La maison des absents de Tana French

Bonjour a tous !

Voila, j’aime bien quand un roman policier m’emballe des la première page. La, ça n’a pas été le cas, mais c’était bien essayé. Je crois tout simplement que le personnage principal, Mike Kennedy, était, de prime abord, trop arrogant pour moi. Qu’il soit doué dans son travail ou non, c’est une chose. Mais quand un roman est écrit a la première personne et que celle ci me déclare « Je suis le meilleur », je me méfie d’office. Mon caractère veut que je préfère les personnalités humble, je suppose que c’est propre a chacun. Pourtant ce policier a un bon fond, on le remarque assez rapidement quand même. Surtout quand on le découvre dans sa vie personnelle, bien plus loin.

Il faut dire qu’on a l’impression que l’action est tout de suite amenée, puisque le « meilleur » est mis sur une grosse affaire : un meurtre de toute une famille, les parents et deux enfants. Sauf que les 5 premiers chapitres ne sont fait que de descriptions. On en apprend beaucoup sur la famille, mais rien de façon dynamique. Sur 100 pages se passent 2h ! Je me suis endormie sur les nombreuses descriptions. C’est comme si votre épisode des experts durait toute la nuit, et qu’il était composé dans un premier temps de gros plans sur les taches de sang.

9782702144923-T

En fait, j’ai pu me rendre compte au fur et a mesure que ce bouquin est hyper profond. Chaque détail est stipulé, et la psychologie de tous les personnages compte énormément pour l’auteure. Du coup, ça rend la lecture un peu plus difficile. On s’y habitue, même si cela met du temps.

Finalement, ce bouquin me laisse totalement perplexe face a ce qu’il m’a fait ressentir pendant que je le lisais. Je n’arrivais tout simplement plus a m’en séparer, pourtant il ne me plaisait que moyennement ! Mais la psychologie des personnages est tellement creusée profondément que Tana French créée ce besoin de savoir de quoi il en retourne ! Ce qui est ahurissant, c’est que depuis le début je me doutais de qui était le meurtrier. Puis mes suspicions se sont focalisés vers quelqu’un d’autre, mais le doute persistait. Comme si cela était fait exprès ! Comme si Tana French nous disait « vous pensez savoir, et c’est peut être lui, ou non ! ». Je n’ai pas souvent ce sentiment d’être narguée.

Donc pour conclure, j’en ressors ébahit. J’ai ressentie des émotions que jamais un livre ne m’a faites ressentir avant. Il était souvent fatiguant, mais j’étais accro au point de le finir a 3h du matin ! Je vous le conseille ? Je ne vous le conseille pas ? Franchement, je n’en sais rien ! Vous me direz vous-même ce que vous en avez pensé si vous avez ou avez eu l’occasion de le lire !

LA MAISON DES ABSENTS – TANA FRENCH : ATTAQUANT

logo-terrain-foot

6 réflexions sur “La maison des absents de Tana French

  1. Pingback: Challenge "A…Z" 2014 | Sorbet-Kiwi

  2. Pingback: Challenge : Coupe du monde des livres | Sorbet-Kiwi

  3. Pingback: Panier de lectures personnelles : Juin | Sorbet-Kiwi

  4. Pingback: Challenge « A…Z  2014 | «Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.