Les cités des Anciens, T.1 : Dragons et Serpents de Robin Hobb

Bonjour à tous !

Ce roman est dans ma PAL depuis si longtemps, que je ne savais même plus que je l’avais. C’est en cherchant des écrits de Robin Hobb que je suis tombée sur ce premier tome, Dragons et Serpents, pour les Imaginales. Et c’est une découverte intéressante qui me donne envie d’en apprendre plus sur son univers, sans que je sois tout à fait emballée non plus.

Dans le Désert des Pluies, les serpents géants se sont enfermés dans leurs cocons pour se transformer en dragons. Mais trop affaiblis, ils donnent des créatures difformes et incapables de survivre sans l’aide des humains, si bien que les Marchands du Désert des Pluies décident de s’en débarrasser…

Je dois avouer que ce type de récit ne me correspond que très peu. J’ai du mal avec la Fantasy pure, qui nous emporte dans un univers radicalement différent du nôtre. Encore, pour Game of Thrones, je peux m’imaginer la Grande-Bretagne, et le coté très progressif de l’histoire permet de se plonger dedans avec douceur. Ici, nous commençons tout de même l’histoire dans l’esprit d’un Serpent qui prend la parole, avant de se transformer en Dragon. Pourtant, au prix de certains efforts tout de même, je me suis prise au jeu et j’ai apprécié découvrir les différents personnages. Mon cœur penche particulièrement pour Alise, même si elle perd de sa superbe au fil des pages. Ce que je ne savais pas, c’est que Robin Hobb a créé tout un univers qui débute avec L’Assassin Royal. Ceci pourrait expliquer pourquoi je trouvais l’ensemble si élaboré sans laisser vraiment au lecteur le temps de s’imprégner de l’univers.

J’ai donc décidé de découvrir l’Assassin Royal, avant de continuer mon aventure dans Les cités des anciens. Et pourtant, je suis assez curieuse de savoir ce que va devenir Alise, et surtout, les Dragons. Que va-t-il leur arriver ? Mine de rien, j´’y réfléchis et j’ai envie de connaitre la réponse à cette question. Dans ce tome, on se rend pourtant compte de l’idée très marketing, que l’on retrouve aussi chez Le trône de fer, qui consiste à couper l’histoire VO, et de faire 3 tomes à partir d’un seul. Si chez Game of Thrones c’est bien fait, ici, c’était franchement nul. J’avais l’impression de lire une introduction et qu’il ne se passait pas grand chose. On découvre ceux qui semblent être les 4 personnages principaux, mais en réalité, ils ne font rien. Ils se préparent à l’aventure, quand même, j’exagère, mais je suis clairement restée sur ma fin. C’est dommage.

« La jeune fille même la moins jolie rêve secrètement qu’un homme tombe amoureux de sa beauté intérieure. »

Mais l’écriture de Robin Hobb est addictive, et le roman se lit très facilement. Je n’ai pas vu le temps passer, malgré le manque d’événements. En fait, je me sens comme quelqu’un qui serait resté sur la ligne de départ alors que tout le monde est entrain de courir un marathon. C’est que j’ai envie de participer ! Bref, revenons en à l’écriture. Je l’ai trouvé subtile, et mine de rien, je me suis attachée aux personnages. Elle adapte son langage à chacun d’entre eux, ils ont donc d’une certaine façon chacun leur personnalité. Surtout la dragonne !

Enfin bref, je suis assez mitigée, parce que j’ai l’impression d’être passée à côté de quelque chose. Je me suis retrouvée plongée la tête la première dans un univers fictif qui m’a donné du fil à retordre, et ce n’était pas évident. Du coup, je vais commencer par prendre l’univers de Robin Hobb par le début, avec l’Assassin Royal, et je reviendrais à Alise plus tard.

8 réflexions sur “Les cités des Anciens, T.1 : Dragons et Serpents de Robin Hobb

  1. Tu as raison, le découpage français n’est pas logique ; les fins n’en sont pas. Du coup, on est arrêté net sur notre lancée :/
    Mais je suis contente de voir que tu as aimé, c’est une très bonne saga. Bon, j’ai préféré L’Assassin royal, pcq c’est LA série de Robin Hobb, mais l’histoire des dragons est captivante 🙂.
    J’espère que tu aimeras L’AR, car le rythme est beaucoup plus lent que dans Les cités des Anciens 😉.
    Bonne lecture 🙂

    • J’ai hâte de le découvrir en tous cas ! 😊
      C’est vrai que ce découpage est vraiment nul quoi, j’étais déçue. C’est une tentative de marketing vraiment nul.
      Merci beaucoup !

  2. Pingback: Les Imaginales 2018 : mes envies | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: IMM #44 : 1er au 7 Juin 2015 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Spring Flower Challenge | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Bilan #47 : Mai 2018 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.