La première fois c’était quand même plus marrant de Colleen Oakley

Bonjour à tous !

Grâce aux éditions Milady, j’ai eu la chance de pouvoir découvrir ce deuxième roman de Colleen Oakley, dont j’avais déjà beaucoup aimé La première fois qu’on m’a embrassé, je suis morte. Un grand merci à la maison d’édition pour cet envoi !

Alors qu’elle s’apprêtait à profiter d’un week-end romantique pour célébrer le troisième anniversaire de sa guérison, Daisy reçoit une terrible nouvelle : elle est atteinte d’un nouveau cancer en phase terminale. La mort est une perspective effrayante ; abandonner Jack, son mari brillant mais adorablement démuni face à la vie, l’est encore plus. Daisy se lance donc avec acharnement dans la quête de la femme idéale pour qu’après son départ, Jack ne se retrouve pas seul. Mais lorsque l’image de son mari avec une autre ne devient que trop réelle, Daisy devra choisir ce qui compte le plus pour elle dans les quelques mois qu’il lui reste : son propre bonheur ou celui de Jack..

J’avais pu découvrir la plume de Colleen Oakley dans son roman La première fois qu’on m’a embrassé, je suis morte. J’avais beaucoup aimé cette histoire, et j’ai retrouvé les mêmes qualités, et les même défauts à ce second roman de l’autrice. Je dois dire que je me suis lancée dans cette découverte sans avoir lu la quatrième de couverture, et j’étais assez surprise que cette histoire parle de cancer. Disons que le titre ne prépare pas forcément à cela. Et pourtant, il prête à sourire, mais aussi à réfléchir. J’ai vraiment apprécié Daisy, avec qui j’aurai pu être amie dans la vraie vie. Elle est très humaine, avec plein de qualités mais aussi des défauts, et je me t’attache toujours lorsque les personnages sont travaillés. Il en va de même pour Jack qui est un peu étrange, et peu communicatif, mais que j’ai trouvé très chouette.

Grey's Anatomy : Dix choses à savoir sur la série | virginradio.fr

Daisy passe le plus clair de son temps seule avec elle-même, dans sa tête. Elle aime Jack mais ils s’éloignent l’un de l’autre, et on voit les ravages que peut faire une telle annonce sur un couple. Psychologiquement, la jeune femme semble tenir le coup, mais en réalité, elle s’effondre petit à petit, et comme sa meilleure amie Kayleigh, nous sommes impuissants face a son désarroi qui est légitime mais qu’elle exprime pour le moins étrangement. Cette quête que poursuit Daisy, qui est de trouver une nouvelle femme à son mari, m’a parfois perturbé, et en même temps, j’entendais bien sa douleur de laisser les êtres qu’elle aime seuls. Cette notion d’abandon, même si elle est indépendante de sa volonté, donne une continuité triste au roman, mais le teinte de moments assez loufoques.

« Puis ça me revient d’un seul coup et je n’arrive pas à croire que j’ai pu l’oublier, ne serait-ce que l’espace d’une seconde.
Mon cancer est de retour. »

J’ai trouvé que quelque détails manquaient de crédibilité, notamment le comportement de Jack parfois. Mais en fait, je crois surtout que je le trouvais un peu injuste, même s’il est inimaginable pour moi d’être à sa place, et que sa femme a aussi un drôle de comportement, mine de rien. Mais j’ai beaucoup aimé la fin, que j’ai trouvé émouvante mais jolie comme tout. Alors qu’elle aborde un sujet très difficile, l’autrice nous emmène avec justesse jusqu’au bout de ce récit un peu particulier mais beau tout de même.

Animated gif about gif in Grey's anatomy❤️💉 by teddy bear

J’ai trouvé ce second roman de Colleen Oakley meilleur que son premier. On sent qu’elle aborde avec plus de justesse et de sensibilité ses thématiques, bien que les situations ne soient pas toujours tout à fait crédibles. Une belle découverte, et j’espère lire une troisième histoire de sa part.

Ma chronique de La première fois qu’on m’a embrassé je suis morte

13 réflexions sur “La première fois c’était quand même plus marrant de Colleen Oakley

    • Franchement j’avais bien aimé le précédent ! Il est original, loufoque et évidemment pas super réaliste mdr. Mais j’ai adoré les personnages ❤️ celui ci est quand même plus réaliste !

  1. Pingback: Bilan #74 : Août 2020 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.