Les secrets de Cloudesley de Hannah Richell

Bonjour à tous !

Eh non, vous ne rêvez pas, c’est bien une chronique toute fraiche et non planifiée depuis 1 mois ! C’est grâce à l’amie Satine’s Books, d’ailleurs, puisque nous avons découvert ce très chouette roman du cercle Belfond ensemble, et adoré ensemble.

Quand un manoir de famille anglais recèle un terrible secret, celui des amours interdites entre une femme du monde et un peintre célèbre de l’après-guerre… Maggie, artiste de 25 ans, a mis les voiles pour l’Australie après une rupture avec son ami d’enfance et fiancé, Gus. Un jour, un appel de l’hôpital : Lillian, sa grand-mère chérie, celle qui l’a élevée, vient d’avoir une attaque. Aussitôt, Maggie s’envole direction l’Angleterre et la petite ville de Clouds Green dans la campagne du Buckinghamshire. Au chevet de Lilian, elle lui promet de la ramener chez elle, au manoir de Cloudesley. Mais Maggie se rend compte que la maison de son enfance a perdu de sa superbe : la poussière a colonisé les lieux, les fuites d’eaux et les dettes s’accumulent. Au fil des années, la fortune de feu Charles Overton, riche marchand d’art, s’est réduite comme peau de chagrin et les promoteurs immobiliers rodent tel des vautours. La jeune femme est bien décidée à remuer ciel et terre pour sauver le domaine mais la tâche s’annonce ardue. Elle ne sait pas encore qu’entre ses vieux murs, la demeure abrite un trésor mais aussi un terrible secret. Car soixante ans auparavant, le temps d’un été, Lillian a connu une passion dévastatrice, dangereuse, et a vu sa vie basculer… Maggie parviendra-t-elle à sauver Cloudesley ? La révélation du secret de Lillian lui permettra-t-elle de faire la paix avec son propre passé ?

Les secrets de Cloudesley me faisait de l’œil rien qu’à cause du titre. Je suis vraiment une personne hyper curieuse, donc s’il y a des secrets à découvrir, je suis au taquet. En plus, j’aime les maisons mystérieuses, à défaut d’être hantées, si je ne dois pas dormir dedans (et ça me fiche la trouille aussi, restons honnêtes). Donc forcément, une partie de la maison partiellement brûlée, une aile fermée à clé, une mamie qui ne dit pas un mot sur son passé, et qui part tout le temps dans ses souvenirs, je suis plus qu’accrochée. Et pour vous dire à quel point : j’ai lu le roman en 2 temps. D’abord, j’ai lu une soixantaine de pages et j’ai du m’arrêter par manque de temps. Puis, dimanche, je me suis posée et j’ai lu tout le reste. Ce qui nous fait quand même quasiment 300 pages d’une traite ! Forcément, puisque l’écriture est addictive. La narration est bien proportionné, on alterne entre Maggie et Lillian, sa grand-mère, dans des chapitres assez courts, ou qui se lisent hyper vites puisqu’on a envie de savoir la suite tout le temps.

Conception créative de paon Vecteur gratuit

Les personnages sont ce que j’ai préféré dans ce roman. Ils sont tous très humains, avec une volonté assez forte, et des traits de personnalité divers. Lillian est très loyale à sa famille. C’est un des personnages les plus altruistes que j’ai pu découvrir dans une histoire, je crois bien. Elle rêve de vivre sa vie, mais ne peut tout simplement pas parce qu’elle a beaucoup trop d’amour en elle. Alors qu’au début Maggie est un peu égoïste, elle va éclore au fil des pages et devenir de plus en plus comme sa grand-mère, accepter ses responsabilités, corriger ses torts. Elle démontre bien que dans la vie on a le choix de qui on veut devenir, et comment on peut atteindre un objectif, aussi par amour, c’était une très belle évolution. Charles est un renard la nuit, et un paon le jour, et illustre parfaitement bien la couverture… Il est hyper intense et me fait toujours froid dans le dos. Et Albie, oh Albie… mon cœur pleure pour ce petit garçon qui va devenir un homme perturbé, pour des raisons légitimes, un petit oiseau qui s’est brûlé les ailes. Il y a aussi de nombreux autres personnages secondaires que j’ai beaucoup aimé, mais surtout, la maison. Cloudesley est un personnage à part entière dans ce roman, tant nous avons envie de la découvrir de fond en comble, et de percer ses mystères, d’ouvrir la porte vers l’aile ouest, de fureter dans les appartements de l’ancienne maitresse du manoir, de tout explorer.

« Quelqu’un m’a dit un jour que si tu voulais gâcher ta vie et devenir artiste, il fallait le faire pour de bon. Sauter tête la première. Ne surtout pas faire les choses à moitié. « 

Une fois que l’on referme ce roman, on se rend compte de la profondeur de ce qu’il cache. Il y a tellement de choses à analyser, tant de comparaisons et de métaphores à mettre à jour ! Avec Pauline, nous ne nous arrêtions plus d’explorer ce texte, c’était vraiment intéressant. La relation à la parentalité, notamment, dans les relations entre Albie et son père et plus tard à sa fille, la façon dont Maggie perçoit ses parents, ces exigences que nous avons envers eux sans nous soucier de ce qu’ils ont vécu eux-mêmes plus jeunes. La relation entre Lillian et Jack, tout ce qu’elle a de beau et qu’elle met à jour sur le cœur d’une personne et l’amour véritable. Même dans les scènes, certaines font écho à d’autres, ce qui est rare ! Le cadre est lui aussi magnifique, on avait l’impression d’explorer la campagne anglaise à bicyclette, ce qui ajoute au charme de l’ensemble.

Conception créative de paon Vecteur gratuit

Honnêtement, Pauline et moi pourrions vous faire une dissertation sur ce roman tant il y a à dire, donc je me force à m’arrêter. Mais vous pouvez ressentir que je l’ai trouvé profond, intéressant et vraiment prenant. Je ne peux que vous le recommander, finalement !

Résultat de recherche d'images pour "logo le cercle belfond"

La chronique de Pauline

Vous aimerez ce roman si vous avez apprécié :

13 réflexions sur “Les secrets de Cloudesley de Hannah Richell

  1. Un grand merci pour cette belle discussion autour du roman. Nous aurions eu une belle note à notre dissertation sur ce roman ♥

    Merci pour tout le reste. Je suis heureuse d’avoir fait cette lecture avec toi et cette chronique si particulière. ♥

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.