Sherlock Holmes : Les chroniques de Moriarty T.1 – Renaissance de Sylvain Cordurié et Andrea Fattori

Bonjour à tous !

Cela faisait un moment que je ne m’étais plus prise le temps de lire une BD, mais je dois dire que cela me manque un peu. J’avais acheté ce tome à mon copain, et j’ai décidé de le lire moi-même. Et c’est sans aucun regret.

Mai 1892. Le Professeur Moriarty se sacrifie pour empêcher les anciens Dieux de fouler la Terre. Ces derniers l’attirent sur leur monde pour lui faire payer. Ainsi disparaît l’ennemi du détective.
Juin 1893. Femme d’affaires habituée à nager en eaux troubles, Meredith Rutherford rentre chez elle et a la surprise de tomber sur un intrus qu’elle connaît bien : James Moriarty, de retour à Londres après une année d’exil. Une expérience qui en a fait un homme encore plus redoutable qu’il ne l’était déjà. Et qui le conduit à une nouvelle croisade.

sherlock holmes chroniques de moriarty 1

Je vous avais déjà parlé de cette grande série Holmsienne de Sylvain Cordurié, et on sent qu’il est de plus en plus à l’aise avec ses personnages, et que le scénario est d’avantage travaillé que dans les précédents. Holmes est absent de c volume, qui se concentre totalement sur Moriarty. C’est lui qui nous relate les faits, et on se rend compte que Cordurié prend plaisir à faire évoluer le personnage en dehors des sentiers battus par Sir Conan Doyle. On découvre un Moriarty qui fait peau neuve, et j’ai été très étonnée de cette évolution, mais que je trouvais justifiée. Il est très intelligent, et je pense qu’il aurait réagit tel qu’il le fait dans ce tome s’il lui était arrivé ce qu’il a du subir.

En effet, ce tome fait suite au Sherlock Holmes & le Necronomicon. Il est donc conseillé d’avoir lu ces deux tomes avant de prendre celui-ci en main, puisque sinon on ne remarquerait pas l’évolution de Moriarty. Il peut être lu sans la découverte des deux premiers, puisque Cordurié signe ici une nouvelle série, mais je pense que vaut mieux tout de même pour resituer le contexte.

Le dessin ne change pas vraiment des autres tomes, bien que ce soit toujours d’autres dessinateurs qui signent l’oeuvre. Cela montre une certaine constance dans l’histoire, mais signifie également que les dessinateurs se voient obliger de copier leurs prédécesseurs. Le dessin est très classique, on retrouve toujours les mêmes couleurs. En fin de compte, il n’y a ni changement ni évolution à ce niveau là, sauf qu’ici je trouve que les traits n’étaient pas aussi exagérés que dans Les Vampires de Londres, c’est à souligner.

J’ai donc beaucoup aimé ce premier tome, et j’espère que la suite sortira bientôt. Suivre les aventures de Moriarty est tout aussi intéressant que celles de Holmes, après tout, c’est un personnage fascinant de part son intelligence et son charisme. Le faire évoluer en dehors des aventures de Holmes est un pari risqué, mais réussi dans un premier temps.

Publicités

2 réflexions sur “Sherlock Holmes : Les chroniques de Moriarty T.1 – Renaissance de Sylvain Cordurié et Andrea Fattori

  1. Pingback: IMM #40 : 4 au 10 Mai 2015 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Bilan #13 : Juillet 2015 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s