De Cinq à Sept d’Olivia Koudrine

Bonjour à tous,

Il y a de ça un moment, les éditions du Cherche-Midi m’ont proposé de lire ce roman sur un sujet peu traité en littérature : le cancer du sein. Un merci à eux pour cet envoi, même si cette lecture n’était pas pour moi.

4 portraits de femme d’une grande justesse.
Un certain 17 décembre, il est dix-sept heures.
Charlotte, Parisienne de quarante-huit ans, se prépare à retrouver son jeune amant dans un petit appartement.
Au même moment, à Deauville, Fanny, trente-deux ans, s’occupe d’une cliente bavarde qu’elle n’écoute pas. Elle pense à son fils en pleine crise adolescente, qu’elle élève seule.
À Besançon, Gislaine, la cinquantaine, aide-soignante, profite de son jour de congé pour faire le ménage, malgré son mal de dos, avant de préparer le dîner pour ses filles et son mari.
Tandis qu’à Neuilly, Simone, soixante-quinze ans, attend son kiné. Veuve, elle vit seule et ressasse ses souvenirs.

Quatre femmes, leur quotidien, leurs amours, leurs rires et leurs larmes… Quatre femmes qui n’ont rien en commun, avant que tout bascule. Le même jour, entre cinq et sept, dans un lieu différent, un radiologue annonce à chacune qu’elle a un cancer du sein. Un choc qui met en lumière la précarité de l’existence, qui pose la question de la féminité, du regard des autres et des proches face à la maladie.
L’ombre de la mort fait doucement chavirer les certitudes et retrace les lignes d’un destin inéluctable. Une épreuve qui les aidera à se réapproprier leur vie.

Étrangement, j’ai mis longtemps avant de me lancer dans la lecture de ce roman, que je repoussais sans cesse. Je n’arrivais pas à mettre le doigt sur le « pourquoi » de cette impression, mais ce n’était pas évident. Finalement, durant le confinement, j’ai eu envie d’attaquer cette PAL dite urgente et qui pourtant prenait la poussière, et j’ai sorti De cinq à sept d’abord dans ma baignoire, puis sur ma terrasse un soir de printemps, puis un autre soir, et encore un autre soir. Et mon intuition s’est révélée juste, il n’était tout simplement pas fait pour moi. C’était laborieux d’avancer, alors que j’avais tant envie de l’aimer parce que la problématique me touche et qu’elle est si importante.

Dispositifs Vecteur gratuit

Malheureusement, je n’ai pas apprécié les personnages, ces 4 femmes que j’aurai tant voulu aimer, mais à qui je n’arrivais pas du tout à m’identifier. Pourtant, ce sont des femmes comme les autres, avec des histoires qui méritent d’être entendues, sans aucun doute. Mais elles me semblaient lointaines, inaccessibles, comme cachées dans un brouillard. C’est terrible, parce que j’aurai voulu les prendre dans mes bras, mais… je n’arrivais tout simplement pas a être leur amie, et c’est quelque chose dont j’ai besoin lorsque je lis un livre. J’ai la nécessité de m’attacher au moins à un personnage important de l’histoire. Là, ce n’était pas dans mes cordes.

« La franchise est un luxe dont elle se passe, hélas, depuis bien longtemps. « 

La thématique du cancer du sein met longtemps avant d’être abordée, ou alors ce n’était qu’une impression, mais on tournait beaucoup autour des problèmes de ces femmes qui me donnaient l’impression d’avoir baissé les bras. La solitude est également une problématique importante, à laquelle elles doivent faire face. Je pense que j’ai ressenti un trop important soucis de rythme, il me manquait de la vivacité, de la joie dans cette lecture, même bien avant l’annonce de la maladie, et le côté un peu terne et triste n’a tout simplement pas suffit pour me parler.

Dispositifs Vecteur gratuit

Je n’ai malheureusement pas adhéré à l’écriture de l’autrice alors que j’avais vraiment envie d’aimer ce roman. Mais le fait est que je me suis ennuyée et qu’il ne m’a tout simplement pas emballé plus que ça. Dommage !

Ces romans publiés aux éditions du Cherche-Midi que j’ai adoré :

Une réflexion sur “De Cinq à Sept d’Olivia Koudrine

  1. Pingback: Bilan #73 : Juillet 2020 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.