L’homme de la Toundra de Jiro Taniguchi

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, je termine mon mois Jiro Taniguchi, avec non pas une chronique du manga du vendredi, non pas non plus deux, mais trois. Un petit final tout en beauté. Je débute avec L’homme de la Toundra, qui est en fait une histoire dans un recueil de nouvelles graphiques, publié chez Sakka, de Casterman.

Perdus dans le Grand Nord, deux hommes sont sauvés par l’apparition providentielle d’un vieux chasseur, qui leur confie une étrange légende… Cernés par les loups, deux explorateurs partis enterrer un de leurs compagnons en Alaska luttent pour leur survie… Dans le Japon des années 1920, un homme part sur la piste de l’ours qui a tué son fils… Un biologiste marin se met en quête du mythique cimetière des baleines… Six nouvelles et autant d’histoires d’hommes confrontés à une nature sauvage, tantôt cruelle, tantôt miséricordieuse, mais toujours grandiose. A travers des récits marqués par un profond respect de la vie animale, Jiro Taniguchi rend hommage à l’oeuvre de Jack London.

homme_toundra

A nouveau, j’ai ressentie une fascination pour les animaux. On sent bien qu’ils sont plus forts que nous, et que même si nous pensons les dominer, il n’en est rien. Nous chassons le loup, la baleine, les ours, mais pourquoi ? Nous en avons peur, et nous voulons protéger les nôtres, ou nous faisons du commerce, ou encore à la recherche de pouvoir. Certains des protagonistes ont un profond respect pour les animaux, d’autres moins…

CitationJiro

Il y a également l’histoire de la montagne. On ne la retrouve pas dans toutes les histoires, mais elle a une place d’importance tout de même. Elle surplombe nos vies et notre univers, elle fait partie du décors et en même temps on ne peut s’empêcher de la respecter pour son immensité. C’est aujourd’hui que j’ai découvert ce respect de la nature qu’a Taniguchi.

CitationJiro2

 

L’auteur nous fait la moral en douceur, sur la chasse notamment. Nous ne sommes qu’une espèce parmi d’autres, et si on se trouve seul face à un ours ou à un loup, il aura vite fait de nous manger. C’est la loi du plus fort, et nous ne sommes pas les plus fort.

Le dessin est aussi soigné que toujours, les textes toujours aussi simples mais profonds. J’ai envie de lui dire merci de nous remettre à notre place.

Logomangavendredi

Publicités

Une réflexion sur “L’homme de la Toundra de Jiro Taniguchi

  1. Pingback: Bilan #9 : Mars 2015 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.