Isabel Dalhousie, T.3 : Une question d’attitude d’Alexander McCall Smith

Bonjour à tous !

Certaines sagas sont un bol d’air frais qui s’améliorent avec le temps, et c’est ce que je ressens avec l’histoire d’Isabel Dalhousie. Merci aux éditions du Masque pour cette lecture rafraîchissante !

Quoi de plus naturel que de s’intéresser aux affaires des autres ? Cette fois encore, la curiosité d’Isabel Dalhousie, rédactrice en chef de la Revue d’éthique appliquée, a de quoi être satisfaite.
Alors que sa cousine Mimi vient lui rendre visite à Édimbourg, elle fait la connaissance de Tom Bruce, un homme d’affaires texan et d’Angie, sa jeune et cupide fiancée. Cette rencontre pousse Isabel à s’interroger sur les réelles motivations d’Angie et sur ses propres sentiments pour Jamie, un musicien de quinze ans son cadet dont elle est secrètement éprise. Quelle attitude adopter face à l’amour et ses obstacles ? Faut-il faire passer le désir avant la raison ? Réflexions philosophiques, quiproquos et chassés-croisés amoureux sont au cœur de cette troisième et singulière aventure.

Après un premier tome avec lequel j’ai eu du mal, j’ai beaucoup apprécié la suite, je me réjouissais donc de retourner à Edimbourg pour découvrir les nouvelles aventures d’Isabel Dalhousie, et je ne suis pas déçue ! La saga s’améliore avec le temps, à mes yeux, mais c’est probablement parce qu’on sait à quoi s’attendre. Je ne trouve pas que ce soit vraiment du roman policier, il n’y pas de suspens à proprement parler. C’est un microcosme à Edimbourg, avec les personnages principaux et secondaires qui reviennent, de manière générale. J’apprécie Isabel, et sa fâcheuse habitude de se mêler des affaires de Cat, Eddie et de Grace, qui est adorable, et puis de Jamie, évidemment, qui prend de l’importance. Et cette fois-ci, elle va également fouiner du côté d’un homme atteint de la paralysie de Bell, qui est fiancé à une très belle jeune femme. Celle-ci passe donc pour une chasseuse de fortune, mais peut-on la juger sur son apparence ? Mimi et Jo, les cousins américains de la philosophe, vont aussi faire leur apparition, et dévoiler un secret sur la mère d’Isabel, qui va être abordé ici et soulever quelques remises en question.

Tee-tasse illustration Kostenlosen Vektoren

Contrairement au tome 2, qui se concentre assez sur la quête du petit ami idéal de Cat, on ne retrouve pas beaucoup la jeune nièce d’Isabel. Grace est au cœur des réflexions de l’écossaise, et permet de se questionner sur le devoir envers ses employés, et les gens qu’on aime. Qu’est-on prêt à donner pour eux ? Je trouve que c’est joliment abordé, et la réponse donnée m’a paru plus que satisfaisante. Mais en réalité, toutes les questions du quotidien que se pose Isabel sont ouvertes, et les réponses assez mesurées. On sent l’attrait d’Alexander McCall Smith pour la philosophie et le débat que cette pratique implique, finalement !

« Elle sentait la pression de ses doigts sur sa main, douce, comme tous ses gestes, comme lui même. L’amour n’est pas en soi une vertu, mais il aide a être plus vertueux, a faire du bien a ceux qu’on aime. L’amour ne fait jamais de mal, ou qu’il se pose, quelque direction qu’il prenne. »

L’autre grande question de ce tome est la passion amoureuse entre deux personnes de générations différentes, notamment lorsque l’homme est plus jeune que la femme. Jamie est au centre de ce questionnement, et cela permet d’approfondir la connaissance de ce personnage. Quelles sont les règles de l’amour ? Y en a-t-il, en réalité ? En fait, ce qui me plait dans la saga Isabel Dalhousie, c’est que j’aime explorer les thématiques qu’elle aborde, et c’est pour cela que je me suis accrochée. Je ne regrette absolument pas ce choix, parce que les interrogations concernent notre quotidien et c’est vraiment chouette.

Tee-tasse illustration Kostenlosen Vektoren

Une question d’attitude est un chouette troisième tome, qui soulève des questions éthiques, morales et de rhétorique face à ce qui arrive au quotidien dans ce microcosme écossais. Je suis enchantée de la direction que prend la saga, et j’ai très hâte de découvrir la suite !

Image associée

Mes autres chroniques de la saga :

15 réflexions sur “Isabel Dalhousie, T.3 : Une question d’attitude d’Alexander McCall Smith

  1. Pingback: Bilan #68 : Février 2020 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.