La malédiction des Dragensblöt T.1 d’Anne Robillard

Bonjour à tous !

Quand j’ai vu le résumé d’un roman avec château hanté chez Michel Lafon, j’ai été incapable de résister ! Et honnêtement, j’ai bien fait de craquer, parce que c’était une très chouette lecture. Merci aux éditions Michel Lafon pour cette découverte.

Perdu dans un brouillard londonien, Samuel Andersen échoue devant les grilles d’un mystérieux manoir. Très vite, il comprend que ce n’est pas un lieu ordinaire : le feu de cheminée ne s’éteint jamais, le portail s’éloigne dès qu’on tente de s’en approcher… et dans un immense couloir sont alignées quarante-six étranges portes, toutes fermées à clef.
Plus bizarre encore, le manoir est occupé par les ancêtres de Samuel. Pire, ces spectres sont privés de repos à cause d’une malédiction jetée sur leur famille, les Dragensblöt.

Venez, on entre dans un manoir hanté, mais qui ne fait pas peur ! Et si les esprits étaient gentils ? Surtout s’ils sont coincés là, contre leur volonté, et qu’une personne bien vivante est en mesure de les aider. J’ai beaucoup aimé le principe de l’histoire, qui repose sur les secrets du manoir que les fantômes n’ont pas réussi à percer. Imaginez-vous, vivre avec vos ancêtres depuis 1000 ans, donc toutes les générations confondues ? C’est déjà compliqué de vivre avec ses parents, alors ses arrières-arrières-arrières…-grands-parents ? Donc la communication n’est pas forcément leur fort. Mais Samuel va leur offrir une porte de sortie, ou en tous cas, il va essayer.

Dragon de logo Vecteur gratuit

Je ne connaissais pas la plume d’Anne Robillard, pourtant j’en avais déjà énormément entendu parlé. Elle écrit de longues sagas très populaires, et j’avais moi aussi envie de découvrir sa plume. Elle est fluide et prenante, j’ai été embarquée dans l’histoire, incapable de lâcher le roman. Et même mon chéri est entrain de le lire, lui qui ne lit que très rarement ! C’est donc un très bon point. Il le lit lentement, mais pour un non-lecteur c’est normal, et ne l’abandonne pas. Comme moi il aime beaucoup ! J’aurai peut-être juste apprécié un vocabulaire un peu plus riche. Après tout, nous rencontrons des personnages de diverses époques, mais ils parlent tous de façon assez « moderne ». J’aurai aimé plus de finesse à ce niveau là, je pense.

« – Fiston, tu es le descendant d’une race de conquérants qui s’élançaient sur les mers sans savoir ce qu’ils y trouveraient, l’encouragea Ulrik.
– Ouais, le quarante-sixième, comme vous le dites si bien. Je crains que votre sang se soit dilué avec le temps. »

L’histoire en elle-même repose sur la construction des personnages, et Anne Robillard semble exceller à ce niveau là ! J’ai beaucoup aimé Samuel, il m’a touché dans sa détresse et j’ai aimé sa combativité lorsqu’il comprend qu’il peut changer quelque chose à sa malchance légendaire. Sa fille m’a beaucoup touché, ainsi que la confiance qu’elle voue à son Papa. Esther et Isabelle m’ont fait sourire, elles ont des manières bien à elles de démontrer leur soutient à Sam, c’était mignon. Bref, j’ai hâte de retourner dans ce manoir pour retrouver cette gigantesque famille, et ce sera possible en octobre 2020 !

Dragon de logo Vecteur gratuit

La malédiction des Dragensblöt m’a embarqué dans un voyage à travers espace et temps qui ne m’a pas laissé de répit. J’ai vraiment hâte de connaître la suite et de retrouver le manoir tel que je l’ai laissé. Une chouette découverte !

Et n’oubliez pas, en période de confinement, il reste la lecture numérique ou les livres audios, disponibles à tout instant sans avoir à mettre le nez dehors !

Les autres romans chez Michel Lafon que j’ai beaucoup aimé :

20 réflexions sur “La malédiction des Dragensblöt T.1 d’Anne Robillard

  1. Il me tente pas mal et ton avis me conforte dans cette idée! C’est toujours chouette quand une personne de notre entourage se décide à lire nos livres, au moins on peut en parler directement c’est trop cool 🙂
    Merci pour ce chouette retour, je pense que ce livre pourrait me plaire.

  2. Pingback: Bilan #70 : Avril 2020 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Les sorcières de Pendle de Stacey Halls | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: IMM #2020-08 : 2 au 29 mars 2020 | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: La malédiction des Dragensblöt T.2 d’Anne Robillard | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.