L’embellie d’Audur Ava Olafsdottir

Bonjour à tous !

Je me suis inscrite le mois dernier à un service de librairie en ligne, qui se nomme Livre-Mois. Tous les mois vient se nicher dans notre boite aux lettres un livre surprise. Et je ressors de ce premier roman avec un sentiment très étrange.

C’est la belle histoire d’une femme libre et d’un enfant prêté, le temps d’une équipée hivernale autour de l’Islande par la route côtière. En ce ténébreux mois de novembre islandais, exceptionnellement doux au point de noyer l’île sous les pluies et les crues, la narratrice, qui ne cesse de se tourner elle-même en dérision, voit son mari la quitter sans préavis et sa meilleure amie, Audur, lui demander de s’occuper, pour au moins une saison, de son fils de cinq ans.
Pourtant la chance sourit à l’amie d’Audur : elle gagne un chalet d’été et une petite fortune au loto. À la suite de sa rupture, elle aurait préféré accomplir un voyage consolateur à l’étranger mais, bonne nature, elle est incapable de refuser quoi que ce soit à qui que ce soit, hommes ou femmes. Elle partira tout de même, pour un tour de son île noire, avec Tumi, le fils d’Audur, étrange petit bonhomme, presque sourd, mutique, et avec de grosses loupes en guise de lunettes.

L'embellie Audur Ava Olafsdottir

Je vous parle d’un sentiment étrange à la fin de ce roman, c’est parce que je lui ai trouvé de grandes qualités, mais aussi quelques défauts qui m’ont un peu déçu. La première chose que j’ai beaucoup aimé, c’est la poésie du roman. En effet, l’écriture est travaillée, et vraiment agréable à lire. Les chapitres courts nous permettent d’avancer rapidement, mais agréablement. J’ai aussi beaucoup aimé le fils d’Audur, Tumi, que j’ai trouvé absolument adorable. Ce petit garçon malentendant et mal-voyant m’a beaucoup touché, mais aussi la façon dont la protagoniste principale s’occupe de lui, surtout dans sa façon de tisser un lien très spécial avec lui.

Par contre, je n’ai pas du tout réussi à m’attacher à elle, et c’est le gros défaut de ce roman. Je me suis sentie laissée de côté, étrangère, mise à l’écart. Je ne sais pas ce qui peut expliquer cela, peut-être le fait d’être si différente d’elle ? Je ne pense pas, mais elle a un côté très nonchalant qui me dérangeait par moment. En plus de cela, l’intrigue ne décolle par vraiment, ce qui n’aide pas. Je n’arrivais pas à entrevoir vers où l’auteure voulait aller, et même en le terminant, j’avais une sensation d’inachevé.

Citation l'embellie

Il n’empêche que j’ai réussi à lire ce roman assez rapidement, et que j’ai tout de même pris plaisir à découvrir l’aventure de cette jeune femme avec Tumi. Ce voyage à travers l’Islande, pays que je ne connais pas du tout, m’a donné envie de découvrir cette terre inconnue et éloignée. J’ai beaucoup aimé le fait que la protagoniste ne profite pas vraiment de sa situation, le fait d’avoir gagné au loto. Elle continue de vivre très simplement, elle continue la correction de manuscrits, et ne s’intéresse qu’aux choses simples. Même aux hommes simples, ce qui lui va bien.

Même si je ressors donc de la lecture de ce roman avec un sentiment d’inachevé, et que j’aurai aimé réussir à m’attacher à la protagoniste principale d’avantage, j’ai beaucoup aimé le lien qu’elle tisse avec Tumi, ainsi que la poésie et la simplicité de l’histoire. Cela m’a tout de même donné envie de découvrir Rosa Candida, qui, semble-t-il, est vraiment super.

Publicités

13 réflexions sur “L’embellie d’Audur Ava Olafsdottir

  1. Je suis à la fois désolée et rassurée de voir que ton avis rejoint le mien, notamment à propos du personnage principal à laquelle il est difficile de s’attacher… Mais comme je te l’ai dit, si tu as aimé la plume, tu trouveras ce qu’il te manque dans Rosa Candida 🙂

  2. Du coup, tu payes un prix fixe pour recevoir le bouquin ? C’est juste un livre ou c’est une sorte de box ? Il ne m’attire pas trop, mais j’ai Rosa Candida dans ma PAL, c’était Quai des proses qui me l’avait offert 🙂

  3. Pingback: IMM #80 : 18 au 24 Avril 2016 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Bilan #23 : Mai 2016 | Sorbet-Kiwi

  5. Pingback: Throwback Thursday Livresque #34 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.