Quelques livres dévorés en Bretagne : du développement personnel à la romance !

Bonjour à tous !

Les temps changent, et mon petit blog suit le mouvement. Je m’étais d’abord décidée à arrêter, mais finalement, le cœur n’y est pas à 100%. Cela dit, je n’ai plus ni le temps, ni l’énergie pour venir poster des articles dans le même format qu’avant. J’opte donc pour un entre-deux, et cet article en est le premier ! L’idée ? Un article court, le même que propose Instagram finalement, mais qui tienne plus longtemps dans le temps, puisque c’est l’avantage d’un blog : il n’est pas aussi éphémère qu’une photo sur un réseau social.

Me voici donc avec un premier post, qui met en avant ces livres que j’ai lu pendant mes vacances en août, passées en Bretagne ! Je n’avais pas de réseau, et un des avantages d’être déconnectée, c’est de n’avoir rien de plus passionnant à faire que bouquiner. Ou en tous cas, rien qui interfère avec cette envie (comme scroller éternellement sur Instagram et Pinterest, notamment).

Le roman de Tristan et Yseut – Joseph Bédier

« Les amants ne pouvaient ni vivre ni mourir l’un sans l’autre. Séparés, ce n’était pas la vie, ni la mort, mais la vie et la mort à la fois. »

Résumé : Seigneurs, vous plaît-il d’entendre un beau conte d’amour et de mort ? C’est de Tristan et d’Iseut la reine. Ecoutez comment à grand joie, à grand deuil ils s’aimèrent, puis en moururent un même jour, lui par elle, elle par lui. Aux temps anciens, le roi Marc régnait en Cornouailles…

Mon avis : J’ai découvert Tristan et Yseut avant d’aller découvrir l’île Tristan dans la baie de Douarnenez. C’est un lieu que je voulais visiter absolument et que vous voyez en arrière-plan sur ma photo. J’ai enfin comblé une lacune dans ma culture générale ! C’est une légende pleine d’amour, mais un peu longue malgré tout. L’île est très belle, même sans avoir lu le roman, et rien n’y renvoie à ce couple mythique dans la culture française. C’est un classique à avoir lu une fois dans sa vie mais que je ne relirai pas une seconde fois. Je me suis tout de même sacrément ennuyée.

The Birth Order Book – Dr. Kevin Leman

« Firstborn girls who grow up under a very perfectionistic, critical father are often hard on themselves and put themselves in situations that aren’t healthy as they look for the love, affirmation, and acceptance they didn’t get from their own father. »

Résumé : With insight and wit, Dr. Leman offers readers a fascinating and often funny look at how birth order affects personality, marriage and relationships, parenting style, career, and children.

Mon avis : Ma collègue m’a conseillé ce livre non-traduit en français qui nous parle des caractères des enfants en fonction de leur place dans la fratrie, mais aussi de la façon dont les parents devraient s’y adapter en les élevants. Je l’ai trouvé tellement intéressant ! J’ai reconnu tous mes frères et sœurs et tous mes amis dans ce qu’il expliquait, c’est assez bluffant. Si vous lisez en VO, je vous le conseille vraiment ! Il faut juste savoir que l’auteur est un fervent croyant chrétien, il y a donc quelques mentions à Dieu par ci par là (pour celles et ceux qui ne partagent pas sa foi, on peut en faire abstraction très facilement). Mais c’était une lecture très enrichissante qui m’a apporté quelques points de réflexions pour l’avenir.

Promis, on reste amis ! – Juliette Bonte

« Finalement, écouter son cœur est primordial. Même quand sa proposition consiste à s’engager sur un petit chemin tortueux et inconnu alors que la grande autoroute confortable patiente à côté. »

Résumé : Washington. Ils sont quatre amis qui partagent une maison… et tout le reste : les courses et le ménage, les rires et les peines, les bonnes nouvelles et les problèmes ! Janhvi aimerait vraiment que sa vie sentimentale soit aussi simple et naturelle que le cycle migratoire des baleines. Malheureusement, elle lui donne autant de fil à retordre que la préparation de sa future exposition, et pour cause : elle vient de se faire larguer. Encore.
Peter aimerait vraiment guérir son addiction à Janhvi comme il soigne les animaux éclopés qui échouent dans son cabinet. Car il doit se rendre à l’évidence : à trop attendre, il est en train de passer à côté de sa propre vie.
Graham aimerait vraiment que la procédure d’adoption initiée avec son mari, Leandro, aboutisse enfin. Pour pouvoir être un père attentionné et présent ; tout ce qu’il n’a pas eu la chance de connaître avec ses parents retranchés dans leur Écosse natale depuis son coming out.
Leandro, lui, aimerait vraiment que le destin ait un meilleur sens du timing. Car devoir gérer le débarquement de ses beaux-parents, qui ignorent son existence, en plus des problèmes de cœur de ses amis, ça risque de faire beaucoup.

Mon avis : L’été doit être un des rares moments de l’année où je lis des pures romances contemporaines en dehors de Noël. J’avoue qu’autrement, je lis plutôt des romans contemporains dans lesquels il y a évidemment un peu d’amour, souvent mélangé à un peu d’historique, mais pas de la romance à proprement parler où l’intrigue ne tourne qu’autour de ça. En tous cas, je n’en ai pas l’impression ! Mais pour le coup, j’ai choisi le dernier roman de Juliette Bonte et comme d’habitude, j’ai adoré ! J’aime sa plume, j’aime le fait qu’elle ne se cantonne pas à la romance mais qu’elle explore aussi toujours le cercle amical des protagonistes, j’aime les thèmes qu’elle aborde. Il est léger, se lit très vite et aborde tout de même des questions importantes. Lu en moins de 24h, j’ai vraiment passé un très bon moment !

On ne touche pas – Ketty Rouf

« Le corps tombe, mais refuse de céder. Je suis professeur de philosophie, je fais de la résistance. C’est à ça que sert la philo : s’opposer à ce que l’existence soit une fatigue sans raison. »

Résumé : Joséphine est prof de philo dans un lycée de Drancy. Elle mène sa vie entre Xanax, Tupperware en salle des profs, et injonctions de l’Éducation nationale qui lui ôtent le sentiment d’exister. Sauf que…
Chaque nuit, Joséphine devient Rose Lee. Elle s’effeuille dans un club de striptease aux Champs-Élysées. Elle se réapproprie sa vie, se réconcilie avec son corps et se met à adorer le désir des hommes et le pouvoir qu’elle en retire. Sa vie se conjugue dès lors entre glamour et grisaille, toute-puissance du corps désiré et misère du corps enseignant. Mais de jouer avec le feu, Rose Lee pourrait bien finir par se brûler les ailes. Récit d’un affranchissement, réflexion bouleversante sur l’image de soi et le rapport à l’autre, ce premier roman hors norme de Ketty Rouf fait voler en éclats les préjugés sur le sexe et la société.

Mon avis : Peut-être celui de la sélection que j’ai le moins aimé, ou que je n’ai pas su apprécié à sa juste valeur, je pense. Lu en un après-midi pendant les vacances, On ne touche pas ne m’a pourtant pas totalement convaincu. Si l’idée de base était très intéressante, je n’ai pas trop apprécié la forme. J’étais à distance de l’héroïne, alors que j’avais envie de la soutenir à fond. J’étais vraiment d’accord avec ce qu’elle fait, et tout ce qu’elle dit, mais il me manquait de l’émotion. Cette ambivalence ne m’a pas vraiment permise de refermer ce livre en me disant qu’il m’avait apporté quelque chose. Tant pis, ce sera pour une prochaine fois, ça ne peut pas prendre à tous les coups !

L’innocence des bourreaux – Barbara Abel

« L’enfance est un manteau dont il est douloureux de se devêtir quand , dans le monde des adultes, la tempête fait rage. »

Résumé : Dans une supérette de quartier, quelques clients font leur course, un jour comme tant d’autres. Parmi eux une jeune maman qui a laissé son petit garçon de trois ans seul à la maison devant un dessin animé. Seulement quelques minutes le temps d’acheter des couches pour la nuit.
Parmi eux, un couple adultère. Parmi eux une vieille dame et son aide familiale, un caissier qui attend de savoir s’il va être papa, une mère en conflit avec son adolescent.
Des gens normaux, sans histoire, ou presque.
Et puis un junkie qui, à cause du manque, pousse la porte du magasin, armé et cagoulé.
Mais quand le braquage tourne mal et que, dans un mouvement de panique, les rôles s’inversent, la vie de ces hommes et femmes ordinaires bascule dans l’horreur.
Dès lors, entre victimes et bourreaux, la frontière est mince. Si mince…

Mon avis : Et si chacun d’entre nous avait une part sombre ? C’est l’idée que propose le roman L’innocence des bourreaux de Barbara Abel. Je dois dire que si l’écriture ne m’a pas particulièrement subjuguée, j’ai été complètement surprise par l’histoire. Je ne m’attendais pas à la moitié des événements du récit et ça en fait pour moi un roman à découvrir ! Je sais d’ailleurs déjà à qui je vais l’offrir à Noël… la noirceur des personnages est réaliste, et même si le combo semble peu vraisemblable, elle couvre tout de même des problématiques réelles de notre société qui peuvent tout à fait entrer en collision. Difficile d’en dire plus sans spoiler, mais c’était une bonne surprise. Merci à @Stéphanie pour cette lecture différente de ce que j’ai l’habitude de lire !

**

Retrouvez toutes mes photos et tous mes avis sur Instagram quasiment dés la fin de ma lecture sur mon compte Pepparshoes !

Et voilà, on arrive au bout de cette sélection du jour ! J’espère que vous aimez ce types d’articles, plus courts et plus rapides et qui me permettent de gagner du temps également. Qu’en pensez-vous ? Avez-vous aimé ces lectures, ou pas du tout, au contraire ? Dites-moi tout en commentaire !

10 réflexions sur “Quelques livres dévorés en Bretagne : du développement personnel à la romance !

  1. J’espère que vous avez passé de bonnes vacances! J’aime bien le nouveau format de votre blog, même si on vous lira moins souvent, c’est tout aussi intéressant. Je ne connais pas les romans cités mais je vais relire la chronique pour voir si quelque chose me plairait. Espérant vous relire bientôt, c’est toujours un plaisir.

    • Merci beaucoup pour votre commentaire Isabelle ☺️ en effet, ce sera moins souvent mais c’est un compromis toujours plus intéressant que d’arrêter complètement 😁 je ne vous souhaite de belles lectures si vous décidez de vous lancer dans un de ces romans 😁

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.