Bienvenue à Korototoka de Anne Østby

Bonjour à tous !

Et si une autrice norvégienne nous emmenait au bout du monde, sur les chaudes îles Fidji, au moins en pensées ? Un petit voyage entre copines s’impose, peu importe l’âge ! Merci aux éditions NiL pour cette découverte.

Sina, Maya, Ingrid et Lisbeth reçoivent un jour une lettre qui vient perturber leur vie monotone. Cette lettre leur a été adressée par Kat – Kat l’aventurière –, une vieille amie de lycée qui n’a cessé de voyager, une fois son diplôme en poche : « Viens ici ! Laisse derrière toi tout ce qui n’a pas marché. Emporte seulement ce qui compte encore pour toi et installe-toi dans une chambre à Vale nei Kat, autrement dit ‘la maison de Kat’. Cet endroit nous permettrait peut-être de nous retrouver, et s’il n’y a rien à retrouver, à nous de créer quelque chose de neuf ! » Et voici nos cinq amies prêtes à tenter le coup. Après tout, à l’approche de la retraite, pourquoi pas tout plaquer pour aller vivre dans une plantation de cacao aux îles Fidji ?
À nouveau réunies à l’autre bout du monde, au milieu de l’océan Pacifique, les cinq amies vont fabriquer du chocolat – ensemble.

Bienvenue à Korototoka, où il n’est jamais trop tard pour réaliser ses rêves.

On prend tous de l’âge, personne n’y échappe, et puis la vie suit son cours. Certains naissent avec plus de chances que d’autres, d’autres se créent des opportunités, puis arrive un moment où on fait le bilan de sa vie. C’est ce qui arrive à ce groupe d’amies qui vont toutes se retrouvées à Korototoka, une île des Fidji, conviées par Kat. Chacune des protagonistes prend la parole dans cette histoire, et nous conte le récit de sa vie, de ses choix, de ses succès mais surtout de ses regrets. On apprend à connaître chacune d’entre elles, sauf peut être Maya, pour des raisons qui lui sont propres et que je ne peux pas détailler. Si je devais choisir une amie que j’ai préférée aux autres, ce serait sûrement Ingrid, qui vit une réelle transformation, et qui décide de croquer la vie à pleine dent avec son alter-ego Vilgrid. Les autres sont plus en retraits et plus amères. (La référence à la fève de cacao, vous avez vu ?)

Composition réaliste de branche de cacao avec image de fruits de cacao sur un membre avec des feuilles et des haricots Vecteur gratuit

Je crois d’ailleurs que c’est ce point là qui m’a le plus chagriné. Il y a de nombreux non-dits, comme souvent dans ces générations là, en réalité. Il y a également beaucoup de regrets, et finalement le nœud ne se dénoue que très tardivement. J’aurai aimé peut-être plus de joies. La chronologie est assez espacée, en plus, il y avait donc de quoi introduire des passages plus légers, qui n’auraient peut-être pas tout à fait servis le récit, mais alléger un peu l’atmosphère, ce  que je trouve tout aussi important.

« Être présent pour l’autre, voilà l’idée de base ! Partager les vieilles années avec quelqu’un qui se rappelle aussi vos jeunes années. Acheter des loupes de lecture à la pharmacie par paquet de 5 et se chamailler pour savoir à qui les montures vont le mieux. Plaisanter à propos des brûlures d’estomac et des bas de contention. Considérer une peau d’orange sur les cuisses comme un paysage lunaire méritant des explorations approfondies. Être un soutien les unes pour les autres, sans bureaucratie, sans que le temps soit mesuré, un soutien basé sur la reconnaissance et la fidélité. Retrouver ce qui fut jadis, construire la fin autour de ce que nous avions commencé. »

Cela dit, j’ai tout de même apprécié ce roman dans sa globalité. Les problématiques abordées sont très importantes, comme la maternité et la non-maternité, aussi, l’éducation des enfants, les choix que l’ont fait pour soi et les décisions que l’on prend pour les autres, et puis le recul sur tout cela. En prenant de la distance physique avec leurs vies en Norvège, Kat, Sina, Maya, Ingrid et Lisbeth prennent aussi du recul sur leurs existences, ce qui inclut leurs relations familiales, mais mettent aussi en perspective ce qu’elles sont devenus face à ce qu’elles aimeraient être. Et c’est finalement une jolie leçon de vie.

Composition réaliste de branche de cacao avec image de fruits de cacao sur un membre avec des feuilles et des haricots Vecteur gratuit

Une histoire d’amitié, un peu de chocolat et surtout de beaucoup de recul sur la vie, avec des remises en questions existentielles, voilà ce qu’est Bienvenue a Korotoka. Je ne dirai pas que c’était un roman feel-good, il lui manquait de la nuance, mais j’ai tout de même bien aimé cette mise en perspective de la vie qui passe.

Résultat de recherche d'images pour "editions NiL"

Et n’oubliez pas, en période de déconfinement comme autrement, de soutenir votre libraire !

Et sinon, aux éditions du NiL, vous pouvez aussi découvrir :

3 réflexions sur “Bienvenue à Korototoka de Anne Østby

  1. Pingback: Bilan #71 : Mai 2020 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.