Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin

Bonjour à tous !

En ce samedi après-midi, je viens vous parler d’un roman que La Parisienne m’a poussé à acheter au salon du livre de Paris. Etant, je cite, « le livre de sa vie », il était donc de mon devoir de découvrir cette perle dont elle ne cesse de parler. Et j’ai vraiment bien fais de suivre son conseil.

Justine, 21 ans, est aide-soignante dans une maison de retraite où elle se sent bien. Elle vit avec un grand-père taciturne et solitaire, une grand-mère peu affectueuse, et son cousin Jules qu’elle considère comme son frère. Marquée par l’accident qui a coûté la vie à ses parents et ceux de Jules, Justine se jette à corps perdu dans le travail… et les histoires des autres, car sa propre histoire lui échappe. Murés dans le silence, ses grands-parents refusent d’évoquer le passé. Alors elle se tourne vers ceux qui se souviennent. Ces « petits vieux » dont elle aime par-dessus tout écouter les souvenirs. Et tout particulièrement ceux d’Hélène, sa résidente préférée, retranchée sur une plage imaginaire de laquelle elle dévoile, par morceaux, l’histoire de sa vie et d’un amour qui a survécu au malheur et à la trahison. Justine passe des heures à l’écouter et consigne son récit dans un cahier bleu. Grâce à Hélène, elle va pouvoir affronter les secrets de sa propre histoire.

Les oubliés du dimanche Valérie Perrin

J’ai tout aimé dans ce roman, à commencer par Justine, la narratrice. Elle est jeune, terre-à-terre, curieuse, altruiste… Je me suis beaucoup reconnue en elle, ce qui est drôle parce que je suis née tout juste un mois avant elle. Elle aime écouter les histoires des personnes dont elle s’occupe, et qui l’occupent. Elle est très tendre, et ferait tout pour que les gens autour d’elle soit heureuse, mais ne s’empêchera pas d’assouvir sa soif de curiosité. Et elle veut vraiment tout savoir. Une aide soignante comme elle, tout le monde en rêve pour ses grand-parents, parents et pour soi-même plus tard. Elle s’intéresse à chacun, à ce que les personnes ont à dire, et j’ai vraiment adoré tout ce que cela implique.

Par ce biais, Valérie Perrin nous raconte tant d’histoires, grâce à Justine, à sa curiosité, à son altruisme, à son amour d’autrui. Au cœur de ce roman, les mots nous transportent dans Milly, à travers les époques, à travers les vécus des gens. De la naissance de Lucien jusqu’à nos jours, l’amour à vécu dans cette petite commune de la Manche. On découvre l’amour de Lucien pour Hélène, l’amour d’Hélène pour les mots, mais aussi l’amour comme un poison, comme un nuisible, par moments. L’amour de Justine pour son métier, pour les gens dont elle s’occupe. Des amours impossibles, des amours déçus, des amours passionnés, des amours retrouvés. Comment ne pas être touché par ces mots qui nous transportent à travers les émotions, que l’on vit avec tous ces personnages ?

Citation Les oubliés du dimanche

Parce que des personnages, il y en a. Tous plus touchants, plus attachants les uns que les autres. Même Edna, blessée qu’elle est, ou Armand, dans sa froideur. Tous nous touchent d’une façon ou d’une autre, car aucun d’entre eux n’est laissé de côté, chacun est abouti et a sa petite histoire de racontée. Certaines sont plus développées, mais l’auteure garde toujours une petite place pour les délaissés. Afin qu’il n’y ait pas d’oubliés du dimanche dans son roman, pas d’oubliés du tout.

Vous l’aurez compris, ce roman est une perle rare, écrit avec une douceur infinie, des mots simples mais qui nous transportent à travers les époques et les amours. Je n’ai pas encore trouvé le roman de ma vie, mais je comprends pourquoi Mélusine aime tellement celui-ci. On ne peut pas regretter la lecture d’un roman pareil.

Publicités

18 réflexions sur “Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin

  1. Tu est ma deuxième copinaute a avoir adoré ce roman. Il serait peut-être temps que je m’y intéresse 🙂 Je suis sûr que La Parisienne est contente que tu ai aimé ^^
    Des bisous 😉

  2. Mdr j’ai l’impression de t’avoir forcée à l’acheter 😂🙈 Je suis tellement heureuse que tu aies aimé ce livre ❤️ Il est magnifique ! Et puis, je t’ai déjà tout dit je crois. Merci merci merci de l’avoir lu ! Et de m’avoir fait confiance

  3. Pingback: IMM #76 : 14 au 20 Mars 2016 | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Bilan #22 : Avril 2016 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s