Bazar littéraire #9 : Lectures rapides pour une PAL allégée !

Bonjour à tous !

Je reviens pour un Bazar Littéraire ! Et cette fois-ci, je viens vous parler de mes lectures de vacances. J’avais comme objectif de lire un roman par jour pendant 15 jours, et j’ai joliment raté mon coup. Forcément, puisque j’avais aussi comme objectif de lire la première intégrale des Aventuriers de la mer. Oui, je suis la logique en personne… Bon, une fois que je me suis rendue compte que cet objectif serait inatteignable, je me suis dis que faire baisser ma PAL sous les 500 serait aussi plutôt pas mal, et c’est ce que j’ai fais grâce à ces petits romans que j’ai vachement bien aimés.

Comme un livre ouvert de Liz Kessler

Résumé : Ashleigh Walker est amoureuse. Au sens le plus intense et bouleversant du terme. Un amour inconditionnel qui la consume. De quoi oublier de s’inquiéter pour ses mauvais résultats scolaires. De quoi lui faire oublier le mariage de ses parents qui s’effondre. Il y a juste une chose qui la perturbe… Pourquoi n’est-ce pas Dylan, son petit ami qui la met dans cet état, mais plutôt Mademoiselle Murray, sa prof d’anglais ?

Mon avis : J’adore la collection New Way pour son côté engagé. Dans ce roman, la thématique de la découverte de son homosexualité est abordée. Liz Kessler en fait le sujet principal de son récit. Il était intéressant de voir Ash se développer. Elle m’a beaucoup touché dans sa vulnérabilité mais aussi dans l’équilibre vital qui apparait chez elle. J’ai aussi beaucoup apprécié l’idée qu’un.e professeur.e puisse tout changer pour le meilleur dans une vie, qu’il ou elle puisse permettre la découverte de soi, que ce soit émotionnellement ou intellectuellement. Chaque enseignant.e a un impact sur ses élèves, consciemment ou non, et par conséquent sur son développement ou son avenir. Alors, dans le résumé, il est dit qu’Ash tombe amoureuse de sa prof d’anglais, mais rassure-vous, on reste dans du Young Adult et il n’y a rien de répréhensible qui se passe dans cette histoire. Bref, j’ai beaucoup apprécié.

Pëppo de Séverine Vidal

Résumé : « Salut mon frère Je pars à La Jonquera. Occupe-toi des petits. Je reviendrai. »

Elle a déconné, Frida. J’ai déjà du mal à m’en sortir quand j’ai que moi à gérer, alors je comprends pas comment elle a pu croire une seconde que je pourrais faire ça. Tout seul. Je sais même pas comment on chauffe un biberon. Mettre une couche dans le bon sens. D’ailleurs tout le monde le dit toujours, et Tonton Max en tête : Pëppo t’as pas de bon sens. Je suis coincé. Pëppo, mon gars, t’es coincé. Gravement. Et tout ce que tu vas faire, à partir d’aujourd’hui et jusqu’au retour de Frida, tu le feras deux mômes sur les bras. Ou dessous. Je sais même pas comment ça se porte des bébés.

Mon avis : J’avais envie d’une lecture rapide et légère pendant mes congés, et je me suis donc lancée dans Pëppo. J’avais déjà beaucoup apprécié Quelqu’un qu’on aime de l’autrice. Encore une fois, elle nous emmène à l’aventure, le temps d’un été. Au départ, j’avoue que j’étais un peu étonnée et que je n’arrivais pas trop à apprécier Pëppo, qui est un garçon très étrange et déconnecté de ses émotions. Mais au fil des pages, j’ai été vraiment embarquée dans sa vie. Il s’est ouvert, mais surtout, il m’a ouvert l’esprit. Et finalement, j’avais l’impression d’être en vacances dans ce camping et de passer mon temps avec lui et sa bande, sa famille, à profiter de l’ambiance, de l’humanité et du côté très chaleureux de l’histoire qu’on nous raconte. Bref, je suis très positivement surprise de mon ressentie final !

Combien de temps d’Amélie Antoine

Résumé : Nous sommes aujourd’hui le 16 janvier 2009. En août 2008, après deux longs mois d’examens, ma mère a appris, à cinquante ans, qu’elle avait un cancer du poumon. Voici, du mieux que je pourrais la raconter, l’histoire d’une personne parmi des millions d’autres

Mon avis : Il est toujours difficile de trouver les mots pour parler d’un livre qui nous permet d’entrer dans la vie et dans le cœur d’une autrice. Si vous me suivez un peu, vous savez que j’adore Amélie Antoine. J’ai lu tous ses romans, sauf Fidèle au poste, et aucun ne m’a déçu. J’ai été très touchée par ce récit, et je crois qu’il est difficile de ne pas l’être. L’autrice se met à nue face à ses lecteurs, en livrant tous ses sentiments et toutes ses émotions. Elle nous montre qu’on a le droit d’être en colère, d’être triste, de continuer à vivre… J’ai beaucoup reconnu ma mère en elle, quand mon grand-père est décédé d’un cancer généralisé, et en réalité, ça fait beaucoup de bien de se rendre compte qu’on n’est pas les seuls à ressentir toutes ses émotions, et en même temps ça fait mal de constater que nous sommes tant à être touchés. Je ne le conseille pas vraiment à ceux qui sont entrain de vivre une tragédie pareille, et pourtant, je pense que chacun devrait décider pour lui-même si lire cette histoire peut lui faire du bien. En tous cas, pour ma part, j’en ai été bouleversée.

Never Never Saison 2 de Colleen Hoover & Tarryn Fisher

Résumé : Silas et Charlie sont toujours frappés par la même affliction : ils ont perdu tous leurs souvenirs.
Ils en savent un peu plus sur eux-même mais ignorent encore la raison de leurs problèmes.
Ils vont devoir continuer à enquêter sur leur passé, explorer chaque piste, chaque petit indice qu’ils ont laissé derrière eux.
Il en va de leur avenir et peut-être de leur bonheur.

Mon avis : J’avais découvert le premier tome durant mes vacances de Noël en Islande et il m’avait beaucoup intrigué. Par manque de temps, je ne me suis pas lancée dans la suite, mais mes vacances d’été (décidément !) et ma lecture de November 9 m’ont donné envie de les sortir de là. En tous cas, je me souvenais encore très bien du premier roman et surtout de la fin. J’ai pu reprendre là où je l’avais laissé et j’étais très surprise de la tournure des évènements, surtout pour Charlie ! L’histoire se transforme en enquête, et j’étais scotchée à mon bouquin, sans pouvoir le lâcher. C’est, à mes yeux, le meilleur des trois !

Never Never Saison 3 de Colleen Hoover & Tarryn Fisher

Résumé : L’épilogue de l’histoire de Charlie et Silas : Même l’oubli ne peut séparer deux âmes soeurs.
Silas et Charlie ont maintenant mieux compris ce qui leur arrive. Ils ont réussi à développer une stratégie pour reconstruire leur passé, découvrir ce qu’ils étaient l’un pour l’autre, s’apprivoiser à nouveau.
Ils sont sur le point, ensemble, de savoir pourquoi ils perdent ainsi la mémoire. Car s’ils ont maintenant une idée claire de ce qui se passe, la cause demeure mystérieuse.
Silas et Charlie ont appris qu’ils étaient amoureux avant ces pertes de mémoire mais que cet amour s’est brisé.
Pourront-ils aussi se retrouver au-delà de cette perte de leurs souvenirs ? Car leur amour était de ceux qui ne disparaissent jamais.

Mon avis : J’ai bien apprécié cet épilogue, qui m’a aussi quelque peu surpris, et cette fois-ci du point de vue de Silas. Moins passionnant que le deuxième, mais qui permet d’avantage de s’attacher aux protagonistes que le premier, je l’ai trouvé convaincant. Franchement, je suis un peu tombée amoureuse de lui, et j’ai aimé son évolution à elle. Comme toujours chez Colleen Hoover, les personnages ont su trouver une place dans mon cœur de lectrice. Je sais que cette saga n’a pas fait l’unanimité, mais pour ma part, j’ai vraiment beaucoup apprécié.

***

Et voilà, on arrive au bout de ce bazar littéraire ! Qu’en pensez-vous ? Avez-vous aimé ces lectures, ou pas du tout, au contraire ? Dites-moi tout en commentaire !

Publicités

16 réflexions sur “Bazar littéraire #9 : Lectures rapides pour une PAL allégée !

    • Ils sont vraiment chouettes tous les 2 ! Je te conseille Comme un livre ouvert sans hésiter, il est sympa, et pour le roman d’Amelie Antoine, il est très différent de ce qu’elle propose d’habitude mais elle s’ouvre tellement dans ce récit que c’est vraiment émouvant. Donc si tu l’apprécie, je ne peux que te le conseiller ❤️

  1. J’adore ce petit rendez vous ! 🙂
    Merci pour tes avis différents, le deuxième livre me tente beaucoup 😀

    Never, never, la saga qui divise mais je suis ravie de voir qu’elle t’ait plu, c’est le principal 🙂

    • Moi aussi, je mets toutes mes lectures perso en bazar sinon je ne m’en sors plus avec les chroniques haha 😜

      Pëppo est vraiment choupi et drôle, je pense qu’il pourrait te plaire 😊

      Et effectivement, je crois que je fais partie des rares qui ont apprécié Never Never mais j’avais vraiment envie d’une lecture courte et légère et je savais à quoi m’attendre au vue de tous les avis que j’avais lu ^^

  2. Le tome 1 de « Never, never » ne m’avait pas convaincu, le tome 2 a confirmé cette impression et je n’ai pas poursuivis avec le tome 3 ce qui semble être une erreur apparemment… Je vais le glisser au milieu de ma PaL, on verra si j’accroche ou non 😉

    • Ah je pense que si tu n’as pas aimé les 2 premiers tomes tu ne vas pas aimer le 3eme non plus honnêtement ! J’ai plutôt bien aimé les 3 pour ma part, mais je savais que c’est une saga assez peu appréciée donc je ne m’attendais à rien du tout en fait.

  3. Pingback: Bilan #62 : Août 2019 | Sorbet-Kiwi

Et si vous nous donniez votre avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.