Le pied de Fumiko précédé de La complainte de la sirène de Junichirô Tanizaki

Bonjour à tous !

Dans le cadre du challenge A vos PAL, pour laquelle je dois lire des œuvres publiées chez Folio, ainsi que pour le challenge Voyage en Extrême-Orient, j’ai décidé de sortir de ma PAL ce recueil de 2 nouvelles d’un auteur japonais. La plume de cet auteur est une belle découverte pour moi, que je souhaite partager avec vous.

Tsukakoshi, un vieux marchand fortuné, n’a d’yeux que pour Fumiko, une geisha d’une beauté exceptionnelle. Son obsession pour une partie spécifique de son anatomie – les pieds – atteindra une intensité qui le conduira au bord de la folie… Dans ces deux nouvelles, Tanizaki explore en virtuose les eaux troubles de la passion amoureuse.

Le pied de Fumiko La complainte de la sirène - Junichiro Tanizaki

La complainte de la sirène est semblable à un conte. Elle relate l’histoire d’un jeune prince, fortuné, beau, intelligent mais surtout qui est frappé d’un ennui mortel. Son état est tel que tout le pays est au courant, et que des marchands venus des 4 coins de la Chine tentent de lui vendre des femmes ou des objets. Or, le prince a déjà pris comme épouses les 7 plus belles femmes du pays, aucune ne vaut donc un achat supplémentaire à ses yeux, tout comme il a déjà goûté aux meilleurs vins de l’Orient. Mais un jour, un marchand venu d’Occident lui propose d’acheter une sirène. Et c’est la que sa vie va basculer.

citation le pied de fumiko

Ce que j’ai beaucoup aimé dans cette histoire, c’est son ton, qui me faisait penser à celui d’une fable. Tout est décrit parfaitement, mais sans pour autant nous fatiguer. Du coup, on peut parfaitement s’imaginer la sirène, que ce soit physiquement, ou que ce soit les sentiments qu’elle inspire au prince. Il en va de même de l’état général du prince, d’abord très blasé, puis émerveillé, amoureux et enfin triste. J’ai presque pu ressentir ce que le prince vivait. D’un autre côté, on sent l’admiration de l’auteur pour l’Europe, dans cette nouvelle, pour la beauté que lui inspire le vieux continent.

Dans Le pied de Fumiko, la description de la femme est encore beaucoup plus poussée que dans la nouvelle précédente. La description de son anatomie prend près de la moitié du récit. C’est donc vraiment détaillé. Le contraste est fort, puisque le vieillard est décrit en une page à peine. Mais alors que Fumiko à droit à une description physiquement et très peu d’analyse psychologie, le vieillard est au centre de l’attention de l’auteur à ce niveau là.

https://i1.wp.com/www.scholten-japanese-art.com/artistimages/hiroshige10-0942triptych.jpg

Estampe de Kunisada

Ce qui est intéressant dans cette nouvelle, c’est qu’elle est sous forme épistolaire. Le récit est en fait une lettre d’un jeune homme, Unokichi, à son maître, dont l’identité n’est pas clairement révélée. Mais dans le ton, on a vraiment l’impression que Unokichi s’adresse au lecteur, et cela rend la lecture des ses longues description plus facile.

Junichirô Tanizaki

Je dois dire que j’ai préféré la premier nouvelle, La complainte de la sirène, à la seconde. Mais dans les deux cas, Tanizaki m’a convaincue de part son écriture, bien qu’il aille profondément dans les détails et que ce n’est pas le style que je préfère. J’ai bien aimé ces deux nouvelles, et j’espère avoir l’occasion d’en découvrir d’autres de cet auteur.

Publicités

8 réflexions sur “Le pied de Fumiko précédé de La complainte de la sirène de Junichirô Tanizaki

    • Pas particulièrement non ^^ En fait je participe à un challenge qui implique de lire des auteurs de lExtreme Orient justement pour les découvrir 🙂 Du coup j’en ai quelques un dans ma bibliothèque maintenant ^^

  1. Pingback: Challenge : A vos PAL #15 – Thème : Une maison d’édition (Folio) | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Challenge Petit Voyage en Extrême-Orient | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Bilan #12 : Juin 2015 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: IMM #42 : 18 au 24 Mai 2015 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.