International Guy, T.1 : Paris d’Audrey Carlan

Bonjour à tous !

J’ai raté le coche de Calendar Girl l’année dernière, et lorsque je m’y suis mise, je me suis rendue compte que j’aimais plutôt bien. Du coup, j’ai décidé que je n’allais pas faire la même erreur avec International Guy, que j’ai commencé pendant les vacances. Et c’était une bonne décision, puisqu’il se prête parfaitement à la période estivale !

Un homme au service des femmes. International appartient et est dirigé par Parker Ellis, un homme à femmes doté d’un QI élevé et d’une énorme libido. Il est le coach le plus populaire et le plus efficace du monde en matière de vie et d’amour. Il est également suffisamment intelligent pour savoir qu’il ne peut pas gérer sa multinationale seul. Il engage donc deux de ses amis dont les compétences complètent les siennes. Ils forment à eux trois une équipe de Dream Maker, Love Maker et Money Maker. Ils conseillent aussi bien les femmes les plus riches du monde, les stars de Hollywood que des familles royales européennes ou des PDG de groupes multinationaux. Et, parfois, ils ne peuvent pas s’en empêcher, les choses s’emballent et ils finissent dans le lit de leurs clientes ! Ces International Guys adorent leur style de vie et ne cherchent pas à s’engager. Après tout, le monde entier s’offre à eux. Mais alors qu’ils se déplacent de ville en ville, et de femme en femme, il est possible qu’ils trouvent l’amour sur leur chemin…

L’équipe est appelée à Paris, en France, pour aider la timide héritière Sophie Rolland à devenir une femme d’affaires efficace et sexy. Ils apprennent à Sophie à trouver sa force intérieure et à avoir confiance en ses qualités. Parker et elle deviennent très proches et vivent une relation très chaude. Parker apprend beaucoup de son aventure avec Sophie. Mais ils décident de mettre un terme à leur aventure amoureuse pour devenir amis. Sophie sera pour Parker, tout au long de la série, une amie fidèle sur laquelle il pourra compter.

Ce premier tome de la saga, qui en compte 12 , est une petite introduction sympathique. Nous rencontrons le personnage principal, Parker Ellis, un homme à femmes, comme on dit. Il est charmant, séducteur, il aime le sexe, oui. Mais il est aussi intelligent et plutôt doux. Il part à la rescousse d’une jeune héritière qui a besoin d’un coup de main pour surmonter son deuil, d’une part, tout en prenant en main l’entreprise que son père lui laisse. Pourtant, elle n’y est pas préparée. J’ai bien aimé Sophie, et finalement elle n’a vraiment besoin que d’un coup de pouce pour s’en sortir. Mais à mon avis, cela allait beaucoup trop vite, et je ne suis pas du genre à penser qu’une nouvelle paire d’escarpins et plusieurs parties de jambes en l’air puissent tout résoudre. Pour autant, je n’attendais pas plus de profondeur que cela de l’histoire.

Parker fait bien son job. Cela dit, je ne vois toujours pas en quoi exactement celui-ci consiste. Il est le dirigeant d’une équipe en fait, celle de International Guy. Il épaule Royce, qui gère le style, et Bo, qui s’occupe de l’argent des clientes. Il est en fait le PDG de la firme. Je dirais que c’est le commercial des trois, finalement. Du coup, il redonne confiance, il prête ses analyses psychologiques pour discuter, et son entrejambe pour plus si affinité. Audrey Calendar est une autrice de littérature érotique, il était donc évident que le sexe serait prédominant, je m’y attendais, même si cela aurait pu être un peu moins prononcé.

« – Tu vas y arriver. N’oublie pas que tu es la fille du grand Jacques Rolland qui a créé cet empire. Toi, ma douce Sophie, tu vas honorer cet héritage et le rendre encore plus précieux. Aie confiance en toi ! Tu peux le faire, je le sais ; nous le savons tous les trois. Bientôt tous tes employés et les membres du conseil le sauront. « 

Je ne m’attendais pas à du réalisme, et pour moi, le job d’International Guy est complètement abstrait. Mais tout comme celui de Sophie Rolland. Pourtant, ceux-là existent bien, des dirigeantes de maisons créatrices de parfums, et des agences de consulting, il y en a bien plusieurs. La partie sensuelle ne l’est peut-être pas, mais finalement, j’ai eu ce que je voulais pour les vacances. Je me suis bien amusée durant ma lecture, et c’était ce qui comptait. J’avais l’impression d’être à Paris avec eux, tout de même, je me suis plongée dans cet état d’esprit d’un peu fantasmer la vie de rêve à la capitale, et ça m’a fait du bien !

Une lecture courte, efficace en divertissement, sans profondeur ni réalisme mais ce n’était pas ce que je recherchais. J’aime bien cette introduction à la saga, et je suis curieuse de la voir évoluer.

Ma chronique de Calendar Girl, intégrale, T.1

8 réflexions sur “International Guy, T.1 : Paris d’Audrey Carlan

  1. Pingback: International Guy, T.2 : New-York d’Audrey Carlan | Sorbet-Kiwi

  2. j’avais été un peu mitigé sur Calendar Girl, même si finalement cela avait été assez addictif comme lecture. je lirai peut être cette saga, mais je vais attendre que tous les tomes soient sorties 🙂

  3. Pingback: IMM #175 : 16 au 22 juillet 2018 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Bilan #50 : Août 2018 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.