Tom Douglas, T. 1 : Illusions Fatales de Rachel Abbott

Bonjour à tous !

Un mois d’Halloween sans roman policier, ce n’est pas possible. Alors quand j’ai vu que les éditions Charleston sortaient un nouveau roman poche dans la collection Charleston Noir, impossible de résister. Un grand merci à eux pour cet envoi.

Sir Hugo Fletcher, philanthrope à l’aura très médiatique, est retrouvé mort, nu et attaché sur son lit. Chargé de l’enquête, Tom Douglas rencontre sa veuve, Lady Laura Fletcher. Fragile et craintive, elle n’a plus rien de la jeune mariée resplendissante, photographiée par la presse il y a dix ans. Intrigué, Tom se rapproche d’elle et découvre que l’image publique d’Hugo Fletcher cachait bien des aspects de sa personnalité…

Rachel Abbott et moi avons une relation particulière. Je peux adorer ses romans, comme je peux ne pas aimer du tout. Mais j’ai eu envie de prendre le risque et je me suis lancée dans ce tout premier roman de la saga Tom Douglas. Nous découvrons le détective à ses tous débuts, lorsqu’il arrive à Londres. Je l’avais déjà rencontré dans Nid de guêpes et je ne comprenais d’ailleurs pas du tout l’intérêt d’inclure sa vie à ce roman. Maintenant que j’ai pu lire le premier tome, je comprends d’avantage et j’ai réussi à m’attacher au policier et à son histoire personnelle. Il y a donc parfois une réelle utilité à lire les sagas policières dans l’ordre !

Honnêtement, j’ai un peu eu une sensation d’Agatha Christie ! Évidemment, il ne faut pas comparer ce qui n’est pas comparable, mais impossible de découvrir la personne coupable, malgré mes doutes. Parce que je ne faisais confiance à personne, tous me semblaient aussi hypocrites au sujet du drame les uns que les autres, et en même temps… j’appréciais tous les personnages et je ne pensais pas qu’un seul était capable de ce crime. On peut donc dire que l’intrigue est rondement menée, je crois ! L’issue m’a étonné, d’un point de vue criminel, et en même temps…

« On dit que, lorsque quelque chose de mal nous est arrivé, on se sent bien au réveil jusqu’à ce qu’on se rappelle. Pour moi c’est exactement le contraire. Je me suis réveillée avec la douleur, mais ça m’a pris du temps pour me souvenir de ce qui l’avait causée.« 

Rachel Abbott sait vraiment mettre en place un cadre lugubre, je le dis dans chacune de mes chroniques je crois. Et pour le coup, au fil des pages, le personnage assassiné est dépeint sous un jour si sinistre qu’on fini par se dire « Peut-être bien qu’il l’a mérité ? ». Et rien que pour cette ambiance, cette atmosphère, cet homme, le bouquin vaut le coup. J’espère sincèrement que les éditions Charleston débutent ainsi toute la version poche de la saga Tom Douglas, afin que je puisse la suivre dans l’ordre, et l’apprécier à chaque fois un peu plus. En effet, ils sont publiés dans le désordre, et je trouve ça très dommage.

Ce premier roman de Rachel Abbott m’a réconcilié avec l’autrice ! Ce premier tome de la saga Tom Douglas m’a captivé et m’a vraiment donné envie de découvrir la suite.

Mes autres chroniques des romans de Rachel Abbott :

29 réflexions sur “Tom Douglas, T. 1 : Illusions Fatales de Rachel Abbott

  1. C’est bien dommage quand une saga est publiée dans le désordre. En tout cas, je note ce premier tome de cette saga car ça pourrait bien me plaire.
    Bonne journée et merci pour cette découverte !

  2. C’est bien tentant, merci pour la découverte ! Enfin, avant d’envisager de le lire, j’attendrai de voir les prochains tomes quis sortiront au format poche – c’est bizarre de ne pas les publier dans l’ordre, non ? Ou c’est un choix volontaire de l’auteur ?

    • Je trouve ça super étrange. Les grands formats sont publiés chez Belfond et ils n’écrivent même pas sur la couverture que c’est une saga. J’ai lu Nid de guêpes, le tome 8 ou 9 et ça me semblait décousu. Peut être une question de droits ? J’espère que Charleston se lance dans la saga complète dans l’ordre en poche, vraiment, parce que c’est trop dommage.

      • Cela dit, les romans qui ont pour héros Sherlock Holmes (par exemple) n’indique pas forcément que c’est une enquête de Holmes. Mais je trouve que ce serait appréciable, quoique je juge plus important de publier dans le bon ordre. Après, c’est vrai que l’œuvre de Conan Doyle est mondialement connue et ce depuis un certain temps, ce qui n’est pas le cas des romans de Rachell Abbott (pour l’instant en tout cas) donc avoir les infos notées en évidence ne peut pas faire de mal.

      • Oui et puis la vie privée de Sherlock n’est pas aussi détaillée que celle de Tom Douglas. Il a des chapitres entiers sur sa vie tu vois, genre sa vie privée empiète sur l’enquête et tout, alors que Holmes c’est beaucoup moins le cas. Dans le tome 9 je comprenais pas parce que je ne savais pas qui était sa fille, son ex-femme, ce qui c’était passé avec son frère etc. Du coup c’était perturbant. Alors que même chez Camilla Lackberg c’est pas grave non plus, mais leur vie est moins mise en avant.

  3. C’est le genre de livres que je ne lis pas mais dont j’adorerais connaître la fin ! Mais vu que ça te fait penser à Agatha Christie, pourquoi pas?

      • Alors Isabel Dalhousie est une héritière écossaise qui vit à Édimbourg et qui tient un magazine de philosophie. Et elle ADORE mettre son nez dans les affaires des autres. Du coup elle va enquêter sur des meurtres et nous faire découvrir Édimbourg comme ça. C’est une série qui a plein de tomes, j’en ai lu 3 ou 4 et si j’ai galérer à m’y faire dans le premier (elle aime les digressions philosophiques) je me suis vraiment attachée aux personnages et j’adore voir Édimbourg par ses yeux. C’est en poche chez le Masque et l’auteur c’est Alexander McCall Smith 😃

  4. Pingback: Bilan #76 : Octobre 2020 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.