Toutes les histoires d’amour du monde de Baptiste Beaulieu

Bonjour à tous !

Cela fait longtemps que Carnet Parisien me parle de son amour pour les écrits de Baptiste Beaulieu, mais je n’ai jamais eu la chance de pouvoir me lancer. Grâce à Netgalley et aux éditions Mazarine, toutefois, j’ai pu découvrir son dernier roman, et je les en remercie sincèrement. J’ai tellement aimé !

Le grand-père de Jean, Moïse, raconte dans des lettres d’amour l’histoire de sa vie. Lorsque Jean et son père les découvrent, le premier est surpris, le second tombe dans une profonde mélancolie : la destinatrice, Ann-Lise Schmitt leur est inconnue et ils voient Moïse sous un nouveau jour, loin de l’homme dur qu’ils connaissent. Jean tente de comprendre et dévoile un lourd secret.

Baptiste Beaulieu livre ici un texte si intime et si magnifique que j’ai presque honte de devoir écrire une chronique. Et en même temps j’ai tellement besoin d’en parler avec vous ! Mais j’ai peur de ne pas trouver les mots, et je crois qu’aucun des miens ne saurait rendre justice à ce texte. Je suis assez émotive en ce moment, du coup j’ai la larme facile, mais je tiens tout de même à souligner que j’ai énormément pleuré. Plus de trois fois, la première étant dans une salle d’attente à l’hôpital, quand même ! J’étais si bouleversée, si profondément touchée par cette histoire que je ne pouvais que verser des litres de larmes. C’est une merveille. Cela vient sans aucun doute de la douceur avec laquelle l’auteur nous livre cette histoire. Il a une sensibilité incroyable.

« Ça me révolte. Moi, je les vois, ces gens, je les vois vraiment ! Je ne me résignerai jamais. Parce que la solidarité n’est pas qu’un mot. Parce que le partage doit être inévitable. Parce que l’Autre, il ne m’est pas étranger. Ça n’existe pas, d’ailleurs, l’étranger. Y’a des solitudes, et des détresses, ça oui, et on passe notre chemin, on ne devrait pas, mais on le fait. « 

Au delà de l’écriture magnifique, mon âme d’archiviste et de jeune généalogiste a été emportée par le récit. Nous avons tous un.e ancêtre qui a été enrôlé.e pour partir à la guerre. Ces deux guerres du siècle dernier ont eu un impact très fort sur nous tous, même lorsque nous ne le savons pas. J’en ai appris, des choses terribles en partant à la recherche de mes origines, avec une grand-mère italienne, un grand-père polonais, et l’autre côté de ma famille venant d’Alsace et d’Allemagne. C’est un vrai pot à ennemis jurés par chez moi. Et pourtant, l’amour triomphe. C’est ce qui m’a tant bouleversé, c’est que toutes nos histoires viennent d’amour qui aura su braver la guerre, aller au delà des apparences, des différences d’opinions, et des malheurs de la vie. C’est simplement magnifique.

« Le contraire de « libre », ma petite souris, ce n’est pas « captif », c’est « obéissant ». « 

L’auteur a su nous livrer avec beaucoup de sensibilité l’histoire de sa famille. Et quelque part, au delà des océans ? Ou peut-être juste de l’autre côté du Rhin ? Ou sur un continent insoupçonné ? Se cache Anne-Lise. Et lui livrer un secret de famille aussi beau, aussi touchant, en jetant une bouteille à la mer littéraire, c’est simplement beau et pourtant très raffiné. Il y a de quoi être fière de sa famille ! J’aimerais tellement que vous le lisiez tous pour qu’on en parle, qu’on échange autour de ce roman incroyablement touchant.

« Kayoosh et Kasim, Marie et son bébé, Martine et son Richard, Victor et sa grand-mère, Henri et ses démunis… Toutes les histoires d’amour ne sont pas belles. Mais elles sont toutes importantes.
Toutes.
Comme il est dur d’aimer qui j’aime dans cette société où on apprend à celles et ceux comme moi à mentir avant de tomber amoureux. « 

Toutes les histoires d’amour du monde est une déclaration d’amour à l’amour lui-même, peu importe sous quelle forme il se manifeste. C’est un écrit bouleversant, émouvant, qui m’a prise aux tripes et que je n’ai plus lâché du début à la fin. Une vraie pépite, que je conseille à tout le monde ! Coup de cœur !

[Vous remarquerez que je n’ai pas été en mesure de choisir une citation, sachant que j’en avais encore souligné de nombreuses autres, donc le compromis avec moi-même a été d’en mettre trois. Voilà.]

NetGalley

Résultat de recherche d'images pour "logo éditions mazarine"

Publicités

7 réflexions sur “Toutes les histoires d’amour du monde de Baptiste Beaulieu

  1. Moi aussi j’ai versé des litres d’eau pour ce roman. C’est tellement profond ce que nous offre Baptiste Beaulieu. Je me suis mise à la place de Jean et j’ai aussi retrouvé des échos à ma propre histoire enfin à celle de ma famille. C’est franchement l’un des plus beaux romans que j’ai lu cette année.

  2. C’est beau c’que tu diiiis ♥♥ Et je suis totalement tentée maintenant (mais je vais attendre qu’il sorte en poche, Cha’ est pauvre). J’ai La ballade de l’enfant gris dans ma PAL, j’ai hâte de découvrir la plume de l’auteur, c’est une personne très touchante d’après ce qu’on peut en voir sur les réseaux sociaux !

    • Non mais il y a urgence de le lire ! ^^ je rigole, mais il est tellement bien ❤️
      En tous cas je te conseille absolument la plume de l’auteur même si je n’ai que lu Toutes les histoires d’amour du monde 😊

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #98 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.