Bazar littéraire #1 : Cinq chouettes romans jeunesse en Novembre

Bonjour à tous !

En ce moment j’ai un peu du mal à suivre avec mes chroniques, parce que je lis tellement que je ne trouve plus le temps de venir vous en parler ! Je ne pensais pas en arriver là un jour, mais j’inaugure aujourd’hui officiellement le Bazar littéraire ! Le principe est simple : je vous parle de plusieurs romans à la fois. Seules exceptions restent les services de presse, puisque, si déjà j’ai la chance de les recevoir, la moindre des choses est de fournir un avis plus détaillé. Let’s go !

Le cycle de la brume, tome 2 : Le Palais de Minuit de Carlos Ruiz Zafon

Résumé : Calcutta, 1932.
Ben et sa soeur jumelle Sheere, séparés depuis leur naissance seize ans plus tôt, se retrouvent enfin. Mais à peine réunis, les voilà traqués par un mystérieux assassin. Aidé par la Chowbar Society, un club secret créé avec six copains de l’orphelinat, Ben devra faire face à Jawahal, un démon maléfique, une âme damnée qui doit tuer l’un de ses enfants pour trouver le salut… Commence alors une course-poursuite, entre palais abandonnés et trains fantômes.
L’odyssée indienne de deux enfants qui vont tout faire pour échapper au spectre de la terreur et mettre un terme à la malédiction…

Mon avis : Lors du week-end à 1000 de novembre 2017, j’avais pu découvrir Le prince de la brume, le premier tome du Cycle de la brume. Pour mon anniversaire, mon amie Stella m’a offert le tome 2, Le Palais de minuit. Il n’aura pas fait long feu dans ma PAL puisque je l’ai dévoré. J’ai retrouvé tous les ingrédients qui avaient fait du premier tome un roman jeunesse addictif. Nous découvrons de nouveaux jeunes gens, très attachants, surtout les personnages principaux, Ben et Sheere. Le rythme est hyper dynamique, on ne peut plus s’arrêter. Et le méchant a vraiment de quoi faire un peu peur. Inclure du spiritisme dans un roman pour adolescents est assez osé je dois dire, mais franchement, j’aurai adoré le lire à 16 ans ! Une très belle découverte.

Le cycle de la brume, tome 3 : Les Lumières de Septembre de Carlos Ruiz Zafon

Résumé : 1937.
La mort de son mari l’ayant laissée sans revenus, Simone Sauvelle accepte de quitter Paris pour occuper un emploi de secrétaire particulière en Normandie. Lazare Jann, son employeur, est un génial inventeur de jouets. Il vit dans une immense propriété en compagnie de sa femme, très malade, qui n’a pas quitté son lit depuis vingt ans. Passionnément amoureux d’elle, il la soigne personnellement. Simone Sauvelle, sa fille Irène, quinze ans, et Dorian, son jeune fils, sont immédiatement séduits par la grande gentillesse de Lazarus.
Ils tombent aussi sous le charme de Cravenmoore, son extraordinaire demeure. Composée d’innombrables pièces et corridors qui se perdent dans l’obscurité, elle est peuplée de marionnettes qui semblent mener une existence indépendante. Hannah, la jeune domestique de Lazarus, devient vite l’amie d’Irène, à laquelle elle présente Ismaël, son beau cousin. Et très naturellement les deux adolescents tombent amoureux l’un de l’autre, tandis qu’une douce amitié rapproche Lazarus et Simone.
C’est alors qu’une force criminelle prend possession de Cravenmoore, comme si l’amour et l’affection lui étaient insupportables. Ombre plus noire que les recoins les plus obscurs, elle tue Hannah, cherche à assassiner Irène et Ismaël, attaque Simone, Dorian et Lazarus. Pourquoi manifeste-t-elle tant de jalousie et de haine ? Et quelles sont ses motivations ? En trouvant dans un phare abandonné le journal intime d’une jeune femme disparue des années auparavant, Irène et Ismaël percent peu à peu le mystère de cette force désespérée.
Et c’est dans une chambre isolée, au bout d’un long couloir gardé par des marionnettes possédées par une folie homicide, près d’une femme oubliée du monde depuis vingt ans, que les deux adolescents doivent aller traquer la vérité.

Mon avis : Eh bien, ça c’est du résumé ! J’ai dévoré ce tome 3 du Cycle de la brume immédiatement après avoir terminé le 2, et j’ai tout autant adoré. Je dirai que c’est le plus terrifiant des trois, puisque pour le coup, il y a vraiment un décès d’une jeune personne ! Déjà, les jouets animés, type poupées, je trouve ça particulièrement angoissant. Alors imaginez lire un roman où toute la maison en est pleine. J’ai beaucoup aimé le côté très mystique où des légendes sont abordées et colportées, jusqu’à ce qu’on découvre le fin mot de l’histoire. La recette est toujours la même que les deux précédents, et le rythme exactement identique, et pourtant, j’ai passé un excellent moment sans m’ennuyer une seule seconde, alors que je me doutais bien de la tournure que prenaient les événements. Je recommande donc ce Cycle de la brume sans hésitation aucune à partir de l’adolescence.

Les étoiles de Noss Head, tome 4 : Origines, Partie 1 de Sophie Jomain

Résumé : Chaque fois que je croyais que notre vie était cousue de fil blanc, Leith et moi devions faire face à une nouvelle adversité, une nouvelle attaque. J’en venais à me demander si, un jour, nous goûterions à la paix à laquelle nous aspirions. Personne ne mesure l’immensité de sa chance quand il affirme que son existence est monotone. Personne. Aux innocents les mains pleines… C’est ce qu’on dit. Mais moi, je n’étais plus innocente du tout. Alors, que me réserverait le destin, cette fois-ci ? Que me volerait-il ? J’en avais une vague idée. J’allais devoir me préparer au pire.

Mon avis : Je lis cette saga en lecture commune avec Carole du blog Les pages se tournent. Alors que j’avais été vraiment déçue du troisième tome de la saga, bien trop mièvre et lourd pour moi, j’ai été positivement surprise de ce quatrième ! Il se révèle être mon préféré pour l’instant, c’est dire. On retrouve cette ressemblance à Twilight dans la trame, avec la découverte des originaux, et le combat pour l’amour etc. Mais il y a aussi toujours ce côté qui s’en démarque et qui fait qu’on arrive bien à séparer les deux. Hannah est loin de Leith, ce qui la rend clairement moins bête, et bien plus responsable. Qu’est-ce que ça fait du bien ! Et pour ceux qui l’ont lus : je suis clairement #TeamGrigore !

Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l’école des sorciers de J. K. Rowling

Résumé : Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l’entoure ? Et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ? Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !

Mon avis : C’est la première fois que je relis Harry Potter en tant qu’adulte. Je l’avais déjà dit par ici, mais j’avais très peur de me relancer dans la saga, parce que j’angoissais à l’idée que la magie ait disparu. Et figurez-vous que non, pas du tout ! J’ai au moins tout autant aimé que lorsque je l’ai lu pour la première fois à 9 ans, sauf que j’avais bien plus conscience de ma redécouverte. J’ai vu les films tant de fois que pour moi, ils étaient devenus ma référence. Imaginez un peu ! J’ai pourtant relu la saga 7 fois, puisque je la relisais à la sortie de chaque tome, mais c’était devenu confus et brumeux, et à présent, je rétablis la vérité dans mon esprit. Il manque tellement de choses chouettes ! Rien que Peeves, ou l’évasion de Norbert, ou le fait que Harry passe encore 1 mois complet de l’été chez les Dursley, ou… Non, je vous laisse découvrir le reste par vous-même si ce n’est pas encore fait, et surtout, n’hésitez pas !

Chair de Poule, tome 40 : Les vers contre-attaquent de R. L. Stine

Résumé : Mauve, blanc, beige ou brun, rien ne peut faire plus plaisir à Bruno Jones qu’un ver de terre qui se tortille. Il les aime tellement qu’il les collectionne. Il le fait avec d’autant plus de plaisir que ces charmantes petites bêtes lui permettent de terroriser sa sœur Jennifer. Jusqu’au soir où il se sent observé, menacé par les lombrics. Pourquoi envahissent-ils petit à petit ses cahiers, son lit, ses vêtements … ?

Mon avis : J’ai lu ce roman fin octobre, avec la ferme intention de vous en parler. Sauf que j’ai complètement oublié ! Je crois que c’est le Chair de poule le plus dégoutant que j’ai pu lire. Franchement, ça grouillait partout sur mon corps, c’était impressionnant. Après, c’est son seul atout. Les garçons sont assez désagréables, les filles tout autant, bref, que de sales gosses. Mais je suppose qu’à 12 ans, on veut bien accepter, puisqu’on est entouré de pestes. Bref, un avis mitigé, mais si vous êtes à la recherche d’une lecture écœurante, je vous la suggère !

***

Et voilà, on arrive au bout de ce premier bazar littéraire, spécial jeunesse ! Qu’en pensez-vous ? Avez-vous aimé ces lectures, comme moi, ou pas du tout, au contraire ? Dites-moi tout en commentaire !

Publicités

3 réflexions sur “Bazar littéraire #1 : Cinq chouettes romans jeunesse en Novembre

  1. Pingback: Bilan #53 : Novembre 2018 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Challenge : PAL 2017 à 0 ! | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Challenge des 12 thèmes | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.