Les incroyables aventures des sœurs Shergill de Balli Kaur Jaswal

Bonjour à tous !

Aujourd’hui sort en librairie le nouveau roman de Balli Kaur Jaswal, connue pour Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique. Je n’ai entendu que du bien de cette autrice, j’avais donc très envie de me lancer dans cette lecture. Je remercie les éditions Belfond pour cet envoi, et les copines Ibidouu et Joh de m’avoir accompagné durant ce voyage indien.

Dans la famille Shergill, il y a : Rajni, l’aînée, mère de famille au bord de l’implosion depuis que son fils ado lui a fait une révélation fracassante. Jezmeen, la séductrice un brin égoïste, petite actrice londonienne dont le dernier bad buzz tourne en boucle sur les réseaux sociaux. Et enfin, Shirina, la docile cadette, dont le parfait mariage arrangé commence à sérieusement battre de l’aile. Trois sœurs que tout oppose et qui vont devoir se supporter pour réaliser la dernière volonté de leur mère : accomplir un pèlerinage en son honneur en Inde, de Delhi au Temple d’or d’Amritsar. Combien de temps avant que tout dérape ? Les voies d’une mère sont impénétrables… Dans ce pays aux facettes multiples, et parfois violentes, les sœurs Shergill embarquent pour un incroyable voyage à la découverte de leurs racines et d’elles-mêmes.

Je découvre la plume de l’autrice avec son nouveau roman, en librairie dés aujourd’hui. En tous cas, avec les filles, nous l’avons lu très rapidement, il est donc parfait pour cette période de confinement ! Partez avec lui pour l’Inde, vue par 3 femmes britanniques, qui découvrent le pays de leurs ancêtres, et en remettant pas mal de choses en question. C’est un aspect que j’ai apprécié, parce qu’on a tendance à nous vendre du rêve exotique avec l’Asie, mais pour une femme seule dans les rues de Delhi, la réalité semble être toute autre. J’avoue que cela m’a un peu refroidie. Mis en avant sont les combats de la population féminine pour ses droits, et le courage dont elles font preuves, qu’elles soient privilégiés ou bien moins. Bon, j’ai fait un tour sur Google plusieurs fois pour découvrir les différents temples virtuellement, et ils ont l’air absolument majestueux, il faut le dire.

Motif de mandala sur blanc Vecteur gratuit

Cela dit, l’accent est clairement mis sur les relations familiales. La sororité de Rajni, Jezmeen et Shirina évolue sous nos yeux en passant d’un point de vue à l’autre. Malheureusement, et c’est pour moi le gros défaut de ce roman, elles sont toutes les trois relativement insupportables, mais on apprend pourquoi que bien trop tard. Il me manquait un équilibre dans cette dynamique. Les 100 dernière pages sont passionnantes, j’étais vraiment à fond, mais le reste un peu moins. Pourtant, le fait d’alterner les points de vue permet de faire défiler les pages à une vitesse folle. J’aurai aimé réussir à m’attacher à elle plus tôt, tout simplement, et nous étions toutes les 3 assez d’accord là-dessus.

« Soyez patientes. L’Inde va vous changer de Londres. À peine descendues de l’avion, vous étoufferez à cause de la pollution et de la foule. Vous vous êtes toujours moquées de moi en disant que je parlais trop fort et que j’étais comme une tornade qui emporte tout sur son passage ; à votre arrivée, essayez donc d’imaginer ce que j’ai pu ressentir, à l’inverse, en débarquant au Royaume-Uni, où chaque chose est à sa place, où les maisons sont alignées en rangées régulières et où les trains partent toujours à l’heure. J’espère que vous comprendrez le mal que j’ai eu à m’habituer à ce calme. »

La plume de l’autrice nous fait donc voyager, nous permet d’entrer dans cette famille, et nous permet de nous rendre compte que nos frères et sœurs sont peut-être adorables en fin de compte ! (En vrai je les aime d’amour <3). Il y a certains mécanismes dans leurs relations qui m’ont fait sourire, ayant 3 frères et une sœur, et donc forcément, je me suis un peu reconnue dans plusieurs comportements, mais aussi les membres de ma famille. La fin semble un peu tomber rapidement, sans dire qu’elle est bâclée, parce qu’on passe tant de temps a s’exaspérer de leurs comportements individuels que ça arrive très rapidement, d’un coup. Mais elle a tout de même su nous convaincre, malgré son coté prévisible, notamment à cause de son intensité et son importance culturelle.

Motif de mandala sur blanc Vecteur gratuit

Malgré quelques défauts, j’ai beaucoup aimé cette immersion dans la culture anglo-indienne et la découverte de l’Inde sous un tout autre angle. La plume addictive de Balli Kaur Jaswal m’a transporté, je n’ai pas vu les pages défiler, et j’ai surtout très envie de découvrir son premier roman, si plébiscité !

Belfond

Et n’oubliez pas, en période de confinement, il reste la lecture numérique ou les livres audios, disponibles à tout instant sans avoir à mettre le nez dehors !

Roman disponible en numérique dés le 26 mars 2020

CulturaFnac Amazon

La chronique de Nolwenn

La chronique de Johanna (à venir)

Les autres romans chez Belfond que j’ai aimé :

3 réflexions sur “Les incroyables aventures des sœurs Shergill de Balli Kaur Jaswal

  1. je ne connais ni l’autrice ni ce livre mais cela a l’air très sympa ! j’adore m’immerger dans d’autres cultures et découvrir d’autres pays par le biais de la lecture !

    • Ah ben dans ce cas, ce roman est pour toi ! Il nous permet vraiment de découvrir l’Inde d’un point de vue féminin, et c’est une autre facette du pays que j’ai pu découvrir.

  2. Pingback: Bilan #69 : Mars 2020 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.