La tente rouge de Anita Diamant

Bonjour à tous !

Ce roman est un coup de cœur. Je savais que j’allais l’aimer, lorsque j’ai lu la chronique de La Parisienne, de tous les autres romans sur l’étagère des éditions Charleston, je ne voyais que celui-ci. J’étais attirée par lui, et il me l’a bien rendu. Mon cœur ne s’en remet pas.

Jacob a épousé quatre sœurs : Léa, Rachel, Bilba et Zilpa. Dina, fille de Léa, est la seule fille de la nombreuse descendance de Jacob. C’est elle qui va recevoir l’héritage spirituel de  » ses  » mères, qu’elle nous transmet en prenant la parole à la première personne dans cette magnifique aventure des femmes de la Bible.

La tente rouge Anita Diamant

J’ai tout aimé dans ce roman. A commencer par ses personnages, les femmes principalement, au centre de l’histoire. Les quatre mères m’ont toutes touchées, toutes si humaines, prêtes à tout pour Jacob, prêtes à tout pour l’amour de leurs fils et de leur unique fille. Car l’histoire de Dina débute par l’histoire de ses mères et de son père. C’est l’histoire de leur vie, qui va devenir l’histoire de leur fille, et par la même, son héritage. Nous découvrons le mariage de ses parents, et de ses tantes, puis toute son enfance. J’ai aimé grandir avec elle, malgré les nombreux personnages, je n’avais pas de mal à les différencier les uns des autres. Tous ses frères, les servantes, tous. Puis, vint le moment clé de l’histoire, si on peut dire ça ainsi.

Le « viol de Dina » est un élément de la Bible qu’Anita Diamant a décidé de réinterpréter. En effet, dans le roman, Dina rencontre son futur mari, et l’aime de tout son cœur. Ses frères se sentent trahis, et c’est pourquoi ils l’accusent de viol. Toute la seconde partie du roman se focalise sur cette trahison que Dina ressent, autour de laquelle elle va devoir construire sa vie. Alors que ses vingt premières années passent lentement, avec de nombreuses anecdotes, la seconde partie de sa vie est beaucoup plus rapide. Et pourtant, je n’ai cessé de m’attacher à elle.

Citation La tente rouge

J’ai aimé l’évolution de Dina. Son personnage vit une vie difficile, et doit surmonter de nombreux événements et obstacles. J’ai aimé son caractère, sa façon de découvrir le monde. Au delà de cela, je découvrais un autre monde. Je pensais situer l’histoire en Israël, après tout, ce sont des personnages bibliques, mais finalement, après de nombreuses recherches, je me suis rendue compte que la famille de Jacob est partie du sud de la Turquie, a traversé la Syrie, pour terminer au nord de l’Egypte. Dina ira encore plus loin, à Thèbes, le Luxor d’aujourd’hui. J’ai aimé découvrir les coutumes des différentes régions, la Tente Rouge de là où vient Dina, les enfants nus jusqu’à 9 ans pour les garçons égyptiens etc. Ce roman est un vrai voyage, et j’ai aimé chaque étape par laquelle je suis passée avec lui.

Je ne peux que dire que c’est un coup de cœur absolu, un chef d’oeuvre qui a su emballer mon cœur du début à la fin. Je l’ai dévoré en un jour, et il va directement dans le top 10 de mes romans préférés, sans aucun doute. J’adore ce genre d’histoires, qui se déroulent sur plusieurs générations, et dont l’ensemble forge une personne et son destin. Je le recommande chaudement si vous aimez ce genre de romans, comme moi.

Publicités

7 réflexions sur “La tente rouge de Anita Diamant

  1. Je suis tellement contente que tu aies aimé cette lecture ! J’avais trouvé ce roman très instructif, et j’avais bien aimé le parti-pris de l’auteure sur l’épisode du viol de Dina. Mais ce n’est pas mon Charleston préféré 🙂 J’espère que tu en découvriras d’autres très bientôt ! Tiens, au fait, Anita Diamant vient de publier un nouveau roman chez Hugo&cie (Boston Girl), je me demande ce que ça va donner 🙂 Bises

    • J’espère aussi ! 🙂 Ah tiens, je viens d’aller voir, et je vais envoyer un mail à Hugo pour voir si je peux l’avoir en SP, parce que c’est carrément mon type de lecture ! J’ai adoré La tente rouge, et c’est le même type de roman que Chemins Croisés de Nicholas Sparks, un vrai coup de coeur ! Peut être que j’aurai de la chance 😀

  2. Pingback: IMM #76 : 14 au 20 Mars 2016 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Bilan #21 : Mars 2016 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Fleurs sauvages de Kimberley Freeman | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Boston Girl de Anita Diamant | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s