La tristesse a le sommeil léger de Lorenzo Marone

Bonjour à tous !

J’avais entendu beaucoup de bien de La tentation d’être heureux, le premier roman de l’auteur, et quand j’ai vu qu’il publiait son second roman aux éditions Belfond, je me suis lancée, en lecture commune avec Ibidouu. Et je dois dire que je suis déçue, je m’attendais à beaucoup mieux. Laissez-moi vous expliquer.

« Je m’appelle Erri Gargiulo, et je me shoote à l’espoir depuis quarante ans. »
J’ai commencé à espérer à l’âge de cinq ans, quand je me suis fait l’illusion que mes parents allaient arrêter de se disputer… J’ai espéré que mes frères seraient enlevés par des terroristes, qu’Arianna deviendrait ma petite amie, que Giulia ne pourrait plus se passer de moi, que Matilde m’accueillerait dans son lit, que l’équipe de Naples gagnerait le championnat, que, tôt ou tard, je deviendrais dessinateur de BD.
En fin de compte, j’ai compris qu’il est faux de dire que l’espoir ne devient jamais réalité. C’est une pure et simple question de probabilités : plus on a de désirs, plus il y a de chances qu’ils se réalisent.

J’ai mis 3 semaines a terminer ce roman. C’est énorme, pour moi. J’ai eu énormément de mal avec la narration, en fait. Déjà, il faut que j’apprécie le personnage principal. Et pour le coup, je n’ai pas réussi a m’attacher à Erri. Il était sympathique, mais il manquait tellement d’entrain que j’ai eu envie de le secouer comme un prunier pour qu’il s’active, qu’il prenne des décisions ! C’est un personnage très passif, ce qui est agaçant. Comme il est le narrateur, et qu’il raconte sa vie, son enfance, son couple, en même temps qu’il assiste à une réunion de famille, le lecteur est vraiment confronté à son caractère.

Rétro automobile italien fiat 600 Vecteur gratuit

Etonnamment, j’ai tout de même réussi à m’identifier à lui à travers certains sujets. La thématique central est la place d’un enfant de parents divorcés dans une famille recomposée. Forcément, je me sentais concernée, puisque c’est mon cas aussi. Il est assez rare de trouver ce sujet en littérature contemporaine. Ou, du moins, je n’en avais jamais lu. Lorenzo Marone ne dit pas que tous les enfants dans cette situation seront passifs et tristes, puisqu’il va assez en profondeur dans l’histoire familiale, avec une mère castratrice, un père absent ou peu impliqué, un beau-père très aimant… Mais j’aurai peut-être aimé qu’il démontre qu’on peut changer ! Qu’on peut se motiver, et que la tristesse n’est pas une fin en soi, ce que j’ai vraiment ressenti en refermant le roman.

Rétro automobile italien fiat 600 Vecteur gratuit

On s’habitue assez au rythme, cela dit, même si ce n’est pas le genre de roman qui se laisse dévorer. Par contre, après tout ce que j’ai lu, j’ai eu vraiment du mal avec la fin. Je suis carrément déçue du court des événements, et de la conclusion. A mes yeux, Erri ne se respecte pas du tout, il fait abstraction de toutes les bonnes choses qui lui sont arrivés, et décide de suivre un chemin inimaginable pour moi. En réaité, je crois que lui et moi avons des caractères si fondamentalement différents que je n’ai pas su apprcécier l’histoire, mais je ne doute pas qu’il va probablement plaire à un certain nombre de personnes. Peut-être que je suis simplement trop radicale dans ma façon de penser et d’appréhender le sujet de la parentallité, qui est très complexe.

Rétro automobile italien fiat 600 Vecteur gratuit

La tristesse a le sommeil léger n’était simplement pas une lecture pour moi. Elle manquait de dynamisme, et je n’ai su apprécier ni le personnage principal ni la fin. Cela dit, j’ai trouvé la thématique centrale autour des familles recomposées intéressante. Dommage pour l’ensemble !

Belfond

La chronique de Nolwenn

3 réflexions sur “La tristesse a le sommeil léger de Lorenzo Marone

  1. Pingback: Bilan #60 : Juin 2019 | Sorbet-Kiwi

Répondre à pepparshoes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.