L’inconnu de la forêt de Harlan Coben

Bonjour à tous !

N’ayant jamais lu Harlan Coben, cette nouvelle parution de l’auteur était pour moi une opportunité afin de découvrir sa plume. J’en avais entendu beaucoup de bien, et je crois que c’est ce qui rend cette déception d’autant plus amère. Ibidouu a partagé cette lecture commune avec moi, et je l’en remercie, tout comme les éditions Belfond pour cet envoi.

Au lycée, Naomi ne connaît que la solitude et l’humiliation. Matthew, son ami a toujours laissé faire, mais la disparition soudaine de la jeune fille l’inquiète. Sa grand-mère, avocate renommée et médiatisée, met sur l’affaire un certain Wilde, au profil atypique.

Déjà, je dois dire que j’ai eu du mal à trouver un résumé qui me plaise pour cette chronique. Finalement, j’ai pris celui sur Babelio, parce qu’il n’est pas aussi dramatique que celui sur le site de l’éditeur. Honnêtement, je n’ai pas grand chose de bon à dire sur ce roman et ça me chagrine terriblement. Vous le savez, je suis une lectrice assez facile, mais décidément, ce mois d’octobre ne m’aura pas fait de cadeaux. J’en attendais aussi probablement bien trop de l’auteur, puisque je n’avais jamais lu un de ses romans, et qu’il est considéré comme un maître du thriller, je voulais donc frissonner, être complètement happée et ne pas être capable de le lâcher… et finalement, rien de tout cela n’est arrivé.

En réalité, le roman se lit très rapidement. Les chapitres sont courts, et on alterne les points de vue, le temps passe donc relativement vite, concrètement. Mais subjectivement, j’ai eu l’impression d’avancer comme un escargot, parce qu’il ne se passait pas grand chose. Je ne m’attendais pas du tout à une histoire aussi… politique ! Et le fait est que je n’apprécie pas ça. Alors oui, le roman est terriblement d’actualité. Fake news, rumeurs (fondées ou non), bashing et appropriation d’événements tragiques sont au centre de l’intrigue mais du coup, on en perd complètement le côté kidnapping. Les deux adolescents semblent effacés.

« – […] Le monde n’est pas blanc ou noir, Wilde, contrairement à ce que voudraient nous faire croire les tenants de la pensée unique qui prédomine aujourd’hui. Toutes ces polémiques sur les réseaux sociaux… on est forcément bon ou mauvais. Or chacun de nous est plus ou moins gris. »

Même s’il se lit vite, je l’ai mis en pause plusieurs jours. Je n’avais pas la motivation de le continuer, je m’ennuyais profondément, et l’auteur va tellement dans les détails que c’en était fatigant. Et pourtant, je n’ai pas eu l’impression d’avoir les réponses à toutes mes questions, notamment ce que deviens Rusty Eggers, alors qu’en fait, il est le centre de toute l’intrigue. Mais ce qui m’a le plus agacé, c’était la romance entre Crimstein et l’enquêteur… Ce sont des passages que j’avais carrément envie de sauter, c’est dire. Enfin, je vais terminer sur les incohérences, qui étaient tellement évidentes que j’ai eu envie d’arrêter. Mais les plus grosses étaient dans le dernier chapitre, donc je n’étais plus à cela prêt.

Je suis toujours mal à l’aise lorsque je n’aime pas un roman d’un auteur aussi plébiscité, mais le fait est là : je n’ai pas aimé ce récit de Harlan Coben. Je l’ai trouvé trop politique, trop confus, et j’ai eu l’impression que l’histoire partait dans tous les sens, sans crédibilité. Dommage ! Merci Nolwenn pour cette lecture commune, la prochaine fois, on choisira mieux.

La chronique de Nolwenn, c’est par ici

D’autres thrillers chez Belfond que j’ai aimé :

28 réflexions sur “L’inconnu de la forêt de Harlan Coben

  1. Je propose que pour la prochaine on laisse tomber le thriller (à moins que ce soit Barclay) hahaha
    En tout cas, si tu n’avais pas été là j’aurais probablement abandonné très rapidement !
    Toujours un plaisir de papoter de nos lectures ensemble, qu’elles soient bonnes ou pas ❤

  2. Pingback: L’inconnu de la forêt – Harlan Coben. – La paupiette culturelle

  3. Ça me surprend toujours quand je tombe sur un thriller qui s’avère être super politique – certains sont sympa mais c’est dur de se plonger dedans. Je pense que je tenterai peut-être un de ces jours (enfin pas forcément ce roman mais l’auteur) ^^

  4. Pingback: Bilan #76 : Octobre 2020 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.