Fleurs sauvages de Kimberley Freeman

Bonjour à tous !

Voici un roman que m’a chaudement recommandé Carnet Parisien, et que les éditions Charleston ont eu la bonté de m’envoyer, après mon coup de cœur pour La tente Rouge. Et encore une fois, je suis absolument bouleversé, tant par l’écriture que par l’histoire, et je sens mon amour pour les éditions Charleston grandir à chaque page lue. Merci encore pour l’envoi de cette perle de la littérature.

Beattie : Glasgow, 1929 Beattie Blaxland avait des rêves. De grands rêves. Elle rêvait d’une vie remplie de mode et d’étoffes. Ce dont elle n’avait jamais rêvé, c’était de tomber enceinte de son amant, un homme marié, à la veille de son dix-neuvième anniversaire. Emma : Londres, 2009 Emma Blaxland-Hunter vivait son rêve. Danseuse étoile au London Ballet, elle avait tout. jusqu’au jour où elle a tout perdu. Des décennies les séparent et les deux femmes doivent trouver la force de reconstruire leur vie. Un héritage mènera l’histoire à Wildflower Hill, là où une femme peut apprendre à se relever et savoir ce qu’elle veut vraiment. Des différences de classes sociales à Glasgow pendant la dépression aux pâturages vallonnés d’une ferme dans la campagne tasmanienne : une histoire inoubliable pleine de passion, d’amour, de secrets et de malheurs.

fleurs sauvages de kimberley freeman

Déjà rien que la couverture en dit long. N’est-elle pas magnifique ? Chaleureuse, tournée vers l’espoir ? Vers un nouvel horizon plein de promesses ? C’est ce dont nous parle ce roman. De Beattie, cette jeune femme qui va devenir une vieille sage aux yeux de sa petite fille, et de toute son histoire qu’elle aura toujours gardé pour elle. J’ai aimé Beattie de tout mon cœur, tant ces problèmes m’ont touchés, démontrant sa vulnérabilité, mais contrastant également avec le courage de se battre pour ce qu’elle aime plus que tout au monde, quitte à sacrifier tout le reste. On découvre une jeune femme naïve pleine de rêve, qui va devoir défier le monde et la société très archaïque, ainsi que les préjugés de tous, afin d’être heureuse.

Et puis, c’est aussi l’histoire d’Emma, sa petite-fille. Elle est devenue une des stars ballerines de notre époque, Londres est a ses pieds, jusqu’à ce que le destin la force à retourner en Australie, afin de récupérer son héritage. Un héritage qui va la bouleverser, changer sa vie et ses passions, et lui apporter des choses auxquelles elle n’aurait jamais pensé. Mais Emma va surtout se retrouver dans l’histoire secrète de sa grand-mère, à enquêter sur ce qui s’est passé à l’époque dans la vie de cette femme qui semblait si comblée. Que cachait-elle ?

Citation Fleurs sauvages

Ces deux femmes m’ont prise par la main et conduite du Glasgow des années 20 à l’Australie de nos jours, en passant par toutes les époques intermédiaire, bien que les années 30 et la Dépression australienne soit au centre de l’histoire. J’ai préféré Beattie à Emma, qui me semblait souvent être une enfant gâtée, tout comme Lucy, un des personnages secondaires important. C’est une histoire familiale tendre et difficile à la fois, qui ne peux laisser personne de marbre tant elle est bouleversante grâce au vécu de Beattie, et à son caractère. J’aurai peut-être aimée que la fin soit moins ouverte, mais c’est celle-ci qui m’empêchera d’oublier le combat de Beattie.

Fleurs Sauvages est un de ces romans que je vais considéré comme chouchou, et qui auront une place de choix sur mon étagère. J’ai adoré chaque page, chaque phrase, chaque mot de ce roman si bouleversant et touchant, ses personnages qui évoluent, qui mûrissent et nous comblent. Une vraie perle que je ne peux que conseiller si vous cherchez à être tout-e chamboulé-e.

Editions Charleston

Publicités

15 réflexions sur “Fleurs sauvages de Kimberley Freeman

  1. J’étais sûre que tu aimerais ❤ C'est mon préféré des éditions Charleston ! D'ailleurs, tes messages m'ont presque donné envie de le relire (moi qui ne relis jamais) parce que j'ai oublié plein de choses !! Trop heureuse que tu l'aies découvert en tout cas 🙂 🙂

    • Il est vraiment super, je l’ai dévoré ! Je ne pouvais plus m’arrêter de lire, un vrai coup de coeur ❤ Merci pour la découverte, et de m'avoir presenté Elsie, sans toi, je n'aurai pas découvert cette lecture de ci-tôt ! 🙂

  2. Pingback: IMM #78 : 04 au 10 Avril 2016 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Bilan #22 : Avril 2016 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Bilan de l’année 2016 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s