La lettre d’amour interdite de Lucinda Riley

Bonjour à tous !

Si vous suivez mon blog depuis quelques temps, vous devez connaître mon amour pour Lucinda Riley. J’aime tout ce que j’ai lu d’elle jusqu’à présent, et c’est une valeur sûre dans ma vie de lectrice. Encore une fois, elle ne me déçoit pas. Un grand merci aux éditions Charleston pour l’envoi de ce coup de cœur !

1995, Londres. L’année ne pourrait pas plus mal commencer pour Joanna Haslam, jeune et brillante journaliste londonienne. Non seulement elle vient d’être abandonnée par l’homme au côté duquel elle pensait passer le reste de sa vie, mais elle est tirée du lit par son patron pour aller couvrir les funérailles de sir James Harrison, monstre sacré du cinéma britannique, qui vient de s’éteindre à l’âge vénérable de 95 ans. Un reportage mondain qui a peu de chance de lancer sa carrière… Et pourtant, sous le luxe et le glamour qui entourent la dynastie Harrison, Joanna ne tarde pas à remonter la piste d’un secret. Déterminée à lever le voile sur plus de soixante-dix ans de mensonges et de mystère, la jeune femme comprend qu’elle est devenue la cible de personnes haut placées, prêtes à tout pour empêcher la vérité d’éclater. Marcus Harrison, le charismatique – et très troublant – petit-fils du grand acteur, sera-t-il un allié ou un ennemi dans cette quête de vérité ?

Quel coup de cœur ! J’ai du mal à m’en remettre. J’avoue que je lis très peu le week-end, puisque j’en profite pour passer du temps avec mon chéri, ou faire des choses peu urgentes auxquelles je n’arrive pas à me consacrer en semaine. Mais là, impossible de lâcher ce bouquin aujourd’hui. J’avais déjà lu une partie au courant de la semaine, et j’étais très frustrée de devoir le reposer, et aujourd’hui, j’en ai lu quasiment 300p. d’un coup, tant j’étais investie dans cette histoire ! Étonnamment, ce roman est un presque d’avantage un thriller qu’une romance. C’est un mélange parfait des deux ! Lucinda Riley a vraiment su me surprendre avec cette forme à laquelle je ne m’attendais absolument pas.

Il y a toujours des recherches et des intrigues issues du passé dans les romans de l’autrice. Mais là, c’était vraiment un roman à suspens. Le rythme est haletant, les personnages courent de graves dangers, leurs vies sont menacées, la police et les services secrets sont impliqués… Tous les ingrédients d’un bon thriller sont réunis. En plus de cela, nous avons une romance en arrière-plan, importante pour l’intrigue, qui a fait battre mon cœur et l’a détruit en même temps. Et un final à la hauteur de l’ensemble, puisque je n’en revenais pas ! J’en avais les larmes aux yeux, il a été difficile de contenir mon émotion. En plus, j’ai adoré les personnages, tous autant qu’ils étaient. Bref, le cocktail parfait pour un coup de cœur, ce qu’est sans aucun doute La lettre d’amour interdite !

« Le problème des humains, c’est qu’on a trop peur du changement. Je suis convaincu que c’est pour ça que tant de couples malheureux restent ensemble, alors que chacun se porterait bien mieux sans l’autre. »

D’habitude, la reine du roman féminin, comme l’appelle les éditions Charleston, nous propose des sauts dans le passé, et j’étais assez surprise de ne pas retrouver cette formule. Ce n’était pas pour me déplaire puisqu’elle excelle aussi dans l’intrigue directement découverte par les personnages du présent. L’originalité réside dans la comparaison avec les échecs, jeu auquel je ne joue pas du tout. Mais chaque partie correspondait au déplacement d’un pion, ce qui était intriguant, annonciateur d’événements et franchement hors du commun. J’ai beaucoup aimé ce clin d’œil.

Encore une fois, Lucinda Riley m’a piqué mon cœur et il va me falloir du temps pour le récupérer. J’ai adoré ce mélange entre romance et suspens. J’étais scotchée à mon livre comme à une excellente série Netflix ! Espérons qu’elle ne se fasse pas traquer par le MI5, la suite des Sept sœurs est bien trop importante pour cela !

Mes chroniques des Sept soeurs : Maia, La sœur de la tempête, La sœur de l’ombre, La sœur à la perle.

 

Ma chronique de La belle italienne

Ma chronique de La jeune fille sur la falaise

Ma chronique de L’ange de Marchmont Hall

Publicités

9 réflexions sur “La lettre d’amour interdite de Lucinda Riley

  1. Pingback: Bilan #56 : Février 2019 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.