | Sorbet-Kiwi

  6. Pingback: Bilan #43 : Janvier 2018 | Sorbet-Kiwi

  7. Pingback: Les Outrepasseurs, tome 4 : Ferenusia, de Cindy Van Wilder – Ma toute petite culture

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.