Noël et Préjugés de la #TeamRomCom

Bonjour à tous !

Noël est passé depuis un moment, mais je ne m’étais pas encore prise le temps de publier cet avis sur le dernier recueil de nouvelles de la #TeamRomCom, lu en lecture commune avec Julia. C’est donc chose faite ! Merci aux éditions Charleston pour cette lecture.

Pour Noël, Eva se voit offrir une cure d’amaigrissement détox en Savoie, Cassandra un séjour de rêve dans un hôtel perdu dans les montagnes. Lisa se réfugie chez sa psychanalyste, terrifiée à l’idée de revoir son amour de jeunesse. Vincent tente désespérément de reconquérir son ex avec l’aide d’un coach en séduction loufoque. Lara est enfermée dans un magasin de jouets avec son chef qu’elle exècre, quant à Charlie, elle est coincée dans une tempête de neige à New York, coupée du monde à un moment crucial… Ces six personnages ne se connaissent pas, mais sont liés à leur insu par le même roman : une ancienne édition d’Orgueil et Préjugés à la couverture rouge, qui passe de main en main et pourrait leur porter chance… Ou pas !

Je débarque avec un train de retard, directement depuis le pôle Nord. En tous cas c’est l’impression que j’ai en ce début d’année, et c’est pourquoi je ne vous parle de ce recueil que maintenant. J’ai adoré Y aura-t-il trop de neige à Noël, en 2017, que j’avais pu lire en tant que lectrice Charleston, j’étais donc enchantée d’apprendre qu’il y aurait une suite. Avec Julia, nous nous sommes empressées de la découvrir ! Cette fois-ci, nous nous contentons de 6 nouvelles, écrites par les mêmes autrices, et j’ai un peu pu me mettre à jour quant à leurs bibliographies respectives. Je vous mets les chroniques de leurs romans en fin d’article, si cela vous intéresse, mais de manière générale, sachez que je les aime toutes beaucoup ! Alors, qui remporte la palme de ma nouvelle préférée cette année ? (Enfin, l’année dernière, mais vous voyez ce que je veux dire) Eh bien, c’est Adèle Bréau, avec ses personnages bloqués dans un magasin de jouet, dans Nuit blanche au magasin de jouets !

« -Dites donc, c’est la fête dans votre cerveau, vous ! Il y a du monde, vous ne devez pas vous ennuyer, commente la psychanalyste.
-C’est vrai. Je ne m’ennuie jamais ! confirme Lisa, avant de reprendre son récit. »

C’est marrant, parce que j’avais déjà tout particulièrement apprécié la nouvelle de la même autrice dans le premier recueil, c’est donc une plume qui me parle. Julia est d’ailleurs d’accord avec moi, nous avons craqué pour la même au sommet du podium. Elle me fait beaucoup rire, et j’apprécie la douceur de ses textes, de manière générale. Elle nous offre une logique à laquelle on a envie de croire en tous cas. De toute façon, dans tous les récits, il y a l’esprit de noël, avec la romance qu’il apporte. Et puis de la neige, des accidents dans la neige, des histoires modernes et un peu moins, une ambiance chaleureuse, des cadeaux empoisonnés, et de l’amour, beaucoup d’amour !

La chronique de Julia est disponible sur son compte Instagram

Ce qui est original dans ce recueil, c’est le fil rouge que les autrices mettent en place. La première nouvelle se situe lors du réveillon de 2014, et la dernière lors de celui de 2019. Et d’une année à l’autre, une vieille édition d’Orgueil et Préjugés, avec des clins d’œil aux propriétaires des années précédentes, se promène et vient se loger dans le sac, la bibliothèque, ou tout simplement le cœur d’un personnage. J’ai trouvé ça vraiment chouette, on sent l’alchimie qu’elles ont entre elles. La plupart des histoires ont une fin assez fermée, et très typique des romances de Noël, sauf la dernière Amour, tempête & best-seller de Marianne Levy, ce que j’ai trouvé original. Nous avons aussi droit à un héro masculin, dans Love coach de Sophie Henrionnet, même s’il était un peu relou, le monsieur, et même à des fées dans Le manoir des Wilfried d’Isabelle Alexis, la nouvelle qui m’a le moins parlé. Et Tonie Behar (Comme une princesse Disney) et Marie Vareille (L’hôtel des Monts enneigés) m’ont toutes les deux convaincues, même si, comme souvent dans les nouvelles, j’ai trouvé les romances un peu expéditives. Peut-être parce que c’est les deux premières du recueil et qu’ensuite je me suis faite une raison, qui sait ?

« Ce que je voudrais, c’est un mec qui m’aime telle que je suis, avec mes formes et ma personnalité. Est-ce trop demander à l’univers ? »

La saison est passée, mais si vous cherchez un recueil de nouvelles sympathiques pour le ski, ou carrément pour les fêtes de fin d’année, dans (plus que) 11 mois, celui-ci est parfait ! Drôle, touchant, et dégoulinant d’amour, il fait son oeuvre tout en partageant cette passion pour Orgueil et Préjugés qu’a la #TeamRomCom. Un bel hommage tout en douceur hivernale !

Mes chroniques des romans des autrices : 

7 réflexions sur “Noël et Préjugés de la #TeamRomCom

  1. Pingback: Bilan #67 : Janvier 2020 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.