Isabel Dalhousie, T.2 : Amis, amants, chocolats d’Alexander McCall Smith

Bonjour à tous !

Il y a des séries qui donnent envie de s’accrocher, malgré une déception à la lecture du premier tome. Celle-ci en fait partie ! Et j’ai vraiment bien fait, c’est une belle surprise. Merci aux éditions du Masque pour cette redécouverte.

Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas.
A Édimbourg, la rédactrice en chef de la Revue d’éthique appliquée, Isabel Dalhousie, a de bonnes raisons de méditer cette pensée… Un homme hanté par un visage inconnu, depuis qu’il a subi une greffe du cœur, est persuadé que la douleur que lui provoquent ses visions finira par le tuer si Isabel n’en découvre pas l’origine. Cartésienne convaincue, celle-ci préfère mettre de côté les théories sur la mémoire cellulaire et concentrer son enquête sur la mort suspecte du donneur.
Par ailleurs, la vie amoureuse de sa nièce, si peu avisée en matière d’hommes, interfère de manière inattendue dans son travail. Isabel devra faire appel à tout son sens commun pour affronter les élans du cœur qui semblent secouer la capitale écossaise !

Isabel Dalhousie, c’est un peu mon Hugo Philip de la littérature. (Oui, je suis devant DALS !) Au début, je la trouvais molle du genou, mais c’est bon, je me suis attachée à elle, je l’apprécie, j’ai envie d’en voir toujours plus. Ce que je reprochais au premier tome, c’était, finalement, la surprise qu’il a provoqué chez moi. En fait, il n’était pas assez polar pour moi. Je voulais un roman d’enquête, sauf que cette saga, ce n’est pas ça. Ce n’est pas le club des enquêteurs amateurs mais Le club des philosophes amateurs. Il y a un peu de suspens, un peu de questionnement, et effectivement, Isabel va à nouveau faire des recherches. Mais une fois qu’on a compris que ce n’est pas ça le cœur de l’intrigue, on peut apprendre à apprécier la saga.

Tee-tasse illustration Kostenlosen Vektoren

Du coup, je me suis laissée porter par les réflexions d’Isabel. Je l’ai laissé me montrer plein de théories, m’ouvrir à une thématique que je ne connaissais pas, qui est la mémoire cellulaire. Mais on va aussi retrouver Jamie, et le dilemme amoureux qui se profil avec lui. Cat est, elle aussi, de retour, et j’aime la fraîcheur qu’elle apporte au récit. On découvre bien plus Eddy, et j’ai hâte de voir ce qu’il va apporter au récit, ce jeune homme. Et ce qui m’a bien plus marqué ici que dans Le club des philosophes amateurs, c’est la place que prend Edimbourg dans l’histoire. La ville, qui prend un air de village, est un personnage a part entière, et j’ai adoré. Je m’y voyais, je m’y sentais, j’ai retrouvé tout ce qui m’avait charmé dans cette capitale lorsque j’y ai été. Un vrai plaisir !

« Je garde le souvenir le plus agréable de notre dîner et aussi de ce voyage que nous aurions pu faire. Mais ne pensez-vous pas que ces voyages imaginaires sont parfois plus réussis que les autres ? »

Alors que j’ai pris énormément de temps à découvrir le premier tome de la saga, j’ai dévoré celui-ci. En 2 jours, il était lu, c’est dire la différence que j’ai ressenti entre les deux. Le problème de rythme qui m’avait tant dérangé était absent ici, mais je pense que c’est aussi dû à mon approche de la saga. Je savais plus à moins à quoi m’attendre, et je partais du principe que j’allais un peu m’ennuyer, l’inverse a donc été une grande surprise ! Enfin, j’ai envie de dire qu’on peut tout à fait lire ce second tome sans avoir lu le premier, l’enquête, l’histoire des personnages, tout est neuf et bien qu’il y ait un ou deux clins d’œils au Club des philosophes amateurs, cela n’a aucune incidence sur le dénouement du récit.

Tee-tasse illustration Kostenlosen Vektoren

Amis, amants, chocolats est une belle surprise ! Je ne regrette pas du tout d’avoir tenté la suite des aventures d’Isabel Dalhousie, qui m’a convaincue et à qui je me suis attachée, tout comme à son entourage. Pour le coup, j’ai hâte de lire la suite !

Image associée

Ma chronique du T.1

10 réflexions sur “Isabel Dalhousie, T.2 : Amis, amants, chocolats d’Alexander McCall Smith

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #146 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Bilan #64 : Octobre 2019 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.