Rendez-vous au café du bonheur de Lucy Diamond

Bonjour à tous !

Quand les beaux jours arrivent, je suis toujours partante pour un roman feel-good. Et ça tombait bien, puisque celui-ci est présélectionné pour le Prix des lectrices Charleston 2021 ! Ni une ni deux, j’ai tenté, et je l’ai dévoré. Un grand merci aux éditions Charleston pour cette lecture.

Evie Flynn a toujours été le mouton noir de sa famille si parfaite : une rêveuse, vagabonde dans l’âme, contrairement à ses soeurs aînées. Elle s’est d’abord rêvée actrice, puis photographe et chanteuse, mais sans grand succès. Lassée de ces échecs, elle s’est construit une vie raisonnable : entre un travail qu’elle déteste et un fiancé très terre à terre (pour ne pas dire ennuyeux), elle regarde sa vie défiler sous ses yeux. Mais quand sa tante préférée décède dans un accident de voiture, lui léguant le petit café qu’elle tient sur le port de Carrawen Bay, Evie n’hésite pas longtemps avant de tout plaquer pour vivre pleinement cette aventure…

Vous êtes fans de Jenny Colgan ? Fan d’Annie Darling ? Vous êtes au bon endroit alors, cette chronique est pour vous ! J’adore les romans feel-good où la personnage principale envoie tout balader pour ouvrir une boutique qui fait plaisir dans un endroit cool. En général, c’est près de la mer, ou dans un petit quartier mignon d’une capitale, ici c’est bien la côte anglaise qui est à l’honneur, avec sa météo, son ambiance vacancière et surtout… l’humour anglais ! J’adore ce cynisme, c’est vraiment tout moi. Je trouve que ça donne un petit peps aux dialogues, tant que c’est avec parcimonie et pour le coup c’est vraiment très bien dosé et l’histoire nous dépayse. J’ai eu très envie de manger des scones !

Evidemment, Lucy Diamond ne casse pas les codes du genre, elle est même en plein dedans, donc si vous cherchez de la surprise, passez votre chemin. Mais franchement, j’ai adoré ! Pour tout vous dire, j’ai pris un tel plaisir à ma lecture que j’ai dévoré les plus de 400 pages en même pas 24h. Pourtant, l’histoire commence doucement. On découvre la vie un peu plan-plan d’Evie, et elle va en baver, surtout avec le décès de sa tante, avant que la joie commence. Donc le roman est vraiment progressif en terme de feel-good, comme souvent dans ce genre de romans.

« Les rêves ont toujours l’air merveilleux dans l’enthousiasme de l’instant. Le lendemain matin, ils apparaissent sous un autre jour. »

Pour moi, Evie, c’est vraiment madame Tout le monde ! Combien de personnes sont dans sa situation, mais n’ont pas un héritage qui leur tombe dessus pour changer de vie ? Combien se retrouvent coincés dans une routine qui ne leur correspond pas du tout et vivent plein de regrets ? Ce sont des questions que je me pose beaucoup en ce moment, en observant les gens autour de moi, donc vraiment, ce roman arrivait au bon moment. J’ai adoré le caractère de la jeune femme, assez équilibré, et j’ai eu envie de donner des briques comme repas à son petit-ami et ses sœurs. On les aime ou on les déteste ces personnages secondaires, en tous cas ! Je suis passée par toutes les émotions dans ce récit, et j’en redemande !

Rendez-vous au café du bonheur est un très chouette roman feel-good, avec ce qu’il faut de personnages chouettes, ce qu’il faut de personnages agaçants, une bonne dose bien gérée d’humour anglais, et juste ce qu’il faut pour avoir envie de manger des scones et de boire du thé. Bref, j’ai adoré !

Mes chroniques de deux autres finalistes du Prix des lectrices 2021 :

19 réflexions sur “Rendez-vous au café du bonheur de Lucy Diamond

  1. Quand tu as parlé de Jenny Colgan, tout de suite j’ai voulu lire le livre (pourtant, je n’ai encore jamais lu Colgan, j’ai juste un roman dans ma PAL depuis une éternité…), mais alors, l’humour anglais… J’adore ! Et le reste de ta chronique donne tout autant envie alors je l’ai noté dans ma liste d’envies 😉

  2. Il me tente beaucoup, j’aime bien avoir toujours un livre du genre d’avance dans ma bibliothèque pour les jours où j’ai un coup de mou… si tu aimes ceux du genre, tu devrais adorer les romans d’Abby Clements !

  3. Pingback: Linea Nigra de Sophie Adriansen | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.