La vallée de la peur de Sir Arthur Conan Doyle

Bonjour à tous !

Je vous dis d’emblée, que rien ne vaut Le chien de Baskerville pour Halloween. Mais je ne l’avais pas sous la main, j’ai néanmoins voulu chroniquer un roman de Sir Conan Doyle, car il correspond bien à cette période de l’automne et d’Halloween également.

creepy-friday-logo

Sherlock Holmes vient à peine de déchiffrer un message codé le prévenant qu’un certain Douglas, de Birlstone Manor House, est en danger, qu’il apprend par l’inspecteur MacDonald de Scotland Yard que Douglas vient d’être affreusement assassiné. Par le signataire du message, Sherlock Holmes sait que, derrière cette affaire, se trouve son ennemi juré : le professeur Moriarty, criminel génial et machiavélique. Accompagné de son fidèle Watson, Holmes se précipite à Birlstone.

la-vallee-de-la-peur-conan-doyle

Il faudrait vraiment qu’un jour je lise l’intégral de Sherlock Holmes (que j’ai en V.O. d’ailleurs), dans l’ordre. Pour le coup, j’ai choisi La vallée de la peur pour le titre. Et c’est une erreur de choisir un livre pour son titre en général. Là , je m’attendais à une peur paranormale, mais c’est en fait une peur de l’humain à laquelle on va devoir faire face. Quand on sait qu’il y a des clowns assassins dans nos rues (plus de 100 signalements en Allemagne !), les hommes peuvent être tout aussi cruels que les fantômes, et c’est de ça dont il est question dans ce roman. Surtout dans la seconde partie, où Sherlock Holmes ne fait aucun apparition, mais où l’intrigue se déroule dans la vallée de la peur, bien avant le meurtre commis dans la première partie.

Je crois que c’est d’ailleurs ce qui m’a un peu dérangé. Quand on lit un Sherlock Holmes, c’est pour le voir résoudre l’énigme, nous faire tourner en bourrique jusqu’à ce qu’il ait trouvé l’assassin, et tomber de notre chaise lors de la révélation. Là, il ne fonctionne pas ainsi. Il livre les détails petit à petit, bien qu’il se garde l’événement majeur pour la fin. Mais c’est assez rapide comme dénouement, et finalement, j’aurais aimé être avec lui un peu plus longtemps.

citation-la-vallee-de-la-peur

Je trouve que ce roman correspond à la période, à cause de l’ambiance, en fait. C’est sur la lande anglaise, avec un criminel recherché, dans un grand manoir. L’histoire est assez sordide de prime abord, avec très peu de suspects. La seconde partie est quelque peu sanglante, avec des actes qui sont tout, sauf moralement correct. Cela fait presque Western d’ailleurs, avec les bons et les méchants. Mais j’ai vraiment apprécié l’éclat final, qui m’a totalement prise par surprise.

Donc au final, même si pour moi ce n’est pas le meilleur Sherlock, il reste captivant. L’ambiance est froide et mystérieuse, dans un premier temps, puis devient surprenante et l’histoire amorale, avec une chute digne de ce nom. A lire, comme tous les Sherlock.

halloween-week-logo

Publicités

6 réflexions sur “La vallée de la peur de Sir Arthur Conan Doyle

  1. J’avais eu un gros coup de cœur pour celui là même si on ne voit pratiquement pas Sherlock Holmes ! Le retournement de situation m’avait scotché car je ne m’y attendais pas du tout !

  2. Pingback: Bilan #28 : Octobre 2016 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s