Calendar Girl, T.1 : Hiver d’Audrey Carlan

Bonjour à tous !

Je sais que j’ai déjà eu l’occasion de vous parler des deux premières parties de cet intégral, puisque j’ai pu les lire en V.O. numérique. Cela dit, quand j’ai vu que la saga allait paraître par saison en français, je me suis jetée dessus. Cela me permet de les avoir dans ma bibliothèque à plus petit prix. Du coup, je vais faire un paragraphe par mois, en reprenant mes deux premiers articles.

Mia vit seule avec son père et sa petite sœur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte 1 million de dollars, qu’il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit ainsi assumer la dette de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort. Un contrat mensuel de 100.000 dollars : elle deviendra escort girl. Suivez les aventures de Mia chaque mois, découvrez avec elle une nouvelle ville, une nouvelle vie et un nouvel homme…

La saga Calendar Girl, qui ne m’intéressait pas à la base, m’a conquise dés le premier mois, Janvier. On reste loin du coup de cœur, mais j’ai passé un très bon moment de détente. C’est accessible en VO et agréable à lire. Une femme forte, un homme parfait, beaucoup de sexe, et une histoire qui débute bien, un rendez-vous sympa par mois, en fait. De toute façon, je ne m’attendais pas à grand chose, donc les chances d’être déçue étaient plutôt faibles. Finalement, j’ai trouvé Mia géniale. Ses arguments ont fait mouche, son caractère m’a vraiment plu parce qu’elle est forte, indépendante, et pas du tout vénale. Son premier client est Wes, une crème, gentil, attentionné, travailleur, beau-gosse, l’homme parfait, forcément. Il fallait que ça commence bien, évidemment. Et puis forcément, je suis un peu tombée amoureuse de Wes, même si un petit côté bad-boy ne lui aurait pas fait de mal, il est un peu trop lisse, un peu trop parfait. J’en attendais du coup l’opposé d’Alec Dubois ! Ma chronique complète de Janvier, c’est par ici.

« On n’est pas dans Pretty Woman et je ne suis pas Julia Roberts. »

Il y a dans le deuxième mois de la saga Calendar Girl : Février, du bon, et du moins bon. Si j’ai apprécié l’histoire en générale, et le message en arrière plan, j’ai trouvé l’attitude des deux personnages parfois agaçante. J’ai regretté l’attitude de Mia cette fois-ci, alors que c’est justement elle qui m’avait séduite pour le mois de janvier. Et là, d’un coup, elle m’a énervé. Je la trouvais parfois beaucoup trop sensible, et à cheval sur ses principes sans réfléchir profondément avant d’agir. Cela dit, c’est le seul gros point négatif pour ce tome. Parce que cette attitude, pour le moins surprenante, permet aussi d’en apprendre plus sur elle, et sur son enfance notamment. J’attendais d’Alec d’être l’opposé de Wes, j’ai été un peu déçue. Je ne suis pas du tout tombée amoureuse de lui, même si j’ai beaucoup apprécié son caractère et sa façon de voir la vie. Il y a une transition du Alec tout doux, mielleux et charmeur à un homme sombre et sexy au lit, je l’ai donc préféré en action ! Je riais de ses expressions à la française, même si on sentait bien que l’auteure n’est pas de notre cher hexagone. Ma chronique complète du mois de février, c’est par ici.

« Je vais te montrer, à travers l’art, combien tu es parfaite. »

Pour le mois de mars, nous revenons un court temps à Las Vegas, pour retrouver une Mia déterminée, ce qui fait beaucoup de bien. Dans son environnement naturel, elle ne joue pas du tout, elle se retrouve. La voir face à Blaine la rend encore plus forte, et son coté bad-girl m’a séduite. Puis, la transition entre Vegas et Chicago est complètement inexistante, et j’ai été vraiment perturbée par cela un instant. D’un coup, nous rencontrons Tony, et si j’ai beaucoup apprécié le séjour dans la ville des vents, j’ai trouvé dommage que cela ne soit pas plus approfondi. C’était un peu expéditif, c’est dommage. Cela dit, une jolie petite surprise attend la jeune femme, et ce n’était pas pour me déplaire. Et le récit prend une tournure différente, mais je ne veux rien spoiler, donc j’en reste là.

« En fin de compte, l’amour c’est l’amour, et on ne choisit pas de qui on tombe amoureux et de combien de temps l’amour durera. »

En tous cas, ces trois premières parties de la saga m’ont donné envie de découvrir la suite. J’ai pré-commandé le Printemps, et je suis contente d’avoir pu découvrir ces histoires. Je suis curieuse de voir ce que nous réserve la suite, et je pense que je vais de plus en plus m’attacher à Mia. Cela se lit rapidement, sans prise de tête, et même si le récit gagnerait à être plus approfondi, on passe un excellent moment de lecture légère.

Publicités

13 réflexions sur “Calendar Girl, T.1 : Hiver d’Audrey Carlan

  1. Est-ce que tu connais le film Calendar Girls ? ^^ Il date de 2003, ce n’est pas du tout la même histoire, mais il est génial, drôle et super touchant, je te le conseille :3

  2. j’ai bien aimé janvier, mais beaucoup moins février ! et mars m’a touché 🙂 mais comme les tomes sont très courts, c’est vrai que c’est un peu expéditif à chaque fois comme tu le soulignes 😦

    • Oui c’est un peu frustrant je trouve ! J’ai hâte de la retrouver dans avril du coup, mais je comprends finalement que ce soit si court, parce que si on compte 100p par tome ça fait déjà 1200 sur l’année ^^

  3. Pingback: Le challenge des sagas 2018 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Challenge des 12 thèmes | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Bilan #45 : Mars 2018 | Sorbet-Kiwi

  6. Pingback: International Guy, T.1 : Paris d’Audrey Carlan | Sorbet-Kiwi

  7. Pingback: International Guy, T.2 : New-York d’Audrey Carlan | Sorbet-Kiwi

  8. Pingback: Le Festival New Romance : mes envies | Sorbet-Kiwi

  9. Pingback: Festival New Romance – 3ème édition : le Bilan | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.