Gefährliche Geliebte (Au sud de la frontière, A l’ouest du soleil) de Haruki Murakami

Bonjour à tous !

Dans le cadre du challenge Petit voyage en Extrême-Orient, je me suis décidée à lire ce petit roman très poétique de Murakami… en allemand. C’était une lecture très agréable, que j’ai pris le temps de savourer.

Hajime a connu pour la première fois l’amour en compagnie de la douce Shimamoto-San. Séparés par la vie, il n’a pourtant jamais oublié. Aujourd’hui, à l’aube de la quarantaine, Hajime est devenu un homme ordinaire et s’est construit une vie agréable entre sa famille et un métier qui lui plaît. Ce fragile équilibre résistera-t-il à ses retrouvailles avec Shimamoto-San?

Gefährliche Geliebte (Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil)- Haruki Murakami

Ce roman n’a pas beaucoup de personnages. Tout tourne autour de Hajime et de Shimamoto. Hajime est le narrateur, personnage nostalgique, romantique, qui réfléchit énormément, voir trop. Il est très sensible mais ne partage ses sentiments et ses impressions qu’avec des personnes de confiance. La personne avec qui il souhaite partager tout cela le plus ? Shimamoto, l’amour de sa jeunesse, sa meilleure amie d’enfance, mais surtout celle qu’il à abandonné lors de sa jeunesse. J’ai adoré Hajime, parce que j’ai pu m’identifier à lui, je suis en mesure de faire les mêmes choix, et par conséquent les mêmes erreurs. Shimamoto est l’opposé, et c’est pour cela que je n’ai pas adhérer à son caractère. Ses choix à elle me mettaient presque hors de moi, me touchait beaucoup trop. A l’opposé, j’ai adoré sa femme, Yukiko, toujours parce qu’elle me rappelle quelqu’un dans la vraie vie.

C’est ce qui fait la force de cette histoire. On se sent comme dans un rêve, mais un de ces rêves très terre-à-terre, où l’on voit des gens, qu’on ne connait pas mais que l’on identifie à des personnes de notre vie. Et tout cela est entouré d’une poésie, grâce à la façon de Hajime, qui philosophe autour de la vie. Par contre, c’est un livre qui demande du temps, car il ne vise pas à être un page-turner, ce qui peut décourager.

Citation Gefährliche Geliebte

C’est un roman qui met en valeur la nostalgie, mais surtout la réflexion. Hajime se questionne beaucoup sur les décisions qu’il doit prendre, et pour qui elles sont bonnes. Selon le caractère du lecteur, cela peut être positif ou négatif. Pour ma part, ça a fonctionné parce que je pense de la même façon que Hajime. La fin aura surtout un impact très fort sur le lecteur, tout dépend de sa façon d’être romantique. J’aime cette audace de l’auteur, parce que c’est vraiment un roman qui nous touche très personnellement. Pour ma part, le dénouement comme la fin m’a plu.

En conclusion, c’est un roman qui a ses défauts, parce qu’il nous touche là où nous sommes vulnérables, dans notre égoïsme, notre romantisme, notre nostalgie. Il possède ces ingrédients, ceux qui vont nous faire reposer le livre parce que nous ne supportons pas un personnage, mais le reprendre en main parce que nous adorons l’autre. Les choix de l’auteur m’ont touché, mais ils peuvent tout autant bouleversé, énervé. Et sa façon d’écrire comporte cette poésie et cette philosophie qui semble être une de ses caractéristiques. Je m’en remettrais à lui un jour, j’en suis certaine.

petit voyage en extreme orient

Logodeutsch

Publicités

8 réflexions sur “Gefährliche Geliebte (Au sud de la frontière, A l’ouest du soleil) de Haruki Murakami

  1. Pingback: Challenge Petit Voyage en Extrême-Orient | Sorbet-Kiwi

  2. J’ai du mal avec l’écriture d’Haruki Murakami, je n’aime pas trop tout ce qui touche à l’Asie, je n’accroche vraiment pas… on m’a pourtant offert ce livre il n’y a pas longtemps, et je me suis dit que ce n’était pas pour moi. Finalement, tu me fais presque regretter. Tu penses que ça me plairait ?

    • Pourtant tu as aimé le premier tome de sa série non ? 1Q84 ?
      Je ne sais pas, très franchement. Tout dépend de comment tu vas ressentir les personnages en fait. Parce qu’en soi il ne se passe pas grand chose ^^ Après, ca dépend peut etre aussi de la traduction ? Je l’ai lu en allemand, ca sonne différent je pense ^^

      • Oui mais j’ai mis beaucoup de temps à le lire, te là j’ai totalement mis de côté le 2ème tome dont j’ai pourtant lu la moitié, c’est trop bizarre…
        Okay, bon… alors je ne sais toujours pas. ^^

      • Mhm je ne peux pas trop comparer puisque je n’ai pas lu l’autre :/ Au pire tu peux essayer. Il garde le même rythme tout du long, donc si tu n’aimes pas le début, tu n’aimeras pas la suite ^^

  3. Pingback: Bilan #14 : Août 2015 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: IMM #34 : 23 au 29 mars 2015 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s