Linea Nigra de Sophie Adriansen

Bonjour à tous !

Dernier article pour le Prix des Lectrices Charleston, dont la lauréate sera annoncée bientôt ! En attendant, voici ce que j’ai pensé de Linea Nigra, le dernier roman de Sophie Adriansen sortie en poche chez Charleston, en même temps que son nouveau grand format : Hystériques. Merci à la maison d’édition pour cette lecture enrichissante !

Stéphanie est heureuse. Heureuse avec Luc et heureuse d’être enceinte, car cet enfant sera la consécration de leur amour. Elle aime la ligne brune apparue sur son ventre, symbole des changements qu’elle sent déjà s’opérer en elle. Stéphanie est heureuse, et pourtant… Les doutes ne tardent pas à arriver et à se multiplier, la maternité n’est pas ce à quoi elle s’attendait. Le post-partum se révèle un territoire obscur. Était-elle vraiment préparée à ce tsunami ? En quête de réponses, elle se rend vite compte, au contact d’autres femmes, d’une réalité simple : on ne naît pas mère, on le devient. Chacune à sa manière.

Ce roman se divise en deux parties, pour moi. Tout d’abord, nous rencontrons Stéphanie, une jeune femme qui aime Luc, et nous prend par la main afin de nous raconter leur histoire. L’amour est-il un ruisseau d’eau claire et limpide où tout semble tout le temps une évidence ? Absolument pas. L’autrice m’a vraiment touché à travers ce point de vue, où même le questionnement sur la maternité reflète entièrement cet état de faits : on n’est jamais sûre de rien. Au fil des pages, au fil de sa grossesse également, elle nous livre tous ses doutes, ses questionnements, ses recherches sur l’accouchement, sur la relation parentale, sur les familles recomposées comme nous en connaissons tant.

Puis vient le moment tant attendu, tant craint parfois également. Et ce n’est pas grave. Je ne suis pas mère et ne compte jamais le devenir, ce que j’assume entièrement. Pourtant, j’ai aimé le côté que j’ai trouvé déculpabilisant. Cela dit, j’ai aussi lu des avis qui ne sont pas d’accord, de personnes qui se sont senties jugées en tant que mères, je tiens également à le souligner. Mais pour ma part, j’ai aimé que Sophie Adriansen aborde ces sujets sans tabous, notamment les violences gynécologiques et le manque de choix qu’on nous impose souvent, en tant que femmes. Et que même lorsqu’on a choisit une façon de faire, on nous empêche de vivre ce moment comme nous l’entendons.

« Le vrai progrès ne serait-il pas que chacune ait le choix ? »

En terme d’écriture, je dois admettre que j’ai trouvé le roman un peu trop long. Une bonne centaine de pages en moins n’auraient pas été de refus. Et très sincèrement, j’ai sauté tous les chapitres où elle s’extasie devant son bébé, mais c’est très personnel. Je les ai trouvé un peu niais. Par contre, j’ai vraiment apprécié l’alternance de contenu. On passe de moments fictifs de la vie de Stéphanie a des réflexions plus personnelles, à des articles, ou même des lois. Ainsi, le roman se lit vraiment très rapidement malgré ses 600 pages !

Linea Nigra est un roman fluide et prenant que j’ai vraiment apprécié de lire. Le contenu est bien varié, le discours parfois un peu sec mais en même temps, quand il faut dire les choses, il faut les dire clairement et sans retenue, et c’est exactement ce que fait l’autrice. Je l’ai transmis à mon tour à ma meilleure amie Biocéliande, je suis curieuse d’avoir son avis !

Mes autres chroniques des romans sélectionnés pour le Prix des Lectrices 2021 :

Et en ce moment sur ma page Instagram – concours pour gagner La belle de Jérusalem, également sélectionnée pour le prix :

14 réflexions sur “Linea Nigra de Sophie Adriansen

  1. 600 pages en effet c’est une bonne quantité. Je suis comme toi, je ne veux pas spécialement d’enfant mais du coup je ne sais pas si ca serait une lecture qui m’intéresserait. Mais merci de ton retour !

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.