Inazuma Eleven de Tenya Yabuno

Bonjour à tous !

Je devais publier une chronique sur la moitié de cette série vendredi, mais je n’ai pas eu le temps de la lire. Du coup, dimanche je me suis posée dans mon canapé, pas super motivée mais avec la ferme intention d’au moins la commencer. Et quelle n’a pas été ma surprise de me rendre compte que c’est génial ?

Mark Evans, leader du modeste club de football du collège Raimon, tente de ranimer la flamme d’Inazuma Eleven, une équipe légendaire composée de membres ayant chacun une technique de jeu foudroyante. Envers et contre tous, ils se lancent à la poursuite de leur rêve !

A ma très grande surprise, ce manga est un vrai page-turner. Et je ne m’y attendais pas du tout. Je ne suis pas vraiment une fan de football, quoi que je regarde la coupe d’Europe et la coupe du Monde de la FIFA. Mais je trouve ce milieu corrompu et arrogant. Cela n’est pas du tout la vision qu’en a l’auteur de ce manga, puisqu’il y véhicule de vraies valeurs fortes. Courage et détermination en font partie, mais jamais au détriment de l’équipe, jamais au profit de la corruption, toujours sous le signe de l’esprit d’équipe, de l’amitié, de la solidarité. Cela faisait vraiment du bien de voir cela. Surtout que le bon gagne, dans le sens où la corruption et la méchanceté perdent toujours. Ce sont de beaux sujets à partager avec les enfants fans de football.

D’un autre côté, il n’y a rien de bien surprenant dans l’histoire. Les 10 tomes tournent autour de l’ascension de Mark et de son équipe vers le sommet. Parties de tout en bas, ils visent le sommet du Monde, et ils ont bien raison. C’est l’amour du foot qui les motive, et c’est très bien, mais à aucun moment je n’ai été prise de court. Pourtant, je ne me suis jamais ennuyée, j’ai toujours continué à tourner les pages, et je me suis retrouvée à avoir terminé la série sans m’en rendre compte !

Des techniques sont inventées tout le temps, à chaque match, à chaque entrainement, pour se surpasser. Mais ces techniques sont un peu particulières, puisqu’elles sont imagées par des interactions. Je ne sais pas trop comment l’expliquer, mais on dirait vraiment que des fauves ou des dieux sont sur le terrain, invoqués par les joueurs. C’et particulier, mais on s’y fait tout de suite. C’est une sorte de Yugi-Oh du football en quelque sorte. J’ai bien aimé ce côté là, qui évite que l’on s’ennuie. Je crois que c’est ce qui créé le dynamisme du manga, avec la force de caractère de Mark.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré cette série en fait, à ma grande surprise. Je ne m’y attendais pas du tout, mais l’amour du football et de son équipe qui y est véhiculé est juste super. C’est un vrai page-turner que j’ai savouré, le sourire aux lèvres du début à la fin. Fan de football ou non, ce manga est un vrai régal.

Logomangamercredi

12

Publicités

3 réflexions sur “Inazuma Eleven de Tenya Yabuno

  1. Pingback: Bilan #14 : Août 2015 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Challenge : Manga Show | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: In My Mailbox – Avril 2014 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s