Castelletto T.2 : Nicola d’Emma Mars

Bonjour à tous !

Lorsque j’ai fini le tome 1 de Castelletto, je n’ai pas résisté à me jeter sur la suite. Le même jour, j’ai donc enchaîné avec ma lecture de Nicola, qui vient clôturer la saga. Et j’ai également beaucoup aimé !

Mai 1361. Faisant fi des ravages de la peste, Venise s’affaire à la préparation de la fête de la Sensa. Chiara y est conviée par le Doge, son père naturel, en tant qu’administratrice du Castelletto, la maison close gérée par l’État. Malgré ce rôle privilégié, la jeune femme continue de défendre corps et âme le sort de ses anciennes consœurs prostituées.
Mais les célébrations tournent au drame avec l’effondrement d’une passerelle et le Doge est sauvé in extremis. Bouleversée par la scène, Chiara s’évanouit… avant de découvrir la véritable raison de ce malaise : elle est enceinte.
Comment l’annoncer à Nicola, aussi amoureux que soucieux de garder leur liaison secrète ?

J’ai immédiatement eu envie de retrouver Chiara et Nicola dans ce second tome de Castelletto. En effet, je les avais beaucoup apprécié, et je me demandais comment leur histoire d’amour allait pouvoir évoluer. Mais, si la romance est le nœud central de l’histoire, elle ne fait en rien tout le récit. Encore une fois, je me suis retrouvée propulsée dans le Venise du XIVème siècle. D’une part, dans ma visualisation de la ville, de son architecture, des canaux et des bâtisses. Mais également de sa vie. Entre la maladie, très présente à cause de la Peste, des intrigues politiques virulentes, mais aussi de la religion. Et je trouve que celle-ci a une place toute particulière ici.

Image associée

En effet, le conflit entre le catholicisme et le judaïsme est ici vraiment dépeint. Je ne savais pas que l’antisémitisme remonte à si loin. C’est certainement très naïf de ma part, je n’ai pas grandit dans un environnement hostile aux personnes de confession juive. Mais cela m’a tout de même choqué de voir à quel point elles étaient stigmatisés. Reprocher à toute une population d’être responsable de la peste, simplement parce que les rats ne sont pas accessibles, c’est tout de même incroyable ! J’aime quand un roman, une histoire fictive, met en avant cet aspect de l’Histoire. J’aime en apprendre plus, bien que cela me dégoûte de l’humanité, d’une certaine façon. Emma Mars réussi vraiment à nous faire traverser les pages pour voyager en ces temps hostiles. Je ressentais physiquement la haine, le dédain, et surtout, l’angoisse.

 » – Venise ! Les hommes passent, les hommes trépassent… mais Venise survit toujours ! »

La saga Castelletto s’arrête à ce second tome, mais finalement, la fin est assez ouverte. J’apprécierai beaucoup que l’auteur se lance dans l’histoire de Gina, la meilleure amie de Chiara. Et surtout, de celle de son amant, justement de confession juive. J’ai été envoutée par ses femmes, ainsi que par la belle Venise, grâce à Emma Mars, et j’espère découvrir d’autres romans de l’auteur. Je suis toujours encore persuadé que cela ferait une excellente série télévisée. Netflix, si vous passez par là !

Résultat de recherche d'images pour "venise"

Ce second tome de Castelletto est tout aussi passionnant et vif que le premier. Je me suis vraiment sentie à Venise, autant esthétiquement que dans l’ambiance. Les personnages me restaient collés à la peau, et j’ai été triste de les quitter. Au point de souhaiter une suite sur les protagonistes secondaires ! Ou au moins une série TV, puisque l’histoire se laisserait aisément adapter. Bref, je vous recommande cette duologie.

6 réflexions sur “Castelletto T.2 : Nicola d’Emma Mars

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #72 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: IMM #157 : 5 au 11 mars 2018 | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Spring Flower Challenge | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Bilan #47 : Mai 2018 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.